AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Welcome to London! Feat. Aleera

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité

I'm on this case
I know you

MessageSujet: Welcome to London! Feat. Aleera   Lun 17 Mar - 18:52

Welcome to London


Participants: Eva + Aleera D. McPherson




Quand Eva ouvrit les yeux, son réveil affichait 10h18. Par réflexe, elle se releva d'un coup, s'affolant de son retard de... 3h. Il fallait qu'elle se dépêche. Oh, quelle excuse pourrait-t-elle bien donner?
Puis, en quelques secondes, elle se souvint: Le docteur Mansown, qui l'avait employée, était partit à la retraite depuis une semaine déjà. Evelina s'était donc retrouvée au chômage. Et il n'était pas si simple de trouver un emploi de secrétaire médicale en plein coeur de Londres (surtout qu'elle ne comptait pas bouger de sa ville favorite). Et puis, de toute façon, elle s'accordait un peu de repos, guettant quand même de temps en temps les petites annonces au cas-où il y aurait quelque chose pour elle. Pour le moment, elle avait suffisamment d'argent pour tenir encore quelques semaines.  

- Bon ma vieille, faudra peut-être qu'à un moment tu te bouge pour trouver du taff. Pour l'instant, va te faire un café, t'as une gueule pas possible.

Obéissant à ses pensées, la jeune femme se leva de son lit. Elle s'était endormie vers les 3h du matin, car elle s'était fait un "marathon" de sa série préférée.

Eva affala son café d'un coup et mangea quelques toast surmontés d'oeufs (pas de bacon, notre amie est végétarienne). Elle ajouta quelques galettes de pomme de terre.  Ça allait lui donner de l'énergie pour cette journée. D'ailleurs, elle ne savait pas quoi faire. Elle décida qu'elle verrait en fonction que la journée avancerait. Pour le moment, elle allait faire un peu de ménage, c'était vraiment le zouk dans cet appart. Elle commença par virer tout les draps de son lits et les lança dans le panier de linge salle. Elle mit de nouveaux draps, puis ramassa toute les affaires sales qui traînaient dans la chambre et le salon. Elle fourra tout dans la machine à laver offerte par sa mère et démarra le lavage. Puis elle sortit l'aspirateur ainsi que la serpillière et nettoya tout de fond en comble. Elle remit en place les magazines et les livres qu'elle avait laisser traîner, reclassa ses DVDs, mis à la poubelles les paquets de chips.
Il était midi passé quand elle eu tout finit. Evelina contempla son travail, fière d'elle: tout d'abord, c'était propre, au cas-où un visiteur impromptu viendrait prendre le thé. Ensuite, ce grand nettoyage avait fait passer la matinée et il était déjà l'heure de se faire un bon petit sandwich. Un fait maison, avalé rapidement pendant que la jeune femme blonde regardait les infos.

Une rapide sieste, et il était déjà 13h30. Eva décida de sortir pour prendre un peu l'air. Elle descendit les marches de son immeubles, salua un voisin qui sortait les poubelles, et prit son vélo.
Elle roula sans savoir vraiment où elle allait, quand elle se rendit compte qu'elle n'était pas loin du Kensingston Palace. Eva entreprit de rendre visite à un de ses amis d'enfance, Peter Crishton, qui habitait dans le coin.  

Elle attacha son vélo sur la grille et poussa le portail. La maison de Peter n'était pas exceptionnellement grande, mais elle était très jolie. Son ami vivait ici avec sa femme, elle aussi amie d'enfance d'Eva, et tout trois se voyaient régulièrement.

Eva sonna et attendit. Personne ne vint lui ouvrir. Sans doute étaient-t-ils absents. Evelina décida de ne pas appeler Peter, il était peut-être occupé. Alors qu'elle détachait son vélo, elle aperçut une jeune femme rousse qui se dirigeait vers la maison voisine de celle de Peter. Eva s'approcha et l'interpella:
 
- Excusez-moi? Je cherche Peter Chrishton, vous savez s'il est absent pour longtemps?




HRP: Si je dois changer quelque chose, surtout dis-le moi Wink


Revenir en haut Aller en bas
avatar

I'm on this case
Messages : 147
En service depuis le : 09/03/2014
Localisation : Londres
Métier : Consultante Criminelle Feelance
Age du perso : 36 ans
I know you


Relationships:

MessageSujet: Re: Welcome to London! Feat. Aleera   Lun 17 Mar - 22:05



Welcome To London

Ft. Evelina R. Dixton & Aleera D. McPherson



« You use your money to buy privacy because during most of your life you aren't allowed to be normal.»




Il était 6h du matin, et la rousse était déjà réveillée depuis un moment.
Sa vie plus que mouvementée, ses déplacements fréquents aux quatre coins du monde, et les problèmes qu’elle pouvait rencontré à chaque heures du jour et de la nuit lui avaient déréglé son horloge biologique. Son sommeil était devenue léger, chaque bruit la réveillant instantanément. Quelques heures lui suffisaient amplement pour être d’attaque face à n’importe quelle situation. Seulement voilà, aujourd’hui, elle était à Londres depuis une semaine, maintenant bien installée dans cette maison cossue qu’elle n’avait pas pu s’empêcher d’acheter sans faire trop attention à la dépense qui ne lui ferait pas grand chose à son portefeuille.

Une heure de course à pied sur son tapis de course, des étirements, un peu de musculation, Aleera avait prit l’habitude de ce petit manège presque tous les matins, séquelle de son passage dans l’armée mais aussi ces années dans des lieux où la forme physique était de mise. Une bonne douche pour effacer les conséquences de sa matinée d’efforts, la jeune femme attrapa les clés de sa berline pour un tour en ville. Si elle était douée pour d'innombrables choses, la cuisine était un de ses points faibles, et maintenant qu’elle était dans le monde civilisé, elle ne se réfrénerait pas pour aller prendre un bon petit déjeuner. Au bien sûr elle avait les moyens d’engager un chef à domicile ou quelque chose du genre, mais elle n’avait pas vraiment confiance pour faire rentrer des inconnus chez elle sans supervision. Bien qu’elle n’ai pas de dossiers ou trucs du genre en étalage dans son salon, elle ne prendrait pas le risque.

