AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 La confiance ça se gagne ~ Mike & Ashley

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

I'm on this case
Messages : 122
En service depuis le : 10/02/2014
Localisation : Londres
Métier : Agent de la CIA
Age du perso : 31 ans
I know you

MessageSujet: La confiance ça se gagne ~ Mike & Ashley   Mar 4 Mar - 21:46

Depuis que Mike avait commencé sa mission à Londres, il avait rassemblé autour de lui tout un réseau de contacts près à accomplir divers tâches pour lui.
Il ne lui manquait plus qu'un expert en informatique. Il cherchait quelqu'un capable de s'introduire n'importe où et supprimer n'importe qu'elle information compromettante sans se faire repérer.

Il avait mis du temps avant de trouver la personne qui répondait à ses attentes. Il avait fait une liste de tous les plus grands hackers opérant au Royaume-Uni et avait rappelé à un de ses collègues de la CIA qu'il lui devait un service.
Cela avait mis plusieurs moi mais il avait fini par la trouver...

Ashley Wyatt, alias Babyshamble, elle habitait Londres et étudiait ce en quoi elle était déjà experte. Avant de prendre contact avec elle, il avait fait plusieurs recherches sur elle afin de s'assurer quel type de personne elle pouvait être.
Il eut la surprise de découvrir qu'elle avait récemment été victime d'une agression qui avait failli lui coûter la vie.

La lecture de son dossier médicale ajoutait même un état de stress-posttraumatique qui la rendait incapable de sortir de chez elle.
Un sourire naquit sur les lèvres de Mike. Avant de songer à engager la hackeuse, il fallait gagner sa confiance, et il avait déjà une petite idée de comment s’y prendre.

Il avait décidé d’aller directement la voir.
La jeune fille avait tout pour être parano après ce qu’elle avait vécu, aussi préféra-t-il ne pas lui envoyer d’e-mail de peur qu’elle ne s’en serve pour s’introduire dans son ordinateur. Il était à la recherche d’un allié et pas d’une menace.

Et un matin, Mike fut devant sa porte. Il se doutait qu’elle était là, même si elle avait peut-être eut le temps de se remettre de son agression, elle ne devait sortir que très occasionnellement.
Il toqua poliment à la porte à la porte avant de s’adresser à la jeune fille.

- Mademoiselle Ashley Wyatt ? l’appela-t-il. Vous êtes là ? Ici Mike Johnson… J’ai des informations à vous remettre au sujet de votre agression…

Il sera le dossier qu’il avait à la main. Tout en planchant sur l’affaire, et surtout sur l’interrogatoire du coupable qui avait été arrêté tout récemment, il avait découvert plusieurs éléments qu’il était certains qu’elle ne connaissait pas.
Il espérait que cela l’aiderait à faire confiance à l’agent, tout du moins suffisamment pour qu’elle accepte de le faire rentrer chez elle.

Il ne savait pas exactement dans quel état son agression l’avait laissé avant de la voir en vrai. Et ce n’est qu’à ce moment-là qu’il décidera la marche exacte à suivre pour qu’elle accepte de travailler pour lui. D’autant plus que les dernières traces de ses actes sur le net l’avaient mêlée à plusieurs affaires qui différenciaient de ce qu’elle avait l’habitude de faire. Il soupçonnait donc qu’elle offrait déjà ses services à quelqu’un et il voulait savoir qui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

I'm on this case
Messages : 314
En service depuis le : 25/09/2013
Localisation : Chez elle, comme toujours
Métier : Hackeuse internationale / Etudiante en informatique
Age du perso : 19 ans
I know you


Relationships:

MessageSujet: Re: La confiance ça se gagne ~ Mike & Ashley   Sam 8 Mar - 15:58

La confiance, ça se gagne
Ca faisait maintenant un mois qu'un mail, un simple mail avait changé le cours de ma vie. Jarod. Il était entré dans ma vie, dans mon appartement, avait brisé les murs de ma prison, et m’avait montré que la vie pouvait continuer malgré ce qui m’était arrivé. Petit à petit je reprenais pied, mais il y avait encore des choses de la vie de tous les jours que j’étais incapable de faire, comme aller chercher le pain. J’étais arrivée à sortir à nouveau, mais seulement quand lui m’accompagnait. Seule, mes crises d’angoisse reprenaient de plus belle dès que je mettais le pied sur le trottoir.

Enfin, grappiller même quelques heures à l’extérieur, avec lui, pour manger au restaurant, aller à la boutique de comics ou simplement prendre l’air au parc était génial. Sauf que mon prince charmant ne pouvait pas rester à mes côtés h24, et que je me retrouvais quand même seule la plupart du temps. Eddana m’offrait aussi des petites récréations en venant me parler de tout et de rien, et en me faisant voyager vers d’autres continents et d’autres époques. Le reste du temps, je bossais mes cours, faisais des fiches, et surtout, remplissais les contrats que me confiais Mycroft. Enfin… pas lui directement. Il m’avait donné un portable qui devait toujours être allumé, et toujours à portée de main, grâce auquel il me disait qu’il m’avait envoyé un mail ou autre. Je n’en avais toujours pas parlé à Jarod, et je détestait avoir la sensation de lui cacher quelque chose, mais je ne voulais pas le faire fuir en courant en lui apprenant que la fille avec qui il passait autant de temps était surveillée et fichée…

Je pousse un petit cri de joie quand j’arrive enfin à entrer dans la base de données d’un site d’activistes ukrainiens, récupérant rapidement leurs adresses IP et donc, leurs identités. Je crypte le tout, et transmets l’information en planquant mes traces à chaque fois. Et encore un boulot de fait !

Je me relève pour aller me refaire une tasse de thé quand j’entends qu’on toque à la porte. Je me raidis, et attends sans bouger une seconde. Une voix s’élève depuis le couloir, et se présente. Il me donne son nom, mais rien d’autre, et c’est loin de me suffire.

J’attrape le téléphone portable sécurisé et je vais me coller contre le mur près de la porte avant de répondre. J’ai vu un film où un tueur expliquait qu’on les entraînait à savoir où les gens étaient dans la pièce rien qu’en les entendant parler. Pas question de finir en gruyère.Je prends enfin la parole.

Mike… vous me voulez quoi, et vous travaillez pour qui ?

Je pianote vite fait et j’envoie un texto au seul numéro qui se trouve dans le portable. « Mike Johnson devant ma porte, a des infos sur mon agression. Envoyé par vous ? ». Je garde le portable dans une main, pendant que l’autre va piocher une batte de baseball cachée dans le seau à parapluie.

Je veux voir une plaque, quelque chose qui me prouve que vous racontez pas de bobards, et que vous bossez bien pour le gouvernement !


codage par Palypsyla sur apple-spring


Spoiler:
 

_________________
Mes RP

Mes liens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://newrouletterusse.blogspot.fr/
avatar

I'm on this case
Messages : 122
En service depuis le : 10/02/2014
Localisation : Londres
Métier : Agent de la CIA
Age du perso : 31 ans
I know you

MessageSujet: Re: La confiance ça se gagne ~ Mike & Ashley   Sam 8 Mar - 20:06

Mike eut un petit rire. Elle était méfiante, très méfiante même… Il n’en attendait pas moins d’elle. Mais malgré tout, elle allait très vite en besogne, il ne lui avait pas révélé qu’il bossait pour le Gouvernement.
Plusieurs choix s’offraient à lui, il pouvait lui révéler son appartenance à la CIA, chose que seuls ses collègues du MI-6 savaient. Car il avait beau travailler au MI-6, il n’avait pas de plaque de l’agence. Il pouvait aussi la convaincre qu’il était fiable sans lui fournir la preuve qu’elle demandait, il ne connaissait pas l’étendue de ses propres relations et préférait rester méfiant.

