AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Get It On - Eddana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

I'm on this case
Messages : 314
En service depuis le : 25/09/2013
Localisation : Chez elle, comme toujours
Métier : Hackeuse internationale / Etudiante en informatique
Age du perso : 19 ans
I know you


Relationships:

MessageSujet: Get It On - Eddana   Mar 25 Fév - 9:02

Get It On
Eddana & Ashley



Ce matin je me suis réveillée seule dans mon lit, et ma gorge s’est un peu serrée quand je suis entrée dans le salon et qu’il était vide, sans Jarod derrière le comptoir de la cuisine en train de nous préparer du thé et de m’appeler « Honey ». Pourtant, je devais me douter que ma petite parenthèse enchantée, ces deux jours passés avec moi ont été fantastiques en même temps que violents. Il m’a réconfortée, il m’a fait rire, il m’a fait sortir, il m’a calmée, et est arrivé à me faire passer la première nuit tranquille depuis mon agression. Il représente tellement… mais il a une vie, et je ne peux pas lui demander qu’il soit avec moi à longueur de temps. Et puis de toute façon, aujourd’hui j’ai de la visite : Eddana.

Bizarrement, nos chemins n’étaient pas faits pour se croiser. Je suis une geek convaincue qui a fait un cursus en majeure d’informatique. Sauf que j’ai toujours été curieuse de plein de trucs, et j’avais envie de prendre un cours d’archéologie en option, histoire d’ouvrir un peu mes horizons. Eddana était ma prof, et j’ai vite adoré les heures passées dans son amphi. L’entendre parler des grandes batailles de l’antiquité ou de certaines peuplades me fascinait, et jouait le rôle d’un grand bol d’air frais entre mes cours sur les différents langages de programmation et autres trucs obscurs pour les non-initiés. Et c’est Eddana qui m’a trouvée, le soir de mon agression. Je pense qu’elle doit habiter près de chez moi, pour être passée près de cette ruelle à deux heures du matin.
Sans elle, je serais morte, seule, dans une ruelle crade à quelques pas de chez moi. Je ne me souviens pas d’elle, je ne me souviens pas de l’avoir vue ce soir-là, mais c’est elle qui a prévenu les secours, qui est restée auprès de moi jusqu’à ce qu’ils arrivent, à ce que m’ont dit la police.

Quelques jours plus tard, elle est venue me voir à l’hôpital, avec un petit nounours et une plante verte, que par miracle, j’ai encore. Et enfin, elle a gentiment proposé de venir me donner des cours particuliers, pour rattraper ce que j’avais manqué, et ce que je manque toujours. J’aime ces moments. Parler d’autres lieux, d’autres époques, repoussent un peu les murs de mon appart, et me font un peu oublier que je suis coincée ici. A force, on s’est rapprochées, et nos rencontres dépassent souvent le cadre d’un vrai cours. On parle d’un peu tout, de nos vies, de ce qui se passe à la fac et autres.

Je jette un coup d’œil à l’horloge. Merde, il faut sacrément que je me bouge. J’allume mes hauts-parleurs et lance de la pop-rock sucrée, puis je file prendre une douche, saute dans un jean et me prends même le temps de me maquiller un peu. Aujourd’hui je suis bien. Je vais passer un bon moment, Jarod et moi on va se revoir bientôt, et il fait beau dehors. Je danse à moitié pendant que je range quelques trucs qui traînent par-ci par-là, et je sursaute quand j’entends des coups légers frappés à la porte. Je trottine pour ouvrir, un grand sourire aux lèvres, et accueille ma visiteuse.

Hey ! Salut Eddana ! Viens, entre!


_________________
Mes RP

Mes liens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://newrouletterusse.blogspot.fr/
Invité
avatar
Invité