Un copieux petit déjeuner englouti, la criminelle vérifia son téléphone portable quand celui-ci sonna, lui informant que ce qu’elle avait demandé était placé dans une consigne à la gare. La rousse ne s’empêcha pas de lever les yeux au ciel devant tant de cliché et se mit en route pour récupérer son paquet. Ses yeux d’émeraude se mit à cataloguer mentalement toutes les caméras des lieux - hors de porter de celles-ci - avant de commencer à marcher nonchalamment vers le casier qu’on lui avait désigné. Elle prit un chemin détourné, marchant vers la droite parfois, se baissant pour refaire un lacet défait imaginaire, allant vers la gauche, évitant à merveille presque toutes les caméras avant d’arriver à son objectif. Aleera fit le code pour l’ouvrir, entrouvrit le sac de sport pour vérifier le contenu - de belles liasses de billets - ferma celui-ci et repartit comme elle était venu. Son dernier paiement était arrivé, et elle était certaine qu’elle allait en faire bon usage.

De retour devant chez elle, elle gara sa voiture, devant sa nouvelle maison, sortit en claquant légèrement la porte après avoir attraper le sac de sport. Les maisons de cette rue étaient plutôt identiques, haut de gamme malgré le fait qu’il ne s’agissait pas de bâtiments récents. De l’ancien chic. Elle allait rangé sa ‘récompense’ quand elle se fit accoster par une jeune femme blonde près de son vélo. Une voisine ?

- Excusez-moi ? Je cherche Peter Chrishton, vous savez s'il est absent pour longtemps ?

Pas une voisine alors. Aleera n’avait pas eu l’occasion d’avoir de conversation avec des gens banales, et malgré le fait qu’elle ait des milliers de livres dans ses mains, rien sur son visage ne montrait d’inquiétude. Elle eut même un petit sourire. Il n’y avait aucun mal à se montrer aimable quand on était poli, et si la rousse appréciait quelque chose, c’était la politesse.

« Désolé, j’ai emménagé la semaine dernière, donc je ne connais pas le voisinage, je ne vois pas de qui vous parlez. » Répondit-elle la mine contrite. En réalité elle savait parfaitement de qui il s’agissait, tout comme le nom, le prénom, les métiers de toutes les personnes de la rue où elle habitait. Elle ne voulait pas dormir et passer la plupart de ses journées près de membre de la police ou de criminels qui pourraient attirer les dit membres de la police. On n’était jamais trop prudente. « Mais si vous parlez du couple habitant juste à côté, ils sont partis en début de matinée, je crois avoir entendu qu’ils devraient rentrer aux alentours de 16h. » Continua-t-elle voulant se montrer serviable.




Spoiler:
 

_________________

 
« Si l’Angleterre n'a pas apprécié mes compétences, j'ai décidé que d'autres en seraient ravis. Je n'ai plus de pays, plus d'agenda politique, je suis là seulement pour donner au plus offrant ce qu'il désire. La prochaine fois, peut être que l'armée britannique y réfléchira à deux fois avant de se créer ses propres ennemis. »
Liens
Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://losecontrolandletitrock.tumblr.com
Invité
avatar
Invité

I'm on this case
I know you

MessageSujet: Re: Welcome to London! Feat. Aleera   Mar 18 Mar - 17:31

Welcome to London


Participants: Eva + Aleera D. McPherson





Bon, c'est vrai qu'Evelina aurait put appeler Peter ou lui envoyer un SMS avant d'aller lui rendre visite. Mais elle n'avait pas prévu où le conduirait son vélo et voulait simplement passer rapidement.

Evelina se souvint d'ailleurs qu'elle avait aussi prévu de passer à la bibliothèque, elle avait en effet des livres en retard, et n'avait pas l'intention de payer trop chère son inattention. Car oui, elle était un peu tête en l'air, parfois. Enfin bon, elle ferait ça en rentrant. La bibliothèque n'était pas vraiment loin de chez elle, et elle passerait de toute façon devant en rentrant. Oh, et au final, la jeune femme n'avait que deux jours de retard. Pas comme la dernière fois, où elle avait passé un mois à chercher un bouquin qui était resté chez sa mère.

Bref, ce n'était pas vraiment le moment de penser à ça et Eva reporta son attention sur la voisine de Peter pour écouter sa réponse. La rousse expliqua qu'elle venait d'emménager la semaine précédente et que, par conséquent, elle ne connaissait pas tout le monde dans le quartier. Elle avait cependant compris de qui Eva parlait, et lui indiquait que Peter et sa femme serait de retour vers 16h. Elle regarda sa montre: 14h10. Bon. Très simplement, elle n'avait pas vraiment envie de prendre son vélo pour rentrer chez elle et de revenir ici ensuite. la flemme, tout simplement. Qu'est-ce qu'il y avait à faire ici? Rien de bien spécial, surtout qu'Eva connaissait ce quoi et n'avait pas besoin d'en faire la visite.

- Ah, merci beaucoup! Dans ce cas, je vais sûrement allez faire un tour au parc en attendant.

En vérité, Evelina allait surement s'asseoir sur un banc et jouer à Candy Crush Saga (il faudrait bien un jour passer ce niveau 112) et Flappy Bird (pour battre son record de 36) en attendant l'heure du retour de son ami.
Et puis, elle pourrait aussi faire un détour à la boulangerie pour acheter des pâtisseries et ne pas arriver les mains vides. C'était le minimum pour ce genre de visite. Et puis pourquoi aussi une bouteille de vin? Peter adorait ça depuis son séjour linguistique en France. Il paraît qu'on fait les meilleurs vins, là-bas. Eva n'était aller qu'une fois à Paris, lorsqu'elle était enfant. Et elle ne buvait pas. Notre amie ne pouvait donc pas savoir quel goût avait ce liquide violet au raisin.

- Au fait, je m'appelle Evelina Dixton. Ravi d'avoir fait votre rencontre.

Eva ne souhaitait pas être plus impolie et faire perdre encore du temps à son interlocutrice, surtout que le sac qu'elle portait semblait être chargé.



HRP: Bon voilà, j'espère que ça te va :p


Revenir en haut Aller en bas
avatar

I'm on this case
Messages : 147
En service depuis le : 09/03/2014
Localisation : Londres
Métier : Consultante Criminelle Feelance
Age du perso : 36 ans
I know you


Relationships:

MessageSujet: Re: Welcome to London! Feat. Aleera   Mar 18 Mar - 20:27



Welcome To London

Ft. Evelina R. Dixton & Aleera D. McPherson



« You use your money to buy privacy because during most of your life you aren't allowed to be normal.»




Aleera passa lentement le portail pour s’avancer en directement de sa porte d’entrée, son sac remplis d’argent toujours en main avant de s’arrêter abruptement. Selon les dires de la jeune femme, elle allait devoir attendre le retour de son ami, et bien que la rousse soit patiente dû aux nombreux moments d’attente dans son travail, ce n’était pas vraiment grand chose qu’elle appréciait. De plus, elle allait sûrement être toute seule, à vagabonder pour passer le temps.