- Qui vous dit que je travaille pour le gouvernement ? Je suis loin d’être un flic…

Il ouvrit son dossier et le parcouru furtivement, à la recherches d’éléments à lui fournir. S’il lui disait des choses sur son agression et ce qu’il avait découvert en plus, elle pouvait comprendre que ce n’était pas qu’un prétexte pour pouvoir rentrer.
Mais cela n’allait peut-être pas être suffisant. Le problème avec les paranos, c’est qu’on a beau montrer le plus de bonne volonté du monde, ce ne sont qu’eux qui peuvent décider de te faire confiance ou pas.

-  Brian Fowler, petite frappe, un casier long comme le bras... Braquage de bureaux de poste, vol de voitures, agression de petites vieilles. Il a été arrêté il y a plus d’une semaine en flagrant délit et a été inculpé pour l’agression et la tentative de meurtre d’Ashley Wyatt… Suite à son interrogatoire, il a avoué avoir été payé. Ses commanditaires voulant sûrement faire passer ça pour une agression banale.

Il referma le dossier et fixa la porte. Si ses soupçons sur le fait qu’elle travail pour quelqu’un était avérée, elle allait sûrement prendre contact avec lui, si ce n’était déjà fait.
Si elle travaillait pour le gouvernement, il n’avait pas grand-chose à craindre. Ce n’était pas un secret dans le milieu qu’il se mêlait de toutes sortes d’affaires pour faire lumière dessus. Et il n’avait jamais donné de raison pour être considéré comme quelqu’un de dangereux.
Mais si elle obéissait aux ordres d’une organisation criminelle, comme Moran avec Néo, il allait se dépêcher de disparaître et de couvrir ses traces. Il prenait un gros risque en allant la voir, mais le jeu en valait la chandelle.

- J’aimerai pouvoir vous aidez à mettre cette histoire au clair, mademoiselle… Si mes suppositions sont exactes, j’aimerai pouvoir vous aider.

_________________
Un jour, on a l'impression que l'on a atteint le sommet, que rien ne pourra nous arriver. Et puis tout s'écroule... Et une fois qu'on a touché le fond, sans espoir de remonter. Il ne reste plus qu'une chose : notre job.

Crédit - Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

I'm on this case
Messages : 314
En service depuis le : 25/09/2013
Localisation : Chez elle, comme toujours
Métier : Hackeuse internationale / Etudiante en informatique
Age du perso : 19 ans
I know you


Relationships:

MessageSujet: Re: La confiance ça se gagne ~ Mike & Ashley   Ven 14 Mar - 7:49


La confiance, ça se gagne
Mon pouls s’accélère alors que j’attends une réponse de Mycroft. Les secondes me semblent des heures, et pendant ce temps mon visiteur continue de me parler à travers la porte. Au ton de sa voix, je sens qu’il est étonné de la question que je viens de lui poser. J’essaie de gagner du temps, si jamais il n’est pas qui il prétend être, et entre dans son jeu.

Si vous étiez un flic, vous auriez dit qui vous étiez au moment où vous avez frappé à ma porte. Donc, vous n’êtes pas flic. Mais comme vous avez des informations sur moi, et sur mon affaire, alors qu’elle n’a pas eu droit à un article de journal, vous n’êtes pas journaliste. Quelqu’un qui serait venu me proposer un job passerait par mes adresses mails des sites et des forums que je fréquente. Vous n’êtes pas flic, pas journaliste, pas intéressé à l’idée de me faire bosser, mais vous savez ce qui m’est arrivé. Vous venez du gouvernement, ou des services secrets. Je me trompe ?

J’entends, à travers la porte, un bruit de feuilles qu’on tourne, qu’on farfouille dans un dossier, ou une pochette pleine de feuilles volantes. Puis d’une voix monocorde, il commence à parler de mon agresseur présumé, Fowler, le type que le commissaire je ne sais qui est venu me faire identifier. Mes mains tremblent un peu alors qu’il parle de moi comme s’il parlerait d’une liste de courses, mais la batte de baseball tombe bruyamment sur le sol quand je l’entends me dire que Fowler, ce type, celui qui… a été payé pour me faire ça.

Ma respiration devient difficile, mon cœur s’emballe. Une foule de questions se bousculent dans ma tête. Qui ? Pourquoi ? Si ça a été prémédité, rien n’empêche que quelqu’un recommence que… mon dieu, je ne suis même plus en sécurité ici, car rien ne dit que ceux qui voulaient ma mort n’embaucheront pas quelqu’un d’autre pour terminer le travail. Heureusement, un « bip » provenant du portable que je serre toujours dans ma main me fait baisser les yeux, et je lis le sms que je viens de recevoir. « Connu de nos services. RAS ». J’aurais presque envie de pleurer de soulagement, en apprenant que celui qui est derrière la porte, et qui m’a balancé cette bombe, va pouvoir m’en dire plus, et n’est pas une menace. Je repose le portable sur la table, pousse la batte du pied et ôte le verrou et la chaîne de la porte.

Je me retrouve face à un type brun, grand et assez carré, avec des faux airs de Tom Cruise british. Je me sens minuscule à côté de lui, et je lève timidement les yeux vers lui en lui faisant signe d’entrer d’un petit mouvement de la tête.

Je… vous voulez du café ? Avec ce que vous m’avez balancé, j’en ai sérieusement besoin…

Je m’active dans la cuisine, lance la cafetière et m’accoude au chambranle, jouant nerveusement avec les manches de mon pull trop grand avec Darth Vador dessus.

Vous pouvez vous asseoir… Je… comment vous avez su pour Fowler… et pour moi ? Est-ce que…

Je suis interrompue par la sonnerie de la machine à café, et je lui fais signe d’attendre le temps que je retourne dans la cuisine remplir les tasses, puis je le rejoins dans le salon et m’assieds face à lui. Je dois tenir ma tasse à deux mains pour ne pas mettre de café partout, et après avoir bu une gorgée, je plonge mes yeux bruns dans les siens.

Là il va falloir tout me dire. Comment ce type… Il… On l’a payé pour me faire ça ? Mais qui ? Pourquoi ? Et… et comme il a foiré son coup, qui me dit qu’ils n’enverront personne d’autre pour achever le travail ? Ca fait deux mois, deux mois que je suis bloquée ici parce que je pensais que le danger était dehors, mais… mais si même ici on peut m’atteindre…

Je sens des larmes se mettre à rouler doucement sur mes joues alors que j’enfouis mon visage dans mes mains.


codage par Palypsyla sur apple-spring


_________________
Mes RP

Mes liens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://newrouletterusse.blogspot.fr/
avatar

I'm on this case
Messages : 122
En service depuis le : 10/02/2014
Localisation : Londres
Métier : Agent de la CIA
Age du perso : 31 ans
I know you

MessageSujet: Re: La confiance ça se gagne ~ Mike & Ashley   Mer 26 Mar - 21:54

Quand la jeune fille lui ouvrit enfin, Mike ne put s'empêcher de sourire à la jeune fille apeurée qui le fit entrer. Qui a dit que les hackeuses chevronnées ne pouvaient pas être adorables en même temps ? La jeune Ashley, plutôt petite, avait vraiment un visage à croquer… Elle était encore plus mignonne que sur les photos qu’il avait obtenues d’elle !! Et même si l'agent trouvait de toute manière toutes quasiment les filles mignonnes, il fut aussitôt sous le charme et se dit que même si elle n'était pas la personne qu'il cherchait, il l'aiderait quand même...
Mais un coup d’œil rapide autour de lui lui fit comprendre qu'il valait mieux ne pas la juger du premier coup d’œil. Tous les bibelots sur lesquels il posait ses yeux appartenaient à la communauté Geek et le pull Dark Vador la sortait définitivement de l'image de fille féminine et superficielle qu'on pourrait penser au début.