I'm on this case
I know you

MessageSujet: Re: Get It On - Eddana   Mer 26 Fév - 22:09


Get It On

Ashley Wyatt ∞ Eddana Harmony Williams


J’étais en plein rêve. Je rêvais d’un large champ, un champ de blé qui s’étendait à perte de vue et au loin je voyais une petite file courir. En m’approchant de plus en plus, je remarquais que cette petite fille me ressemblait énormément. Elle était une copie conforme de moi-même. Mais lorsqu’elle tendit les mains vers moi, je pus apercevoir le petit détail qui changeait tout : un tatouage sur son poignet droit. La lettre H. Ma jumelle. Une main se posa alors vivement sur mon épaule, me secouant légèrement et je me réveillais en sursaut. Ouvrant brusquement les yeux, je relevais rapidement la tête et le tronc pour retrouver en face de moi, le conservateur du Musée – du British Museum –. Je soupirais quelque peu de soulagement, avant de me détendre. J’avais encore dû travailler tard, comme d’habitude. Sauf que d’habitude je savais gérer et rentrer avant d’éviter ce genre de piquage de nez. M’étirant alors, quelque peu courbaturée par la position inconfortable que j’avais subi toute la nuit ; le conservateur lui-même me demanda de ne pas me tuer au travail, car il avait encore besoin de mes services. A force, nous étions devenus de bons amis, et je saisis l’ironie qui s’échappait de sa remarque. Il posa une thermos de café sur mon bureau, avant de s’éclipser, pour certainement aller vérifier le reste des pièces avant l’ouverture. Après m’être frottée énergiquement les yeux pour me réveiller, je pris la thermos pleine d’un excellent café encore fumant et me postais devant la fenêtre histoire d’admirer le lever de soleil qui s’offrait à moi. C’était lors d’une de ces séances débordantes de travail que j’avais sauvé une de mes élèves, il y avait de ça maintenant déjà quelques mois. Ce soir-là, bossant à nouveau jusqu’à pas d’heures, je n’avais pas vu l’heure défilée et avant de m’endormir – comme je venais juste de le faire – j’avais pris mes affaires et pensais rentrer tranquillement chez moi. Seulement pensez-vous vraiment qu’à 2h du matin, on peut rentrer tranquillement chez soi ? Euh moi je vous dis par expérience, que non. Ce soir-là dans une ruelle adjacente à la route que j’empruntais pour rentrer, j’avais trouvé une de mes élèves blessée. Car oui, j’étais cette année pour la première fois consultante – à titre gratuit en plus ! –  à l’université en donnant des cours d’Histoire. Histoire de tout : tout dépendait sur quoi je travaillais en ce moment. J’avais appelé les secours et tout le tralala – côté militaire oblige j’étais parfaitement calme au téléphone – et j’étais restée avec elle. Je n’étais revenue la voir que quelques jours après à l’hôpital, une plante verte et un nounours en guise de cadeau ; cherchant à lui apporter un petit peu de réconfort face à cette épreuve.

Ashley : c’était son nom. Bien sûr que je m’en souvenais. Lorsque vous êtes face à un amphi, dont un demi dort, et un autre demi écoute ; on mémorise par la suite très vite ceux qui posent des questions ou qui semblent beaucoup plus intéressés que les autres. Elle en faisait partie, et c’est pourquoi après son accident, je lui avais proposé de venir lui faire des cours à domicile. Parce que malgré qu’elle soit en filière informatique c’était peut-être une de ces qui s’intéressait le plus à mon cours. Je ne suis peut-être pas très bonne pédagogue qui sait ! Mais apparemment elle, elle me trouvait pas très mauvaise dans cette histoire ! D’ailleurs, j’avais cours avec cette dernière juste après : allant chercher mes affaires de rechanges dans un de mes tiroirs – et oui prévoyante que je suis – et je décidais de me changer dans les toilettes rapidement. Histoire d’avoir un peu plus bonne mine, je passais de l’eau froide sur le visage. J’attachais mes cheveux, et mis mes lunettes pour cacher un tout petit cacher mes cernes et le fait que ma courte nuit s’inscrivait sur mon visage. Embarquant mes papiers en tout genre, je pris alors la direction de son appartement, une pomme en main que je mangeais le temps du chemin.

Arrivant à sa porte, un petit sourire s’étira sur mes lèvres lorsque je frappais à la porte de ma jeune élève. Cette dernière vint m’ouvrir la porte peu de temps après mon annonce. Un grand sourire aux lèvres, elle me salua : « Hey ! Salut Eddana ! Viens, entre! » Cela faisait un petit peu de temps maintenant déjà que je venais lui donner des cours particuliers, et je ne me fis donc pas prier pour passer la porte. Je la saluais à mon tour : « Salut Ashley, tu m’as l’air rayonnante aujourd’hui dis donc ! Ce qui n’est peut-être pas mon cas : par pitié ne regarde pas mes cernes s’il te plaît ! » Je riais légèrement à la fin de ma phrase : oui mieux ne valait-il pas les regarder. Comme dit vu que je faisais mes cours en fonction de ce sur quoi je bossais, j’avais pris tous mes papiers avec moi. Sur certains, on pouvait retrouver des post-it avec différentes annotations comme : urgent, ou encore cours amphi, ou cours spécial Ash’. Posant tous mes papiers sur la table la plus proche, je me mis en quête de ces fameux post-it dernièrement cité – peut-être intelligente, maligne et beaucoup d’autres qualités mais certainement pas celle d’être ordonnée ! – et mettant finalement la main dessus, je lâchais un petit soupir de soulagement. Tenant les papiers en face de moi, cette nuit écourtée m’avait rendu d’humeur taquine très légèrement : « Alors à ton avis qui est l’heureux élu d’aujourd’hui ? Roulement de tambours ! » Pour accentuer le tout, je tapais des deux index sur la table juste à côté de moi, essayant vaguement d’imiter mon fameux roulement de tambour avant d’ajouter en retournant la première feuille vers elle : « Tadam ! Les dynasties chinoises, ça te tente pour aujourd’hui ? » Je lui laissais très souvent le choix, en intervertissant même parfois certains cours quand j’en avais l’occasion : un cours que j’avais fait en amphi, je pouvais lui faire la semaine suivante, tout en lui faisant le cours d’après que j’avais planifié pour les étudiants en amphi plus tard. Quand je vous disais que je n’étais pas très ordonnée !