- Au fait, je m'appelle Evelina Dixton. Ravi d'avoir fait votre rencontre.


Ah, la politesse. La criminelle en était très friande. Ce n’était pas parce qu’elle pouvait être amener à voler, torturer ou tuer des gens qu’elle n’était pas sensible aux simples choses comme dire, bonjour, merci au-revoir. Elle n’était pas un être sans cœur malgré ce qu’on pouvait penser quand on connaissait comment elle gagnait sa vie. Peut être était-il temps qu’elle devienne plus sociable maintenant qu’elle était revenue dans le monde civilisé. Inutile de vivre en ermite, ce n’était pas comme si Aleera ne pouvait pas se débarrasser d’elle si elle gênait.

« Aleera. Enchantée.» Inutile de se présenter avec son nom de famille, elle le saura bien assez tôt si elle vient souvent dans les parages. « Peut être voudriez vous attendre vos amis en ma compagnie ? »

Elle avait posé la question comme si c’était Evelina qui rendrait un service et non l’inverse. La rousse avait tourné la phrase ainsi pour qu’elle se sente désirée, elle utilisait très souvent ce stratagème, et c’était assez flatteur pour ne pas essuyer de refus, par peur de paraître impoli.

« Ça vous évitera d’attendre toute seule, et je dois bien l’avouer, je ne connais presque personne dans les parages. » Continua-t-elle en se mordant légèrement la lèvre inférieure, comme triste devant ce fait. « Je ne vous oblige à rien bien évidemment...» Rajouta-t-elle rapidement comme pour ne pas vouloir imposer sa présence.

Discuter avec des personnes normales, la rousse ne savait pas si elle était très douée pour cela, peut être avait-elle perdue cette faculté à force de devoir commander divers mercenaires et se faire respecter dans ce monde de mâles dominants. Ca la remettrait sur le chemin de la normalité à n’en pas douter. Il fallait juste maintenant qu’elle aille ranger discrètement le sac rempli d’argent qu’elle tenait encore en main. Mentalement, Aleera fit le tour de son salon se demandant s’il n’y avait rien de troublant, se demandant si elle avait au moins tout ce qui est basique pour un thé improvisé, thé/café/lait/miel, petits gâteaux. Check. Elle pouvait inviter l’inconnue chez elle sans risque de passer pour une mauvaise hôte. Ce n’était pas comme si elle risquait quelque chose de toute façon.



_________________

 
« Si l’Angleterre n'a pas apprécié mes compétences, j'ai décidé que d'autres en seraient ravis. Je n'ai plus de pays, plus d'agenda politique, je suis là seulement pour donner au plus offrant ce qu'il désire. La prochaine fois, peut être que l'armée britannique y réfléchira à deux fois avant de se créer ses propres ennemis. »
Liens
Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://losecontrolandletitrock.tumblr.com
Invité
avatar
Invité

I'm on this case
I know you

MessageSujet: Re: Welcome to London! Feat. Aleera   Mer 19 Mar - 18:15

Welcome to London


Participants: Eva + Aleera D. McPherson





Le point positif de cette journée, c'est qu'il faisait beau. Le soleil avait enfin daigné apparaître après deux jours de pluie non-stop sur la ville de Londres. Deux jours, pendant lesquelles Evelina n'était pas sortit de chez elle, tout simplement par flemme, parce que le mauvais temps, ça va un instant, mais quand vous êtes totalement trempés au bout de cinq minutes dehors, j'aime mieux vous dire que vous préférez rester enfermé. C'est ce qu'avait fait la blonde. Traîner, seule avec son chat, qui de son côté n'avait pas non plus ressentit l'envie de sortir sur les toits.
Elle s'était sentit comme l'étudiante qu'elle était il y a quelques années quand, les week-end de pluie, elle ne faisait quasiment rien de la journée, et restait à traîner en pyjama nounours, marchant dans un appartement totalement en bordel. Depuis, la jeune femme avait un peu grandit et s'organisait mieux, même si son appartement ressemblait parfois à la caverne d'Ali Baba, mais avec des fringues sales, des paquets de chips et d'on ne sait pas trop quoi d'autre.

Mais le soleil était revenu. Eva pouvait enfin se permettre de sortir, le beau temps étant sa motivation. Pour le coup, elle avait beaucoup de temps libre. C'est aussi pour ça qu'elle était venu dans le coin. Pour voir des amis, car c'est ce que les gens font. Et cela faisait quelques semaines que elle et Peter ne s'étaient pas revus.
La chance n'étant pas avec elle, il fallait évidemment que son ami soit absent. Au moins était-t-elle tombée sur une voisine, qui savait à quel heure rentrait son ami. Ce n'était pas plus mal. Evelina serait probablement rentré chez elle si elle n'avait pas fait la rencontre de la jeune femme rousse. Cette dernière se présenta d'ailleurs à son tour.

« Aleera. Enchantée.»

Elle s'était présenté sans son nom de famille. Evelina ne s'en offusqua pas le moins du monde: quelle importance, après tout. Elles allaient sûrement s'appeler par leurs prénoms, donc, peu importe.

« Peut être voudriez vous attendre vos amis en ma compagnie ? »

La question surpris Eva. Les deux jeunes femmes se connaissait à peine. Oh, ce n'est pas que dans le même cas, Evelina n'aurait pas réagit pareil, mais cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas croisée de personne sympathique et bien élevée. Son expérience avec ses voisins l'avait confirmé: on trouve des imbéciles partout.

« Ça vous évitera d’attendre toute seule, et je dois bien l’avouer, je ne connais presque personne dans les parages. Je ne vous oblige à rien bien évidemment...»

Elle ne pouvait pas décliner la proposition, ce serait impoli à l'égard d'Aleera, et quand une personne se montre gentille, en général, on ne décline pas ses propositions. Non, on sourit intérieurement en se disant que ce monde n'est pas fait que de gens qui ne vivent que pour leur tronche.

- Oh, merci beaucoup, c'est très gentil à vous. Si je ne vous dérange pas, j'accepte.

Les deux femmes entrèrent dans la maison. Evelina appréciait déjà la façade, elle fut encore plus émerveillée par l'intérieur. C'était un grand séjour, qui servait aussi de salle à manger, spacieux et lumineux. Au fond, le séjour était ouvert sur une cuisine qui, de là où était Eva, semblait bien équipée. La jeune femme apercevait aussi une bibliothèque, assez grande apparemment. Notre amie était impressionnée, elle trouvait la déco superbe. Elle se demandait aussi quel métier pouvait bien exercer Aleera pour avoir assez d'argent et se permettre de s'acheter tout ça. Elle décida de ne pas poser la question maintenant; elle le saura probablement plus tard.