Il repéra la batte de Baseball par terre à l'entrée et compris alors le bruit sourd qui l'avait interpellé un peu avant qu'elle ne l'ouvre. Il ramassa l'arme d'un air assez amusé. Cette petite ne manquait définitivement pas de ressources !!! Il la rangea toutefois rapidement dans le porte-parapluie, par réflexe d'agent maniaque, sans faire aucune remarque et suivit Ashley dans le salon.
La laissant tranquillement se remettre de la nouvelle qu'il venait de lui jeter à la figure, il attendit patiemment debout dans le salon, gardant poliment le silence et ne prenant à son habitude ses aises qu'avec l'autorisation du maître des lieux. L'ordinateur trônant fièrement dans la pièce, bien en évidence ne fit que confirmer à l'agent de la CIA qu'il s'adressait à la bonne personne. Il s’empressa d’ailleurs de la débarrasser de la tasse de café qu’elle lui apportait, même s’il n’y bu pas, et affronta sans ciller son regard.

Mais alors qu’il allait lui répondre le plus calmement possible, afin de tenter de la détendre, Mike la vit au bord des larmes. Instinctivement, il lui prit sa tasse des mains pour la poser sur la table et lui permettre de se cacher le visage. Les larmes de la jeune fille le prit complètement au dépourvue et il ne sut comment réagir.
Elle devait vraiment être paniquée pour réagir comme ça devant un inconnu à qui elle venait à peine de commencer à faire confiance en l’invitant chez elle. D’après ce qu’il avait lu sur son dossier médical, elle avait été trouvée en train de se vider de son sang dans une ruelle et les médecins avaient crues la perdre. Pour quelqu’un qui ne faisait habituellement face au danger que via un écran, cela avait vraiment dû être un plus grand choc qu’il pensait.

Mike attrapa une serviette en papier qui trainait sur la table et la lui tendit pour qu’elle s’essuie les yeux. Et alors qu’il allait ramener son bras de son côté, il se ravisa et, d’un geste hésitant et un peu raide, il lui tapota légèrement l’épaule. Il ne savait pas trop si c’était vraiment un geste approprié face à une personne dont il venait tout juste de faire la connaissance et dont il voyait pour la première fois le visage en vrai, mais il n’aimait pas voir les jeunes filles pleurer.
D’habitude, il ne se souciait jamais de bien faire ou pas avec les gens. Mais pour Ashley, qu’il rencontrait à la base pour la recruter et dont il désirait obtenir la confiance pour pouvoir l’aider, il agissait avec de véritables pincettes.

- Calmez-vous… Ça va aller, ne vous inquiétez pas… Si le coupable a bel et bien eut des commanditaires, ceux-ci doivent surtout être en train de s’arracher les cheveux pour couvrir leur traces plutôt que de penser à finir le travail. Cela appuierait surtout le fait que Fowler n’était pas seul dans l’affaire à ce stade de l’enquête, vous ne trouvez pas ? lui dit-il d’une voix apaisante avant de sourire comme à son habitude. Vous aviez vu juste tout à l’heure sinon, je suis bel et bien des services secrets. J’ai pris pour habitude de me mêler de diverses enquêtes pour aider la police et la justice de ce pays à bien faire son travail… Et je me mêle aujourd’hui de celle-ci…

Il s’adossa à sa chaise en levant les yeux au plafond. Jusque-là, tout était vrai, il était toujours très franc pour un agent secret. Il faisait juste en sorte de tourner la vérité à son avantage.
Et puis mentir à une hackeuse qui allait potentiellement travailler pour lui n’était jamais une bonne idée… mentir de base n’était jamais une bonne idée.

- Je dois vous l’avouez, et vous êtes sûrement assez intelligente pour vous en douter, mais je n’ai effectivement pas choisit cette affaire par hasard. C’est après avoir découvert vos activités… virtuelles… que j’ai eu envie de me pencher sur votre problème. C’est toujours bien pour quelqu’un comme moi d’être dans les bons papiers d’une hackeuse… fit-il dans un soupir de lassitude avant de se redresser. Mais là n’est pas la question !! Je ne suis là ni pour proposer de marché, ni pour faire en sorte que vous me deviez quelque chose. Je tiens à vous aider à résoudre rapidement et définitivement cette affaire, ainsi tout ce qui s’en approche, sans rien demander en échange. Je fais cela juste dans le but d’obtenir la confiance d’une personne à qui je pourrais peut-être demander de l’aide un jour. Est-ce que cela vous va ?

Mike prit la tasse d’Ashley et la lui tendit. Il avait décidé de jouer franc-jeu avec elle. Parano comme elle devait l’être après son agression, jouer sur les mystères était la meilleure manière pour la faire vous tourner le dos à la première occasion.

_________________
Un jour, on a l'impression que l'on a atteint le sommet, que rien ne pourra nous arriver. Et puis tout s'écroule... Et une fois qu'on a touché le fond, sans espoir de remonter. Il ne reste plus qu'une chose : notre job.

Crédit - Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

I'm on this case
Messages : 314
En service depuis le : 25/09/2013
Localisation : Chez elle, comme toujours
Métier : Hackeuse internationale / Etudiante en informatique
Age du perso : 19 ans
I know you


Relationships:

MessageSujet: Re: La confiance ça se gagne ~ Mike & Ashley   Mer 2 Avr - 19:56

La confiance, ça se gagne
Depuis deux mois, toute ma nouvelle vie, ou en tout cas son nouveau chapitre, s’était bâti sur la certitude, l’évidence absolue, que le danger venait de l’extérieur, et qu’au moins, ici, je ne risquais rien. Que mon petit appart était ma tour d’ivoire, et qu’une fois la porte fermée, je laissais le grand vilain et méchant monde à l’extérieur, pour me réfugier dans mon bunker peuplé de figurines de DrWho et de Star Wars. Mon corps aussi l’avait intégré, me faisant paniquer à la seconde où je mettais le pied dehors, et Jarod avait commencé à justement, m’aider à lutter contre tout ça et à me réhabituer à l’extérieur. Mais là. Les quelques mots que ce Mike venait de dire brisait toutes mes certitudes, toutes les bases sur lesquelles j’avais péniblement reconstruit mon existence depuis mon agression, cette fameuse nuit glaciale de novembre…

Tout s’effritait, explosait, comme si mon petit monde venait d’être défoncé avec a batte de baseball que je planque dans le porte parapluie. Un million de questions se bousculaient, et je commençais aussi tout juste à entrevoir l’horreur de cette idée : je n’étais à l’abri nulle part. Si on avait mis un contrat sur ma tête, ce n’est pas une jolie porte en bois bien peinte avec un heurtoir en laiton brillant qui va arrêter les balles. Et les gens motivés. Jusqu’à présent, grâce au travail confié par Mycroft, j’avais quand même l’impression d’exister, de faire quelque chose d’utile aux autres, mais après avoir appris ça, je me sentais ridiculement insignifiante, une miette à l’échelle du cosmos. Vulnérable, désarmée, sans défense.