© MISE EN PAGE PAR IMWITHSTOOPID D'ARTSOUL
Revenir en haut Aller en bas
avatar

I'm on this case
Messages : 314
En service depuis le : 25/09/2013
Localisation : Chez elle, comme toujours
Métier : Hackeuse internationale / Etudiante en informatique
Age du perso : 19 ans
I know you


Relationships:

MessageSujet: Re: Get It On - Eddana   Sam 1 Mar - 8:47

Get It On
Eddana & Ashley




Eddana m’accorde un grand sourire quand je lui ouvre la porte, et entre en faisant comme chez elle. J’aime donner l’impression qu’ils sont un peu chez eux en étant chez moi. Elle ôte son manteau et s’installe sur mon canapé, s’excusant au passage pour ses cernes.

Tu as encore bossé tard ? Mais tu sais, si tu es crevée, tu aurais pu annuler, pour que tu puisses te reposer ! En attendant j’imagine que tu auras besoin de café !

Enfin, dans un certain sens, c’est le fait qu’elle veille souvent tard qui m’a sauvé la vie. Je ne sais pas si quelqu’un d’autre se serait pointé dans le secteur aussi tard cette nuit-là. Je file vers la cuisine et lance un café serré pour elle, et un earl grey pour moi. Je pose une assiette de cookies sur un plateau, les deux tasses fumantes, et ouvre le frigo pour attraper le lait. Sauf que je remarque un tupperware que je ne connais pas, et un post-it dessus. Je l’attrape, et je n’arrive pas à me retenir de sourire niaisement quand je lis « Ca te changera des plats tout faits ! J’espère que tu aimeras, honey. FromHell ». Mais quand est-ce qu’il a pu venir mettre ça dans mon frigo ? Ce mec est décidément trop parfait ! Le sourire niais reste sur mon visage alors que je repose son cadeau dans mon frigo, et viens m’asseoir auprès d’Eddana. La connaissant, elle ne va pas rater mon sourire à s’en décrocher la mâchoire, mais pour l’instant, elle farfouille dans sa mallette, extirpant des liasses de polys qu’elle feuillette sur ma table basse. Ce qui me rassure, c’est de voir qu’un prof à la fac puisse être aussi bordélique que moi. Tout espoir n’est pas perdu donc !

Elle commence à tapoter sur la table pour créer un intense effet de suspense dramatique par rapport au cours que je vais suivre ce matin. Je ris doucement. C’est pour ça que j’aime autant les cours d’Eddana, elle sait y insuffler de la vie et une touche d’humour qui détendent l’atmosphère. J’ai toujours préféré, et mieux appris, avec les profs qui savaient être drôles et détendus, plutôt qu’avec ceux qui donnaient l’impression de détenir un savoir sacré qu’ils daignaient partager avec nous, pauvres microbes incultes, sur un ton magistral. Et malgré ses blagues, ça n’empêchait pas Eddana de maîtriser totalement son sujet. Et j’admirais encore plus le fait qu’elle ait du bosser comme une folle pour en arriver là. Moi… c’était plus une sorte d’évidence face à ma page de code, je savais quoi taper, quels signes et autres. Elle ne pouvait pas y aller au feeling sur l’histoire des croisés ou autres. D’où mon respect.

Ecoute ouais ! J’avoue que je suis un peu rouillée sur ce domaine. Les seuls trucs que je connais, c’est dans les films, quand on parle de porcelaine asiatique, c’est toujours des vases Ming. Ca se résume à ça !

J’attrape mon bloc et mon stylo, et je commence à prendre des notes par rapport à ce qu’elle me raconte. J’adore son talent de conteuse, de savoir me faire voyager à travers le temps comme ça. Je me retrouve en Chine médiévale, j’imagine des samourais avec des lances ornées de drapeaux flottant au vent, des pagodes antiques et des jonques immenses voguant sur le Mékong.



Spoiler:
 

_________________
Mes RP

Mes liens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://newrouletterusse.blogspot.fr/
Contenu sponsorisé


I'm on this case
I know you

MessageSujet: Re: Get It On - Eddana   

Revenir en haut Aller en bas
 

Get It On - Eddana

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Eddana ∞ I wanted to save everyone, but it didn't work

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors Jeu :: Corbeille :: Archives de RPs-