- Votre maison est magnifique, Aleera. Vous avez fait vous-même l'intérieur?


HRP: La fin est un peu bof mais je savais pas quoi dire xD


Revenir en haut Aller en bas
avatar

I'm on this case
Messages : 147
En service depuis le : 09/03/2014
Localisation : Londres
Métier : Consultante Criminelle Feelance
Age du perso : 36 ans
I know you


Relationships:

MessageSujet: Re: Welcome to London! Feat. Aleera   Mer 19 Mar - 21:24



Welcome To London

Ft. Evelina R. Dixton & Aleera D. McPherson



« You use your money to buy privacy because during most of your life you aren't allowed to be normal.»




Aleera ne fit qu’un signe de la main balayant les paroles d’Evelina. Non, elle ne la dérangerai pas, sinon elle n’aurait pas proposer d’invitation. Néanmoins elle comprit qu’il s’agissait encore d’un signe de politesse ne voulant pas s’imposer dans la routine de la rousse. La jeune femme s’avança vers sa porte d’entrée plutôt massive, trônant fièrement dissuadant tout entrée par effraction. Les clés de sa voiture toujours en main, elle attrapa rapidement le badge accroché au trousseau, le passa devant une sorte de scanner présent à la place d’une serrure classique et ouvrit grand la porte, se décalant au passage pour faire entrer son invité. Cela pouvait semblait étrange pour des personnes banales ce genre de sécurité, mais compte tenue du mode de vie qu’elle menait, on ne pouvait être trop prudent. Cela pourrait passer facilement pour une lubie d’une personne riche ayant les moyens de s’offrir ce genre de sécurité et voulant étaler son argent. La criminelle pourrait toujours arguer qu’elle voulait protéger son intimité et les objets de valeur présent dans la demeure.

La rousse posa simplement son sac de sport bien rempli sur le meuble ancien du vestibule, présent à titre de commode, et ne s’en soucia plus avant de se diriger vers l’immense salon, entraînant dans ses pas la blonde. Ses yeux de jade restèrent sur Evelina, la regardant observer avec un étonnement, semblant impressionner de l’intérieur plutôt chic de la maison. Aleera avait de nombreux pieds à terre à travers le monde dû à ses affaires, tantôt grandiose, tantôt modeste, tout dépendait de l’endroit mais surtout de son désir de rester discrète ou non. Cette maison était aujourd’hui son petit nid, et la jeune femme avait décidé de ne pas se réfréner d’acheter tout ce qui lui faisait envie, l’argent n’étant pas un problème. Rien de bien grandiloquent, ne voyant pas l’utilité à acheter des bibelots ou des objets d’arts, sachant qu’elle pourrait devoir laisser la demeure à tout moment en cas d’imprévu.

« Non, j’ai bien peur n’y être pour rien pour la décoration. Je l’ai acheté ainsi. L’ancien propriétaire était un vieux homme aimant les belles choses, même simple. Le pauvre a vendu la demeure précipitamment voulant faire le tour du monde avant qu’il ne soit trop tard suivant ses dires. » Expliqua-t-elle simplement, un petit léger aux lèvres, se souvenant parfaitement de l’homme étrange mais charmant. C’était pour cela qu’elle n’avait pas argumenter même devant le prix élevé qu’elle aurait pût aisément baisser. « Un écrivain, un brin excentrique, j’ai trouvé des milliers de feuilles volantes sur lesquelles il écrivait des contes, des nouvelles, des réponses enflammées à certains articles de journal... Sans compter à l’étage dans une pièce à l’écart des centaines de bouteilles au contenu douteux, il semblait fabriquer son propre alcool.» Finit-elle dans un petit rire avant de montrer d’un geste de main l’un des canapés en cuir. « Je vous en prie asseyez vous. »

Aleera resta encore debout, sachant pertinemment qu’elle allait devoir jouer l’hôte modèle et préparer leur thé improvisé. C’était revigorant de pouvoir parler de banalité ainsi, de ne pas à cacher sa nature simple sous un masque de marbre. Le seul point négatif était qu’elle ne devait pas trop oublier à savoir cacher ses émotions, qui sait, peut être qu’elle recevrait un coup de téléphone pour un contrat, et elle ne pourrait pas se permettre une attitude de jeune femme pimpante et souriante comme elle l’était à ce moment même.

« Je vais préparer du thé. Ou préférez-vous un café ou un chocolat chaud ? J’avoue avoir une âme d’enfant parfois, et la vue d’un bon chocolat chaud sous une montagne de marshmallows fondant me fait toujours autant plaisir. »


Si elle avait des goûts de luxe parfois, elle appréciait parfois les choses simples. Un chocolat chaud, une bonne douche fraîche - véritable luxe dans certains coins où elle avait crapahuté - quelques fruits frais après des jours à manger une bouillie infâme au milieu de nulle part. Dans certains situations, l’argent n’avait aucune utilité.

Aleera se dirigea vers la cuisine, attendant la réponse d’Evelina, mais préparant tout de même sa propre commande. Bien qu’elles soient un peu éloignées, la pièce étant totalement ouverte, elle n’aurait aucun mal à discuter avec la blonde tout en préparant leur collation. Elle se lava tout d’abord rapidement les mains, avant d’ouvrir un placard sortant une casserole en inox, suivit de tablettes de chocolat avant de se diriger vers l’énorme réfrigérateur à moitié vide sortant une bouteille de lait qu’elle vida d’un trait dans l’ustensile de cuisine préalablement sortie et de le mettre sur le feu.

« Alors, seriez-vous partante pour un chocolat chaud maison ? Qu'importe les calories, vous les éliminerez bien vite en rentrant chez vous à vélo... » Demanda-t-elle d’un ton taquin, se demandant si la blonde était le genre de femme à se restreindre compulsivement pour avoir une taille de guêpe.


_________________

 
« Si l’Angleterre n'a pas apprécié mes compétences, j'ai décidé que d'autres en seraient ravis. Je n'ai plus de pays, plus d'agenda politique, je suis là seulement pour donner au plus offrant ce qu'il désire. La prochaine fois, peut être que l'armée britannique y réfléchira à deux fois avant de se créer ses propres ennemis. »
Liens
Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://losecontrolandletitrock.tumblr.com
Invité
avatar
Invité

I'm on this case
I know you

MessageSujet: Re: Welcome to London! Feat. Aleera   Jeu 20 Mar - 21:22

Welcome to London


Participants: Eva + Aleera D. McPherson





Evelina était presque jalouse de cette décoration. Enfin, plutôt jalouse dans le sens d'envieuse. Elle aussi aimerait bien avoir tout ça chez elle. Mais il fallait de l'espace... et de l'argent. Beaucoup d'argent. Ce dont Eva ne disposait pas. Et puis, de toute façon, la jeune femme n'aurait pas su organiser ainsi son intérieur.