Et vu le truc, mes larmes sont sorties toutes seules, sans que je puisse les retenir. Pendant une seconde j’ai oublié mon invité, et je me rappelle que je ne suis pas seule quand je l’entends qui attrape un mouchoir en papier, et qu’il me le tend en murmurant un doux « Tenez… ». Je lève timidement mes yeux baignés de larmes vers lui. Je prends le mouchoir, me mouche, essuie mes larmes du revers de mes manches, et remercie ma fainéantise, et ma certitude de ne pas voir Jarod aujourd’hui, pour ne pas m’être maquillée. Si en plus d’être triste, ma fille, tu ressembles à un panda asthmatique… Je sursaute légèrement en sentant quelque chose sur mon épaule, et en levant les yeux vers lui je le vois me tapoter doucement, en guise de tentative maladroite de soutien psychologique. Il n’a pas l’air très à l’aise dans l’exercice de ses fonctions, mais au moins il essaie, et ça me touche. Après tout, il ne me connaît pas.
J’inspire profondément, et quand il voit que j’ai l’air en meilleur état, et commence à entrer dans le vif du sujet.

S’arracher les cheveux ? Je comprends pas… si je suis un poil à gratter… pourquoi est-ce qu’ils ne voudraient pas finir le travail ? Je… pour l’instant, là, j’ai surtout l’impression que mon cerveau s’est mis en mode « off ». J’ai toujours pensé, et les flics m’ont toujours dit que c’était une « banale et sordide agression » - et en disant ces mots je mime les guillemets avec mes doigts – alors je… merde. Il aurait été payé pour me… oh merde…

Je m’arrête de tergiverser pour le laisser parler, et je hoche doucement la tête quand il me confirme qu’il est bien des services secrets. Je le savais. Et il m’annonce qu’il est ici pour une raison bien précise. Pendant une minute, j’avais pensé qu’il était venu de la part de Mycroft, du genre ordre direct, mais il faut croire que non, qu’il est là par ses propres moyens et qu’il a besoin de moi. Je devais me douter qu’un type comme lui, même s’il est absolument charmant et prévenant, n’est pas là parce qu’il fait du bénévolat sur son temps libre. Le marché, ou plutôt la sorte « d’association » qu’il propose m’a l’air pas trop mal. Et il joue assez franc jeu pour que ça me plaise. Je préfère savoir ça maintenant plutôt que de découvrir plus tard que je n’ai été qu’un pion.

J’inspire profondément, ma respiration est plus calme, mes mains ont arrêté de trembler, et ma tête est un peu plus claire. Ce type m’apporte une lueur d’espoir, mais il ne faut pas que je m’emballe trop vite. Et après avoir fini son petit discours, il me tend ma tasse, accompagné d’un petit mouvement de sourcil voulant dire « Donc ? ». Je la saisis à deux mains, en bois une gorgée, et la repose avant de donner ma réponse.

Ok. Je marche. Mais maintenant il va falloir me dire comment vous avec eu toutes ces infos, et aussi… putain de merde, mais comment je vais survivre si jamais ceux qui ont voulu ma mort ne supportent pas l’échec ?

codage par Palypsyla sur apple-spring


_________________
Mes RP

Mes liens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://newrouletterusse.blogspot.fr/
avatar

I'm on this case
Messages : 122
En service depuis le : 10/02/2014
Localisation : Londres
Métier : Agent de la CIA
Age du perso : 31 ans
I know you

MessageSujet: Re: La confiance ça se gagne ~ Mike & Ashley   Mer 9 Avr - 16:57

Mike eut un sourire quand elle prit sa tasse et accepta ce qu'il venait de lui dire. Elle semblait se reprendre petit à petit et même si la peur était toujours présente, elle avait la force nécessaire pour ne pas céder à la panique. Ce qui était une très bonne chose aux yeux de Mike.
Malgré l'endroit dans lequel son inconscient l'avait délibérément enfermé, elle n'avait pas l'air d'être une personne esseulée et vulnérable. Il est vraie qu'en tant qu'hackeuse, elle passait un temps considérable sur internet et devait avoir une foule de personnes en contact avec elle malgré la distance.

- Vous n'êtes pas seule... N'est-ce pas ? Je veux dire... Vous ne semblez pas... abandonnée...

Il savait que sa famille n'était pas dans les environs et que ses amis de la fac n'habitaient pas tellement dans le même quartier qu'elle. Et pourtant, des emballages de traiteurs étaient encore dans la poubelle et des sacs venant d'un magasin de comics était encore dans les parages. Quelqu’un lui avait apporté tous ça, quelqu'un s'était occupé d'elle, voir même l'avait fait sortir !!!
Il la regarda avec un sourire d'une grande tendresse, un sourire réserver au personne qu'il appréciait. Et cette hackeuse, dans sa détresse, lui plaisait et lui donnait envie de la protéger, de veiller sur elle.  Ce n'était pas une attirance amoureuse... C'était plus comme s'il avait en face de lui un petit chaton en train de miauler sous la pluie... Irrésistible...

- Les informations que j'ai obtenues sur vous m'ont été données par un de vos collègues très doué qui me devait un service et qui à présent est bien trop occupé par divers secrets d'état pour m'être disponible... Et puis les USA c'est bien trop loin... Même si internet permet des miracles, les décalage horaire me déplaît trop.

Il ne dirait rien de plus. Elle pouvait penser ce qu'elle voulait de cet autre hackeur, elle n'en saurait pas plus. Il était hors de question de lui révéler autant sur lui, même s'il voulait à la base jouer franc jeu avec elle. Il y avait certaines limites qu'il ne valait mieux pas franchir.
Et comme pour couper court à toutes questions qu'elle pouvait lui poser, il passa directement sur un autre sujet. Après tout, sa survie l’intéresserait sûrement bien plus que l'identité d'un hackeur habitant aux Etats-Unis, aussi lié à des secrets d'états soit-il...

- Pour l'instant, c'est trop tôt pour qu'ils fassent une nouvelle tentative de meurtre... La police est encore sur votre affaire et tous porte à croire que ce n'est qu'une "simple agression", comme vous le dites si bien. Tenter de vous tuer maintenant attirerait beaucoup trop l’enquêteur... Le risque est trop grand et il ne faut pas tellement les prendre pour des idiots. Le jeu consiste alors à les trouver avant qu'ils ne décident de passer à l'action !! Et puis... Je peux toujours vous enseigner certaines... techniques... pour vous protéger.

_________________
Un jour, on a l'impression que l'on a atteint le sommet, que rien ne pourra nous arriver. Et puis tout s'écroule... Et une fois qu'on a touché le fond, sans espoir de remonter. Il ne reste plus qu'une chose : notre job.

Crédit - Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

I'm on this case
Messages : 314
En service depuis le : 25/09/2013
Localisation : Chez elle, comme toujours
Métier : Hackeuse internationale / Etudiante en informatique
Age du perso : 19 ans
I know you


Relationships:

MessageSujet: Re: La confiance ça se gagne ~ Mike & Ashley   Dim 13 Avr - 20:18

La confiance, ça se gagne
Sa remarque un peu conne me fait rire doucement entre mes larmes, alors que je lève les yeux vers lui.