« Non, j’ai bien peur n’y être pour rien pour la décoration. Je l’ai acheté ainsi.

Bon. Déjà, Aleera avait de la chance d'avoir pût acheter une maison entièrement meublée, cela faisant des dépenses en moins. Même si tout cela avait dû lui coûter une petite fortune. Quoi qu'il en soit, il y avait suffisamment de choses en bon état pour ne pas avoir à racheter des meubles.

L’ancien propriétaire était un vieux homme aimant les belles choses, même simple. Le pauvre a vendu la demeure précipitamment voulant faire le tour du monde avant qu’il ne soit trop tard suivant ses dires.

Quelle belle action de fin de vie.. Cet homme avait prévu qu'il allait faire un long voyage autour du monde dont il ne reviendrait pas, alors il a décidé de vendre sa maison de son vivant, à quelqu'un qu'il aurait rencontré au préalable, plutôt que de laisser ses héritiers s'en charger. D'ailleurs, en avait-t-ils? C'était peut-être la raison qui l'avait poussé à vendre: ce vieil homme sans famille n'avait peut-être pas voulut qu'une société revende sa très cher maison et ses très cher meubles à de parfaits inconnus, des gens en qui on ne pourrait pas avoir confiance.
Mais pourquoi Eva se posait toute ces questions? L'effet de la maison, probablement.

Un écrivain, un brin excentrique, j’ai trouvé des milliers de feuilles volantes sur lesquelles il écrivait des contes, des nouvelles, des réponses enflammées à certains articles de journal...

Ah, c'était sans doute pour cela, cette grande et intrigante bibliothèque. Un écrivain qui vend tout ses biens avant de partir pour le dernier voyage de sa vie, en voilà une belle histoire! Presque touchante, en vérité.

Sans compter à l’étage dans une pièce à l’écart des centaines de bouteilles au contenu douteux, il semblait fabriquer son propre alcool.»

Ah. Moins cool. Evelina fronça un peu les sourcils; elle le faisait toujours quand on parlait d'alcool, elle ne pouvait se l'en empêcher. Des traumatismes de son enfance, qu'elle chassa rapidement de son esprit quand son hôte lui proposa de s'asseoir. Eva s’exécuta et s'installa sur le confortable canapé du séjour.

« Je vais préparer du thé. Ou préférez-vous un café ou un chocolat chaud ? J’avoue avoir une âme d’enfant parfois, et la vue d’un bon chocolat chaud sous une montagne de marshmallows fondant me fait toujours autant plaisir. »

Du chocolat? Il était rare que l'on propose cela. Bien évidemment, les anglais proposent du thé, par tradition. En milieu d'après midi, la vie s'arrêtait et tout le monde se précipitait pour prendre sa boisson. Mais ces traditions commençaient à dater, les mentalités avaient évoluées. Et Eva n'était absolument pas contre un changement d'habitudes. Bien au contraire, elle n'avait pas soif de thé, et ne l'aurait pris que par politesse. En revanche, l'idée du chocolat avec des marshmallows lui mit l'eau à la bouche. Tiens, il faudrait qu'elle pense elle aussi à en préparer, quand elle serait chez elle.

« Alors, seriez-vous partante pour un chocolat chaud maison ? Qu'importe les calories, vous les éliminerez bien vite en rentrant chez vous à vélo... »

Eva sourit sur la plaisanterie. Les calories? A cet instant, elle s'en fichait éperdument. Sa gourmandise prenait le dessus. De toute façon, notre amie n'était pas du genre à grossir facilement. Et puis, Aleera avait raison. Même si elle prenait quelques kilos, elle aurait vite fait de les faire disparaître, tellement elle utilisait son cher vélo ces derniers temps: se balader en voiture dans la capitale était devenu assez compliqué. Le vélo était plus sain et plus respectueux de l'environnement. Miss Dixton le préférait largement à tout transport en commun. Elle pouvait donc se permettre d'écouter son vilain défaut: la gourmandise.  

« Avec plaisir, merci beaucoup! »

Evelina regarda la rousse s'activer dans la cuisine et sortir les tablettes de chocolat, ce qui n'eu pour but que de donner encore plus faim à la jeune femme. Eva chercha ensuite un moyen d'engager la discussion.

« Et vous disiez que vous venez d'emménager? J'espère que le coin vous plaît. Ou étiez-vous avant cela, si ce n'est pas trop indiscret? »

La blonde avait rajouté cette dernière formule de politesse car, la dernière fois qu'elle avait posé la question, son interlocuteur l'avait fixé d'un regard noir, et pour cause: l'homme avait déménagé quand il avait découvert que sa femme le trompait... avec son frère. Une bien moche histoire, en somme.





[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
avatar

I'm on this case
Messages : 147
En service depuis le : 09/03/2014
Localisation : Londres
Métier : Consultante Criminelle Feelance
Age du perso : 36 ans
I know you


Relationships:

MessageSujet: Re: Welcome to London! Feat. Aleera   Ven 21 Mar - 20:10



Welcome To London

Ft. Evelina R. Dixton & Aleera D. McPherson



« You use your money to buy privacy because during most of your life you aren't allowed to be normal.»




Ah le chocolat, personne ne pouvait décemment y résister. Si seulement plus de gens connaissaient les qualités bénéfiques des vrais fèves de chocolat, ceux adepte de la médecine douce ou tout autre hippie bio, en consommeraient plus c’était certain. Cela passait de l’activité accrue du système nerveux, en passant par la suppression de la toux ou la réduction de la pression sanguine voir même la facilitation de la dilatation du système circulatoire. D’où Aleera connaissait cela ? Elle ne s’en rappelait plus, mais elle le savait. Et niveau informations, la jeune femme était maître en la matière qu’importe le sujet bien que sa spécialité était beaucoup moins sympathique.

Le thé. C’était d’un classique. Et puis après avoir passé des années dans des lieux où le thé était une des boissons basiques, tel que la Chine, le Japon ou les contrées désertiques du Sahara, le thé britannique lui semblait bien fade en comparaison.

« Avec plaisir, merci beaucoup ! »

La rousse ne répondit que par un sourire avant de continuer la préparation de leur collation. Le lait toujours sur le feu et commençant à se réchauffer doucement, elle entreprit de couper les tablettes de chocolat noir en petits morceaux avec une dextérité dans le geste montrant que ce n’était pas la première fois qu’elle faisait ceci.

« Et vous disiez que vous venez d'emménager ? J'espère que le coin vous plaît. Ou étiez-vous avant cela, si ce n'est pas trop indiscret ? »

Aleera se doutait que la conversation allait forcément en arriver là, à un moment ou à un autre. La curiosité était quelque chose d’inné chez l’être humain, et le fait qu’elle ai précisé qu’elle venait d’emménager soulèverait bien évidemment des questions. Questions qu’elle répondrait à sa façon. Car si la criminelle de haut vol était adepte du mensonges et de la manipulation dans sa vie professionnelle, si elle pouvait éviter de mentir, elle le faisait. Ce n’était pas du mensonge à proprement parler d’omettre certains détails.

« Oh le quartier m’a l’air sympathique, je n’avais pas trop d’idée réelle où m’installer mais j’ai apprécié ce que dégageait cette maison dès que j’ai passé le pas de la porte. Alors je n’y pas pensé à deux fois avant de signer...» Répondit-elle joyeusement, déposant à présent le chocolat dans la casserole de lait avant de sortir une spatule d’un des tiroir adjacent, commençant à remuer doucement le contenu devant elle. Son expression se fit un brin plus sombre en repensant aux motifs de son départ. « J’ai eu une mauvaise expérience professionnelle, j’en ai peur, j’ai donc voulu m’éloigner un peu et faire le tri dans ma tête après cela, redéfinir mes priorités... »

Oui c était un bien faible mot pour décrire ce qu’elle avait fait par la suite. Aleera n’allait pas mentionner qu’elle était capitaine dans l’armée britannique, et qu’elle avait été jusqu’à être traîner en cours martial pour des fautes qu’elle n’avait pas commises. Se faire déchoir de son grade et amener à se soumettre à une autorité qu’elle avait servit depuis le début de sa vie d’adulte avait été la goutte d’eau qui a fait déborder le vase en plus des problèmes relationnels qu’elle entretenait avec ses collègues de l’époque. Alors elle avait tout plaqué, prit le premier avion en direction pour l’étranger, les bagages remplis d’informations classées secret défense et avait promit de se venger. Et là voilà maintenant en train de faire tranquillement du chocolat chaud dans la maison achetée grâce au fruit de son labeur.

« Heureusement j’ai su facilement rebondir et on disons que je me suis mise à mon compte avec un métier qui m’a permit de voyager et de faire le tour du monde. Rien que la semaine dernière j’étais encore sous la neige à Moscou. Néanmoins après quelques années à déambuler à droite à gauche, c’est bon d’avoir un endroit bien à soi pour se reposer...»


Les dernières paroles étaient emplis de nostalgie. Et elle comptait bien profiter de son petit congé sabbatique bien mérité, ce n’était pas comme si elle n’en avait pas les moyens. Aleera posa doucement sa spatule sur le plan de travail avant de sortir deux bons mugs blancs en porcelaine décorés finement pour les déposer sur une desserte, ajouta deux cuillères, le sucrier, un petit bol de marshmallows préalablement ouvert d’une poche quelconque, ainsi qu’une petite assiette de pâtisseries diverses.

« Et vous, vous faites quoi dans la vie ? » Demanda-t-elle poussant doucement la desserte en direction d’Evelina, s’arrêtant prêt d’elle pour entreprendre de placer les différents plats de leur collation sur la table en verre en face de la blonde, attendant que le chocolat finisse par être prêt. « Ca fait longtemps que vous résidez à Londres ? »



_________________

 
« Si l’Angleterre n'a pas apprécié mes compétences, j'ai décidé que d'autres en seraient ravis. Je n'ai plus de pays, plus d'agenda politique, je suis là seulement pour donner au plus offrant ce qu'il désire. La prochaine fois, peut être que l'armée britannique y réfléchira à deux fois avant de se créer ses propres ennemis. »
Liens
Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://losecontrolandletitrock.tumblr.com
Invité
avatar
Invité

I'm on this case
I know you

MessageSujet: Re: Welcome to London! Feat. Aleera   Lun 24 Mar - 13:09

Welcome to London


Participants: Eva + Aleera D. McPherson





Evelina contempla une fois de plus le salon en tournant son regard autour de la pièce. Elle qui voulait réorganiser son appartement, la décoration pourrait lui donner des idées, même si elle n'avait pas suffisamment d'argent pour acheter ne serait-ce que le quart de ce qu'elle voyait. Bon, de toute façon, ce n'était pas ce type de déco qui lui plaisait le mieux. En vérité, son style préféré était le campagne chic. Elle rêvait d'avoir plus tard un grand appartement avec une déco de ce style.

Tout en imaginant comment la décoration de son appartement serait si elle était suffisamment riche, elle se retourna vers la cuisine pour voir Aleera qui s'activait. Le fait qu'Eva ait accepté le chocolat avait l'air de faire plaisir à la rousse, qui semblait tout aussi gourmande que notre amie.  

« Oh le quartier m’a l’air sympathique, je n’avais pas trop d’idée réelle où m’installer mais j’ai apprécié ce que dégageait cette maison dès que j’ai passé le pas de la porte. Alors je n’y pas pensé à deux fois avant de signer...»

Oui, c'était vrai que le quartier était sympa et très calme. Evelina avait plusieurs fois réfléchit à s'y installer en colocation avec une amie. Mais le prix des maisons était assez exorbitant, et l'amie avec qui elle avait prévu de prendre une coloc' avait trouvé quelqu'un avec qui partager sa vie. La blonde ne pouvait pas se payer toute seule des maisons de cette taille, elle avait donc dû y renoncer pour l'appartement dans lequel elle habitait aujourd'hui, mais qui, à part la taille, n'avait rien à envier au quartier: la rue était tout aussi calme et le quartier joli et propre. Pas besoin de grands espaces dans ces cas-là, surtout quand on vit seule. D'ailleurs, Eva se demanda comment une jeune femme comme Aleera pouvait vivre seule dans un grand espace comme celui-ci. Elle ne pût poser la question car déjà la voisine de Peter enchaîna:

« J’ai eu une mauvaise expérience professionnelle, j’en ai peur, j’ai donc voulu m’éloigner un peu et faire le tri dans ma tête après cela, redéfinir mes priorités... »

Eva hocha la tête et sourit avec compréhension. Elle aussi avait eu quelques mauvaises expériences professionnelles jadis, même si elle ne savait pas à quelle hauteur avaient été les problèmes d'Aleera. Si elle en était venu à partir, à priori, assez loin, c'est que ça avait dû vraiment mal se passer. La jeune femme n'insista donc pas sur le sujet.