Monsieur Johnson, je ne suis pas un caniche qu’on a abandonné sur une aire d’autoroute… Mes talents extraordinaires me permettent de décrocher le téléphone et de me faire livrer thaï, italien, et j’envoie ma liste de courses à l’épicier du coin. On est à Londres, pas au pôle Nord… Et non je ne suis pas seule. J’ai des amis qui viennent me voir… Vous ne risquez pas de me retrouver décomposée dans deux mois. En plus, comme j’ai pas de chat, je pourrais même pas avoir été grignotée, même pas un petit peu…

Au début, j’ai l’impression qu’il se fout de ma gueule, de la pauvre petite hackeuse agoraphobe que je suis : bonjour le cliché. Mais en fait non… il me regarde avec douceur, presque avec compassion. Comme s’il était touché par mes emmerdes et… ma condition.

Il cesse les effusions sentimentales et retourne dans le vif du sujet, mon affaire. Fowler. La demi-heure qui a fait basculer toute mon existence. Je hoche doucement la tête en l’écoutant. Alors comme ça quelqu’un a enquêté sur moi ? Et du beau linge d’après ce que j’entends. Miracle ? ShadowWalker ? Trinity ? Je me demande quelle pointure il a dans ses contacts. Ce sont les seuls de haut niveau que je connaisse aux States. Le reste sont disséminés un peu partout ailleurs. Je bois une gorgée de café et je repose ma tasse, penchée en avant, mes coudes sur mes genoux et mon menton posé sur mes doigts croisés. Je respire un peu plus librement quand il m’annonce que pour l’instant, ceux qui sont après moi ne vont rien tenter parce que ça attirerait trop l’attention sur eux. Je réfléchis quelques secondes, mais il y a encore trop de zones d’ombre.

C’est super cool d’être venu me donner toutes ces informations mais… vous voulez que je fasse quoi ? Je veux dire… je suis pas flic, je suis pas tueuse à gages… Donc même si vous me filez toutes ces infos… à part savoir qui veut ma tête… je déplace pas la cible, je saurai simplement qui tient la gâchette… Et j’avoue que là, maintenant, tout de suite, ça me fait une belle jambe… Après… vous savez que je travaille aussi avec le gouvernement britannique, depuis un mois. J’en sais rien… peut-être qu’ils pourraient faire quelque chose. Mais est-ce qu’ils VONT faire quelque chose ? Là est la question… Je… Mais sinon je… je veux bien que vous m’appreniez à me battre… oui…

Je me laisse retomber dans mon canapé, soupirant doucement. Tellement de trucs sont en train de se télescoper dans ma tête en ce moment. Tellement de questions, de zones d’ombre. Et lui, sorti d’on ne sait où, qui se présente comme mon sauveteur, dans une certaine mesure.

Est-ce que vous savez au moins pourquoi on m’a fait ça ? Qu’est-ce qui a fait qu’on décide de me coller une cible dans le dos, et en avant marche ? J’ai fait des conneries, ouais, mais rien qui justifie… ça. Le fait de vouloir me tuer…

codage par Palypsyla sur apple-spring


_________________
Mes RP

Mes liens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://newrouletterusse.blogspot.fr/
avatar

I'm on this case
Messages : 122
En service depuis le : 10/02/2014
Localisation : Londres
Métier : Agent de la CIA
Age du perso : 31 ans
I know you

MessageSujet: Re: La confiance ça se gagne ~ Mike & Ashley   Mer 23 Avr - 15:31

Mike se mit à l’aise un peu après Ashley et se frotta la nuque tout en fixant le plafond pour réfléchir. Il eut un rictus quand elle accepta qu’il lui apprenne à se battre. Apprendre les arts martiaux était la meilleure manière pour renforcer le tempérament et la confiance en soi. C’était parfait pour elle et ça allait lui permettre de revenir régulièrement… Que demander de plus ?
Et sinon, en ce qui concernait les commanditaires de sa tentative de meurtre, le pourquoi de la chose était une bonne question. Mais il était beaucoup plus difficile à l’agent d’y répondre. Il connaissait beaucoup de raison qui poussait les gens à tuer. Mais qu’est-ce qu’aurait pu faire la hackeuse pour s’attirer les foudres de quelqu’un à ce point-là ?

- C’est forcément lié à votre activité… Vous avez dû causer pas mal de soucis et vu pas mal de secrets pour qu’une société ou un groupe souhaite éliminer discrètement la menace que vous représenteriez… Vous avez commencé à bosser pour le Gouvernement avant ou après votre agression ?

Il réfléchissait à voix haute et en profitait pour glaner quelques infos. Il avait remarqué avant sa venue qu’elle bossait pour quelqu’un et elle lui avait dit ouvertement que c’était pour le gouvernement britannique, pensant qu’il était au courant. Heureusement, il n’avait pas réagit à sa remarque. Au vu de la discrétion de son engagement, Mike soupçonnait Mycroft d’en être responsable, ce qui rendait Ashley encore plus précieuse qu’il ne l’avait espéré.
Mais pour le moment, la question n’était pas de savoir quels services elle pouvait lui rendre. La question était de comment la tirer des pattes de ses commanditaires. Parce qu’elle était bien trop mignonne pour qu’il l’abandonne !!!

- Et sinon, ne vous inquiétez pas, vous n’êtes pas la seule personne à qui j’ai confié mes soupçons sur la possibilité de commanditaires. Scotland Yard avait lui-même émit l’hypothèse et j’ai une amie là-bas que j’ai mit dans la confidence.

Il ne put que sourire à l’évocation d’Esther. La jeune femme lui avait littéralement tapé dans l’œil. Et le plus merveilleux était qu’elle avait accepté de le revoir !!! Le sourire de Mike s’élargit jusqu’à s’étendre d’une oreille à l’autre. Ça pour être heureux, il l’était !!!
Mais il finit par reprendre son sérieux. Se redressant soudainement en se raclant la gorge, il redirigea son attention sur la jeune fille. Il venait de donner une image de lui-même tout sauf professionnelle. Mais en vérité, Mike restait difficilement pro quand il était auprès de personne qu’il aimait bien… Et l’adorable petite Ashley en face de lui en faisait depuis peu partie.

- Et pour ce qui sera de la suite des évènements, si nous réussissons à trouver l’identité des commanditaires, j’irai personnellement leur rendre une petite visite pour les convaincre de renoncer à vous vouloir du mal. La méthode dépendra en fonction de ce qu’ils vous reprochent et de leur personnalité, mais je peu vous assurer que vous n’aurez plus rien à craindre d’eux !!!

_________________
Un jour, on a l'impression que l'on a atteint le sommet, que rien ne pourra nous arriver. Et puis tout s'écroule... Et une fois qu'on a touché le fond, sans espoir de remonter. Il ne reste plus qu'une chose : notre job.

Crédit - Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

I'm on this case
Messages : 314
En service depuis le : 25/09/2013
Localisation : Chez elle, comme toujours
Métier : Hackeuse internationale / Etudiante en informatique
Age du perso : 19 ans
I know you


Relationships:

MessageSujet: Re: La confiance ça se gagne ~ Mike & Ashley   Dim 27 Avr - 12:31

La confiance, ça se gagne
Il faudrait que je commence à m’habituer à ce genre de situation étrange, à savoir quelqu’un du gouvernement qui squatte dans mon salon. Entre Mycroft Holmes il y a quelques semaines, son frère un peu plus tard, et maintenant ce Michael… A croire que cet appart ressemble de plus en plus à un hall de gare. A croire que ma petite personne a beaucoup plus d’intérêt que ce que je pensais. Ca serait flatteur si ma vie n’était pas en jeu, et si je n’avais pas failli mourir il y a deux mois. Je lève les yeux alors qu’il tente de trouver une explication, une raison à mon agression. Je me frotte doucement les tempes alors que je tente d’analyser toutes les nouvelles informations qui me parviennent.