« Heureusement j’ai su facilement rebondir et on disons que je me suis mise à mon compte avec un métier qui m’a permit de voyager et de faire le tour du monde. Rien que la semaine dernière j’étais encore sous la neige à Moscou. Néanmoins après quelques années à déambuler à droite à gauche, c’est bon d’avoir un endroit bien à soi pour se reposer...»


Ah, un métier qui permettait de voyager partout dans le monde... Eva en rêvait aussi. Voir du paysage, cela lui plaisait. Elle avait très peu voyagé pendant sa jeunesse et espérait un jour partir loin, voire même faire un road-trip avec quelques amis.

« Cela doit vous plaire de voyager comme cela. Et je comprend que vous ayez besoin d'un bon chocolat après votre expérience à Moscou! »

Oui, Evelina venait de faire une blague. Ça ne volait pas forcément toujours très haut, mais elle aimait faire de l'humour, c'était comme ça. Pouvoir faire une blague dans toute sorte de situations, c'était une qualité.. ou un défaut, parfois. Un caractère que certains appréciaient, d'autre pas du tout. Et avec Eva, mieux vaut s'y faire si on veux passer du temps avec elle.

« En tout cas, vous devez avoir un bien joli métier pour voyager autant. »

Aleera attrapa les mugs, ainsi que les marshmallows, deux cuillères et le sucrier, ajoutant quelque pâtisseries, mettant le tout sur un plateau. Le ventre d'Eva en gargouillait presque de plaisir.

« Et vous, vous faites quoi dans la vie ? »


La question du métier rappela vivement à Eva qu'elle était actuellement en recherche d'emploi, et qu'elle fallait peut-être qu'elle se bouge le derrière un de ces quatre. Bon, pour le moment, ça allait, mais il faudrait qu'elle laisse un jour sa flemme de côté pour se dégoter un vraie job. Si elle voulait vraiment redécorer son appartement, il lui faudrait plus d'argent, et comme chacun le sais, ça ne tombe pas du ciel.

« Je suis secrétaire médicale » répondit-t-elle tout simplement.

Ce n'est pas qu'elle ne voulait pas que la rousse sache qu'elle était au chômage, elle pensait juste qu'il était inutile et inintéressant de le préciser. Eva n'était pas non plus du genre à étaler toute sa vie, et puis ce n'était pas en disant à Aleera qu'elle n'avait pas d'emploi que notre amie allait en trouver un.

« Ça fait longtemps que vous résidez à Londres ? »


Cette phrase rappela à la blonde son enfance à Chester et par quel moyen, quand elle était partie de sa petite ville à ses 18 ans, elle était tombée amoureuse de la capitale anglaise au point de vouloir y faire sa vie, et à quel point elle n'imaginait pas sa vie autre part qu'ici.

« J'y vit depuis ma majorité. J'était venue pour mes études et la ville m'as tellement plut que j'ai décidé d'y rester.

Et vous, comment vous est venu l'idée de vous y installer? Si vous voyager beaucoup, vous avez dû découvrir beaucoup d'endroits très sympathiques. Londres est la ville qui vous a le plus attirée? »



Hrp: désolée si je suis un peu en retard, j'ai pas trop eu de temps ce week-end.



Revenir en haut Aller en bas
avatar

I'm on this case
Messages : 147
En service depuis le : 09/03/2014
Localisation : Londres
Métier : Consultante Criminelle Feelance
Age du perso : 36 ans
I know you


Relationships:

MessageSujet: Re: Welcome to London! Feat. Aleera   Lun 24 Mar - 20:19



Welcome To London

Ft. Evelina R. Dixton & Aleera D. McPherson



« You use your money to buy privacy because during most of your life you aren't allowed to be normal.»




« Cela doit vous plaire de voyager comme cela. Et je comprend que vous ayez besoin d'un bon chocolat après votre expérience à Moscou ! »

Aleera eut un petit rire guilleret face à cette réflexion. En effet, après un froid hivernal rien de tel qu’un bon chocolat chaud pour réchauffer le cœur. Ou sinon on pouvait utilisé la technique locale et boire à en perdre haleine de la Vodka.

« Oui, la Vodka, très peu pour moi...»

Il arrivait plusieurs fois à la jeune femme de boire de l’alcool, mais pas au point de perdre ses repères et ses priorités. Un esprit embrumé en plein milieu d’une mission n’était pas quelque chose d’envisageable. La dernière fois qu’elle était tombé dans ce piège, elle s’était retrouvé dans le lit d’un client presque inconnu - il s’agissait en faite d’un riche homme d’affaires des Emirats, un homme charmant, elle avait gardait contact avec lui d'ailleurs - et bien qu’elle se rappelait une soirée agréable, la rousse s’était rendu compte qu’elle aurait pu tombé sur quelqu’un ayant bien peu de principe à son égard que ce client. C’était une erreur de débutante qu’elle n’avait pas refaite bien que ce n’était pas l’envie et les occasions qui lui avait manqué. Après tout, elle était une femme, et elle avait certain besoin.

« En tout cas, vous devez avoir un bien joli métier pour voyager autant. »

Un joli métier ? C'était presque hilarant quand on pensait au fait qu'elle ne faisait jamais vraiment rien de jolie dans sa profession. Collecte d'informations, quoi qu'il arrive, cela pouvait amener à la torture bien qu'elle l'utilisait en dernier recours - on est des gens civilisés quand même, on parle un peu avant de prendre ce genre de décisions - extraction de personnes peu recommandables, exécution parfois, aide en tout genre - c'était fou le nombre de problèmes que l'on pouvait avoir dans un trafique d'argent/drogue/alcool ou pour monter un cambriolage de haut vol. Bref, s'il y avait quelque chose à dire sur sa profession, c'est qu'elle se salissait beaucoup les mains... Au sens propre comme au figuré.

« Oh rien de bien transcendant, je suis consultante dans tout ce qui concerne la comptabilité des grandes entreprises. Ils ont parfois besoin de personnel pour mettre au clair leur bilan. Le seul point positif est le fait de vagabonder autour du monde et à leur frais. Mais en dehors de cela, c'est d'un ennui...»

La blonde lui avoua qu’elle était secrétaire médicale. Métier tout à fait honorable. Il en fallait partout. Aleera ne comprenait pas pourquoi certaines personnes ayant beaucoup d’argent dédaigné les métiers tel qu’Evelina. Il se confondait dans leur importance sans penser une seule seconde au fait que c’était de ces personnes là qu’il fallait se méfier le plus. Les personnes qu’on écartait sans discernement, les personnes dont on ne prenait même pas la peine de voir, étaient ceux qui pouvaient glaner tranquillement tous les informations des plus sensibles. Et ceux qui savaient tout ce qui se passer. Combien de fois la criminelle avait soudoyé des femmes de ménages, concierges, cuisiniers... pour ceux qu’elle cherchait.