Je suis… je suis allée jeter un œil dans pas mal de bases de données confidentielles, juste pour le challenge. L’idée, c’était juste de prouver qu’on pouvait entrer. On avait pas pour vocation de jouer les Robin des bois avec les autres. On a pas volé d’infos pour les revendre à d’autres, et des trucs du genre. C’est aussi pour ça qu’on a jamais eu d’emmerdes… On a jamais rien pris. Et… non. Je ne travaille pour le gouvernement que depuis… un mois environ. Bien après mon agression.

Je hoche doucement la tête quand il tente de me rassurer à l’idée que peu de personnes savent pour la piste des commanditaires. A vrai dire je m’en fous un peu.

L’intérêt, ça serait justement que le fait qu’on ait commandité mon agression ne soit plus secrète non ? Plus de gens sont au courant, plus les soupçons vont se diriger vers ceux qui ont fait ça s’il m’arrive quelque chose non ? En tout cas, c’est gentil de… de vous occuper de mon cas. On va dire que ça n’a pas ému grand monde…

Je baisse les yeux, grimaçant légèrement. C’est par chance qu’ils ont arrêté Fowler, et à peu de choses près il serait passé entre les mailles du filet. A peu de choses près, il aurait continué à marcher librement dehors. Je n’ai plus trop confiance en grand monde, à part Jarod, qui veille sur moi avec un instinct de loup. Il continue son discours, et je hausse un sourcil de surprise.

Sans être méchante vous… comptez aller tout seul voir les grandes vilaines multinationales et leur dire « Attention, il faut arrêter vos bêtises, sinon maman Grande Bretagne va pas être très contente ! » ? Comment est-ce que vous arriverez à leur faire entendre raison ? Comment, à vous tout seul, vous arriverez à faire plier des gigantesques entreprises qui brassent des milliards ?

Je me pince légèrement les lèvres, et plonge mon regard dans le sien. Je suis prête à lui faire confiance, mais il faut qu’il soit un chouïa plus convaincant. Parce que là, c’est Don Quichotte qui se bat contre des moulins à vent. Comment est-ce qu’il peut arriver à arranger les choses, à lui tout seul ? Je suis curieuse de l’entendre…
codage par Palypsyla sur apple-spring


_________________
Mes RP

Mes liens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://newrouletterusse.blogspot.fr/
avatar

I'm on this case
Messages : 122
En service depuis le : 10/02/2014
Localisation : Londres
Métier : Agent de la CIA
Age du perso : 31 ans
I know you

MessageSujet: Re: La confiance ça se gagne ~ Mike & Ashley   Mar 3 Juin - 19:09

Mike retrouva son sérieux en une fraction de seconde suite aux paroles d’Ashley. Il ne pouvait pas la laisser douter de lui et de ses capacités. Il était capable de tellement de choses !!! Stopper les actes criminels d’une multinationale était terriblement simple à ses yeux. Il lui manquait juste les preuves et la personne exacte sur qui placer sa cible.
Et c’est pour ça qu’il avait confié sa théorie à Ashley. Son instinct le poussait à penser qu’il avait raison, même si depuis qu’il avait découvert le vrai visage de cette petite hackeuse il aimerait se tromper, et il avait besoin de son aide pour le prouver. Et puis elle devait savoir la potentielle menace qui planait sur sa tête, même si ça ne l’aidait en rien à surmonter son traumatisme de savoir ça. De toute manière personne n’était réellement en sécurité nulle part. C’était sa première leçon.

- Vous ne pouvez pas imaginer tous les moyens que j’ai à ma disposition… Si ma théorie est exacte – parce que oui, tant que ce ne sont que des soupçons, cela reste une théorie – et que nous trouvons des preuves et l’identité des commanditaires, vous pourrez considérer que le problème est déjà réglé. Je suis loin d’être seul vous savez, j’ai avec moi toute une liste de contacts et des compétences qui peuvent faire des miracles !! Et au pire, si cela était trop gros pour moi, j’irai personnellement secouer les puces de votre patron pour qu’il s’en charge lui-même. Peut-être qu’on ne s’est pas assez intéressé à votre histoire, mais ce n’est plus le cas maintenant. Vous non plus vous n’êtes pas seule et désarmée, vous savez…

Il avait tendu la main dans sa direction, elle n’était pas obligée de la prendre… Il lui faisait ainsi comprendre qu’il se mettait à son service pour l’aider à résoudre ses problèmes. Dans cette simple main, il y avait tout ce qu’il était capable de faire et même plus pour elle. Et il le lui offrait. Elle n’était pas rien et il ne la laissera jamais s’en convaincre.
Elle était une puissante hackeuse qui avait survécu à un tueur et s’était accroché à la vie avec l’énergie d’une battante. Dans ce petit corps frêle et apeuré, elle était aussi forte qu’un agent aguerrit comme lui. Et, plus que ces compétences, c’est cela qui avait achevé Mike de le convaincre d’aider la jeune fille à s’en sortir. Il avait été sensible à cette force lumineuse qu’il voyait dans son cœur. Une force qu’il avait découvert aussi chez la femme qu’il aimait, même si elle était plus innocente chez Ashley. Il lui sourit, le regard remplis de compassion.

- Pour l’instant toute l’affaire est en suspend jusqu’au procès. C’est là que l’on saura si ma théorie est exacte ou non. Et alors, ensemble, nous lèveront définitivement le voile sur cette affaire et ce qui vous menace sera définitivement neutralisé. Je vous apprendrai à vous battre, vous deviendrez plus forte encore que vous ne l’êtes déjà. Vous vous affirmerez de nouveau, vous trouverez la force de surmonter tout ça… Et puis vous sortirez d’ici, un jour, vous verrez… Vous avez fait la connaissance du pire de ce que peut offrir l’humanité. Il ne vous reste plus qu’à découvrir le meilleur.

_________________
Un jour, on a l'impression que l'on a atteint le sommet, que rien ne pourra nous arriver. Et puis tout s'écroule... Et une fois qu'on a touché le fond, sans espoir de remonter. Il ne reste plus qu'une chose : notre job.

Crédit - Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

I'm on this case
Messages : 314
En service depuis le : 25/09/2013
Localisation : Chez elle, comme toujours
Métier : Hackeuse internationale / Etudiante en informatique
Age du perso : 19 ans
I know you


Relationships:

MessageSujet: Re: La confiance ça se gagne ~ Mike & Ashley   Mar 1 Juil - 15:44

La confiance, ça se gagne
La situation est un brin surréaliste. Mais vraiment. Moi, la paumée, la planquée dans son appartement depuis des mois, et ce type sorti d’on ne sait où qui débarque et qui me dit qu’il a envie de m’aider, pour qu’on commence une collaboration ensemble. Euh… oui pourquoi pas. Sauf que l’intention est peut-être sympa, et il faut peut-être partie du gouvernement, ça ne veut pas dire qu’il arrivera à changer le monde, ou surtout, à changer le fait que certains ont voulu ma mort, tout seul. D’ailleurs ça aussi a été assez brutal comme nouvelle : on a commandité mon agression. Comme si le fait de ne plus pouvoir sortir de chez moi, d’être morte pendant quelques minutes, avait pas suffi. On a juste rajouté une cible dans mon dos, et l’inquiétude que ce qui m’est arrivé risque de se reproduire.

Bizarrement, le type face à moi semble tellement croire à ce qu’il raconte… Je bois une gorgée de thé pendant qu’il me répond, qu’il m’explique, qu’il dissipe un peu le brouillard dans lequel il vient de me plonger. Il me parle d’un réseau, le sien, qui pourrait m’aider. Des contacts qu’il a, de tout ce qu’il pourrait faire. Face à tout ça, je hoche doucement la tête. J’aimerais le croire, et en même temps ça a quelque chose de trop beau. Comme s’il venait me dire que j’avais un problème, mais que, par chance, il avait la solution.

Quelque chose en lui me pousse à le croire, et quand il tend sa main vers moi, comme pour sceller notre accord, je glisse mes doigts minuscules dans les siens, et il les serre doucement. Sans que j’arrive à l’expliquer, je me sens soulagée. Comme si on venait d’ôter un poids de mes épaules. Pourtant, ce type, je le connais à peine…

Je marche… Comme je vous l’ai dit, je vous crois. Mais… J’ai besoin d’une promesse. Votre parole. De me jurer que tout ça, que toute cette histoire de complot, le fait de vouloir m’aider pour que je vous aide en retour, aller taper à la porte de la CIA et de Mycroft Holmes s’il le faut… Que tout ça c’est pas un moyen que je bosse pour vous. Vous faire passer pour le super héros de service auquel on peut rien refuser…Je veux être sûre que vous me menez pas en bateau… S’il vous plait.

Je lève mes yeux de chaton mouillé vers lui, mais je n’accorde pas ma confiance, et encore moins mes services, à un inconnu. Il me faut des garanties, même si j’ai le sentiment qu’il est sincère. Après sa réponse, on continue à discuter encore un peu, et c’est alors que je sursaute en entendant la clef dans la porte d’entrée. Jarod. Merde, il me fait le coup de la nourriture chinoise livraison express. Je regarde mon visiteur, puis la porte, mon visiteur, puis la porte, alors que mon cœur s’emballe. Merde, merde merde… merde merde merde…

Trop tard, la porte s’ouvre, et Jarod lance un joyeux « Hey honey ! » alors qu’il entre. Sauf que son visage passe de la joie à la surprise quand il voit que je ne suis pas seule. Ok. Alors là il va falloir que je trouve un truc, et vite. J’inspire profondément, je me force à sourire, et je désigne l’agent.

Hey darling ! Je ne savais pas que tu viendrais ce soir ! Je te présente M…Michael. C’est mon…c’est mon oncle. En temps normal il vit aux… Etats-Unis, mais là il était de passage à Londres, et il en a profité pour me rendre une petite visite…

Je lève les yeux vers Michael, le suppliant d’entrer dans mon jeu. S’il veut que je rentre dans sa combine, la collaboration va commencer maintenant. Je désigne ensuite Jarod, qui s’est approché pour aller à la rencontre de Michael.

Oncle Michael, je te présente Jarod. Un ami qui m’aide beaucoup depuis mon agression… tu sais, je t’en ai déjà parlé sur Skype…

Et maintenant, il ne me reste plus qu’à prier pour que ça marche.
codage par Palypsyla sur apple-spring


_________________
Mes RP

Mes liens
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://newrouletterusse.blogspot.fr/
avatar

I'm on this case
Messages : 365
En service depuis le : 14/12/2013
Localisation : A la Ripper Cave ?
Métier : Secrétaire Juridique / The New Jack the Ripper
Age du perso : 25 ans
I know you


Relationships:

MessageSujet: Re: La confiance ça se gagne ~ Mike & Ashley   Dim 31 Aoû - 13:55

L'échiquier est en place. Les pièces s'installent les unes après les autres. Le procès de Fowler a une date fixée. En attendant, il croupit en détention provisoire... Il est vivant mais... Plus pour très longtemps. Je frappe quelques courriels et prends les rendez-vous de Kim et David. J'assiste de temps en temps la petite stagiaire, Chloé, qui deviendra normalement plus tard, la troisième secrétaire du cabinet. Je lui demande d'établir des statistiques pour Christian, le patron de notre structure, représentant les affaires que chaque avocat a fait depuis le début de l'année. Ca devrait l'occuper pour un bon moment.

- Surtout, si tu as besoin d'un coup de main, préviens moi, j'arrive, d'accord ?
- D'accord, Jarod. Merci !

Je lui souris avant de retourner à mon travail. J'envoie un mail privé à Molly pour vérifier qu'elle va bien. A chaque heure, je lui demande de ses nouvelles, le temps qu'elle reprenne bien ses esprits. J'ai pris contact avec ses employeurs afin qu'ils ne s'inquiètent pas trop de son absence, lui expliquant qu'elle se sent mal. Ma colocataire me répond rapidement, ce qui me rassure. Elle n'a pas mis les voiles, elle va bien, je peux reprendre mon travail. J'envoie Chloé poster mon courrier et la journée continue...

Le soir, à la sortie, je salue mes collègues et vais en direction de l'appartement d'Ashley. J'achète pour elle un menu de sushis et une soupe chinoise au poulet. Il faut bien qu'elle mange quelque chose de nourrissant et consistant ce soir, à tous les coups, aujourd'hui, elle s'est empifrée de cookies ou d'un truc en boîte... Je monte sa rue puis les escaliers. Je sors ma clef et la plante dans la serrure avant de rentrer dans l'appartement, la voix joyeuse.

- Hey, Honey ! Livraison express, j'espère que tu as faim !

J'avance enjoué dans le couloir avant de croiser le regard surpris d'Ashley. Et celui d'un homme brun. Type caucasien, cheveux bruns, carrure athlétique... Un homme de sa famille ? Son père, peut être ? On ne me laisse pas dans le doute plus longtemps. La brune me révèle que c'est son oncle. Son Oncle Michael... Etrange. Ashley semble mal à l'aise... Il est vrai que c'est bien la première fois qu'elle me dit qu'elle a un oncle. Certainement un oubli innocent de sa part... Je pose le sachet avec les sushis et la soupe encore fumante sur le comptoir de la cuisine avant de serrer la main de l'homme devant moi. Sa poigne est franche. Ferme. Comme la mienne. Mais pourtant, j'ai l'impression de le connaître. Je crois l'avoir déjà vu... Son physique est assez commun, mais la lumière dans ses yeux, elle est rare... Je le fixe plusieurs secondes avant de briser le silence.

- Enchanté, alors, Oncle Michael d'Ashley. Jarod Anderson, secrétaire juridique du cabinet Blake & Oleson...

Je lâche finalement sa main et vais vers Ashley avant de la prendre dans mes bras et de lui donner un baiser sur la joue. Je m'installe au comptoir de la cuisine et vois qu'Honey m'a apporté une tasse de thé que je prends entre mes doigts.

- Merci, Honey !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

I'm on this case
Messages : 122
En service depuis le : 10/02/2014
Localisation : Londres
Métier : Agent de la CIA
Age du perso : 31 ans
I know you

MessageSujet: Re: La confiance ça se gagne ~ Mike & Ashley   Jeu 25 Sep - 10:10

Mike sourit en la voyant marcher, elle le croyait. C'était déjà ça !! Après tout, ils partaient de zéro et elle n'avait pour le moment aucune raison de lui faire confiance. Et Mike aurait d'ailleurs trouvé ça louche qu'elle croit tout de suite en lui. Elle était intelligente...
Il était assez mitigé. D'un côté, il espérait que sa théorie soit exacte afin de prouver à Ashley qu'il était digne de confiance. Mais d'un autre côté, il la trouvait sympa cette jeune fille !! Et la savoir plus menacée qu'elle ne le pensait lui était désagréable.

Mike avait horreur de ça... Ce servir des problèmes des autres pour ses propres intérêts. Il aurait aimé gagner la confiance de la jeune fille d'une autre manière, mas il ne voyait pas comment. Au moins avait-il la décence de jouer franc jeu avec elle.
Il hocha la tête quand elle mentionna le fait qu'il ne pensait qu'à obtenir sa collaboration. C'était en partie vrai d'ailleurs. Malgré sa situation légèrement désespérée, elle savait réfléchir et garder la tête froide. Elle ferait une partenaire idéale... Aussi ce devait-il de rassurer ses craintes avant que cela n'infecte trop ce qu'elle pensait de lui.

- Mademoiselle Ashley, je suis venu ici à la recherche d'une hackeuse, vous le savez déjà. C'est mon objectif principal. Mais baser un partenariat sur des combines et coup fourrés n'est pas mon genre, c'est le meilleur moyen pour se faire trahir... expliqua-t-il. Aussi ai-je dès le départ dans l'objectif de vous aider peu importe les conséquences. Vous ne me connaissez pas et je pourrai vous faire toutes les promesses possibles et imaginable, cela n'aura aucune valeur à vos yeux. La confiance ne peut se gagner qu'avec le temps... pour moi comme pour vous. Pour être franc, la première impression que j'ai de vous me plaît et j'aimerai même que mes hypothèses soient fausses... Mais je ne vous ai fait aucune offre. Je ne peux pas vous confier des tâches sans être sûr que vous êtes totalement fiable. Pour l'instant, j'observe, et quand je n'aurai plus aucun doute sur vous, je vous ferez une proposition... et vous harcèlerait toutes les semaines jusqu'à-ce que vous acceptiez.

Il avait terminé sa phrase sur le ton de la plaisanterie et avait sourit d'un air amusé. Mais ce n'était pas si éloigné de la vérité. Si elle était aussi douée qu'on le prétendait et qu'elle se montrait sûre, il ferait alors tout pour l'avoir dans ses contacts. Et c'était un homme très... mais alors très têtu.
Mais c'était inutile de lui faire peur pour le moment. Ils changèrent de sujet et se retrouvèrent même à parler de dessins animés lorsque quelqu'un ouvrit la porte. Mike sursauta en même temps qu'Ashley et se leva précipitamment. Il fronça les sourcils en voyant l'air paniqué de la jeune fille. Qui pouvait bien l'effrayer à ce point ?

"Ah d'accord... Le petit copain..."

Mike dissimula sa perplexité rapidement derrière un sourire poli. Mais intérieurement, il jaugeait le nouveau venu de la tête aux pieds. Il avait une impression étrange de déjà vu, comme s'il avait déjà croisé cette personne... Qui était-il ?
Mais alors qu'il était sr le point de se souvenir, il fut tiré de sa rêverie pa une surprise des plus inattendue. Il tourna vivement la tête vers Ashley, le sourire sr ses lèvres ayant gagné au moins dix centimètres. Comment venait-elle de l'appeler ?!! Son oncle ?!! Décidément, cette jeune hackeuse est pleine de surprise... Il dû faire un effort sur'humain pour ne pas éclater de rire devant son regard suppliant. Elle devait vouloir garder secret ses liens avec le gouvernement. C'était compréhensible, mais dommage parce que cela l'aurait alors rendu intouchable... Mais bon, là n'était pas la question, il allait devoir jouer le jeu...

- Ne t'inquiète pas, Shasha !! dit-il d'un air enjoué en lui prenant l'épaule pour la serrer brièvement contre elle, s'amusant comme un gosse. Je ne vais pas dire à tes parents que tu as un petit ami secret qui viens te nourrir tout les jours, promis !! Tu sais bien que je n'ai pas la branche très familiale...

Il lâcha toutefois rapidement Ashley à qui cette proximité soudaine devait mettre mal à l'aise, d'autant plus qu'il venait de l'affubler d'un surnom des plus ridicule. Si elle avait une réaction de rejet, elle risquait du coup de foutre en l'air l'excuse qu'elle avait elle-même trouvé.
Mike reporta son attention sur le dénommé Jarod et se servit de ce nouvel indice pour fouiller dans sa mémoire. Il serra sa main en plongeant son regard dans celui de son interlocuteur et se mordit l'intérieur des joues. Ce regard, il le connaissait très bien... Peut-être que la peur d'Ashley n'était pas dû qu'au fait qu'on découvre so travail pour le Gouvernement. Que faisait-elle à fréquenter un tueur ? Mais ce n'est qu'en entendant son nom de famille qu'il compris tout.

"Anderson... Mais oui, évidemment..."

Flash back :
 

Le jeune Anderson avait bien grandit depuis qu'Anne lui avait montré sa photo. Mais cela ne faisait aucun doute. Le nez, cette manière de froncer les sourcils et surtout le regard, c'était lui. Un léger soupir de soulagement l'envahit. S'il était toujours soumis au Code, comme Mike, jamais il ne fera de mal à Ashley.
Il fut assez étonné de le voir si affectueux envers la jeune fille, cela s'éloignait quand même beaucoup de l'image du sociopathe que lui avait décrit sa tante. Mais il faut dire que ce genre de personne sont très aptes à se créer un masque pour se fondre dans la masse... Il s'était lui-même fait avoir et avait mit 5 ans avant de découvrir la vrai nature de son ancien meilleur ami. Les souvenir remontèrent et il eut soudain très envie de s'éloigner le plus possible du neveu d'Anne.

"Respire Mickey, Jarod n'est pas Mills, Jarod n'est pas Mills, Jarod n'est pas Mills... Mills n'a pas de Code qui le limite, Jarod oui, et tu connais bien ce Code... Respire..."

- Ma chérie !! dit-il à l'attention d'Ashley. Puisque tu as de la visite, je ne vais pas te déranger plus longtemps, d'accord ? Tes parents avaient insisté pour que je te transmette le soutient de toute la famille et ils seront ravi d'apprendre que même s'ils sont loin, tu es quand même entouré... Mais j'ai beaucoup de travail, comme toujours... Alors je vais te laisser.

Il l'enlaça chaleureusement et déposa un baiser sur son crâne d'un air paternel. Et curieusement, il ne le fit pas que pour jouer le rôle de l'oncle débordé de travaille encourageant comme il peut sa nièce. Il voulait vraiment soutenir cette petite.
Il finit par la lâcher et alla reprendre son manteau et le dossier qu'il avait laissé sur la table et qui, heureusement, était fermé dans une pochette noir sans titre dessus. Il salua d'un signe de tête assez formel Jarod et s'éclipsa.

- On se revoit sur Skype, Shasha !! Et tu vas voir, ça va bien se passer... Fait-le pourrir en taule !!!

_________________
Un jour, on a l'impression que l'on a atteint le sommet, que rien ne pourra nous arriver. Et puis tout s'écroule... Et une fois qu'on a touché le fond, sans espoir de remonter. Il ne reste plus qu'une chose : notre job.

Crédit - Joy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


I'm on this case
I know you

MessageSujet: Re: La confiance ça se gagne ~ Mike & Ashley   

Revenir en haut Aller en bas
 

La confiance ça se gagne ~ Mike & Ashley

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le futur d''Haiti selon l''homme d''affaire Mike Spinelli
» On ne change pas une equipe qui gagne
» [Avant le SGC] Mike Shirow
» Présentation Mike Blake
» mike vozza

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors Jeu :: Corbeille :: Archives de RPs-