« Je me suis toujours demander s’il fallait faire des études médicales en plus de ceux de secrétariat pour devenir secrétaire médicale...» Fit-elle remarquer, lui montrant qu’elle n’avait pas à avoir honte de ce qu’elle faisait dans la vie malgré le fait qu’elle se trouvait chez une personne qui devait se faire beaucoup plus d’argent qu’elle n’en aura jamais.

La discussion tourna maintenant vers la belle ville de Londres mais avant qu’Aleera prenne la peine de répondre, elle retourna derrière les fourneaux de sa cuisine pour ne pas rater le chocolat chaud. Doucement, elle remua un peu le contenu de la casserole, observant d’un air satisfait le liquide sombre, semblant onctueux et sentant délicieusement bon avant de transférer le contenu dans une théière, n’ayant pas autre chose sous la main que cela. La rousse retourna rapidement auprès de son invitée avant de la servir généreusement.

« Oh je suis née ici... J’y ai vécue pratiquement toute mon adolescence, avant de partir. Et même si j’aurai pu vivre n’importe où dans le monde, j’ai voyagé du Maghreb en passant par l’Asie, l’Europe de l’Est, les Etas-Unis... bref, rien ne vaut de revenir à ses racines. Alors j’ai décidé de revenir à la maison et reprendre contact avec le peu d’amis qu’il me restait... C’est particulièrement difficile de donner des nouvelles quand on a pas d’adresses fixes...» Répondit-elle avec une petite moue.

Et voilà qu’elle jouerait presque la pauvre petite fille. Aleera se servit son chocolat chaud à son tour, avant de prendre une petite pincette pour se mettre quelques mini marshmallows dans son mug. Un.. Deux.. Trois... Dans un haussement d’épaule, la jeune femme ne compta même plus après le sixième, se contenant de faire une petite montagne de confiserie avec un air satisfait, attendant que celle-ci fonde doucement.

« Je vous en prie, servez-vous, ne faites pas attention à ma gourmandise...» Elle lui montra d’un signe de main les confiseries et pâtisseries. « Bref, me voilà aujourd’hui dans la belle ville de Londres que je ne connais presque plus. C’est presque une honte en pensant au fait que j’y passé mon enfance...»




Spoiler:
 

_________________

 
« Si l’Angleterre n'a pas apprécié mes compétences, j'ai décidé que d'autres en seraient ravis. Je n'ai plus de pays, plus d'agenda politique, je suis là seulement pour donner au plus offrant ce qu'il désire. La prochaine fois, peut être que l'armée britannique y réfléchira à deux fois avant de se créer ses propres ennemis. »
Liens
Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://losecontrolandletitrock.tumblr.com
Invité
avatar
Invité

I'm on this case
I know you

MessageSujet: Re: Welcome to London! Feat. Aleera   Mar 25 Mar - 18:46

Welcome to London


Participants: Eva + Aleera D. McPherson





« Oui, la Vodka, très peu pour moi...»

Ahah! Aleera avait réagit à sa blague. Evelina sourit. Elle aimait quand ses touches d'humour marchaient. Bon, parfois ce genre de blagues tombaient à l'eau. Mais la blonde trouvait ça cool, les gens qui avait de l'humour, ça ajoutait franchement de la sympathie. Et elle appréciait ceux qui avaient de la répartie encore plus. Et visiblement, la jeune femme rousse en avait. C'était une qualité.
Et d'après ses dires, Aleera ne buvait pas non plus trop d'alcool (voire peut-être même pas du tout), ce qui, pour Eva, était une qualité de plus chez une personne. La blonde ne voyait pas l'intérêt de boire. Et elle disait ça alors que elle fumait assez régulièrement. Alors, niveau santé, elle n'était pas super clean non plus. Enfin bref, c'était comme ça, elle avait un blocage sur l'alcool, elle n'y pouvait pas réellement grand chose.

« Oh rien de bien transcendant, je suis consultante dans tout ce qui concerne la comptabilité des grandes entreprises. Ils ont parfois besoin de personnel pour mettre au clair leur bilan. Le seul point positif est le fait de vagabonder autour du monde et à leur frais. Mais en dehors de cela, c'est d'un ennui... »

Evelina releva la tête vers son interlocutrice qui venait de répondre à la question quant à son métier.
Ah, la comptabilité! De par son métier, Evelina s'y connaissait un peu. Mais le métier d'Aleera avait l'air intéressant du point de vue du voyage, et du travail pour de grande entreprises, ce qui n'avait pas l'air mal payé. Même si il y avait certes probablement un peu d'ennui, ce métier avait apparemment de l'intérêt.

« Je me suis toujours demander s’il fallait faire des études médicales en plus de ceux de secrétariat pour devenir secrétaire médicale...»

Ce n'était pas souvent qu'Evelina était questionnée sur son métier. Les gens en général s'arrêtait au terme de secrétaire et ne cherchaient pas plus loin, pensant que le boulot ne se résumait qu'à taper sur un ordinateur et répondre au téléphone. Mais le job était bien plus complexe que ça. Il fallait une grande organisation, car une seule erreur dans un dossier peut être une lourde faute, et il fallait en effet avoir quelques notions en médecine.

« En fait, ce sont des études spécifiques, mais on apprend certaines choses qui sont communes avec les médecins. »

Aleera retourna dans la cuisine car le chocolat était prêt. Elle l'apporta vers le selon et servit Evelia, qui la remercia. L'odeur du chocolat chaud lui emplit les narines et son ventre lui cria de le boire. Bon, elle n'allait évidemment pas tout avaler d'un coup, d'abord parce que c'était brûlant, et ensuite parce que ça ne se faisait pas. Et puis, il y avait les marshmallows...
La conversation revint sur la ville de Londres.

« Oh je suis née ici... J’y ai vécue pratiquement toute mon adolescence, avant de partir. Et même si j’aurai pu vivre n’importe où dans le monde, j’ai voyagé du Maghreb en passant par l’Asie, l’Europe de l’Est, les Etas-Unis... bref, rien ne vaut de revenir à ses racines. Alors j’ai décidé de revenir à la maison et reprendre contact avec le peu d’amis qu’il me restait... C’est particulièrement difficile de donner des nouvelles quand on a pas d’adresses fixes...»

Eva pouvait comprendre cela: vouloir revenir là où on avait passé son enfance, après avoir longuement voyagé. Une vie mouvementé pouvait être excitante, mais on avait parfois besoin de se poser et de souffler un peu, notamment avec le métier d'Aleera qui devait lui demander de se déplacer beaucoup et souvent. Les grandes entreprises n'étaient pas du genre à laisser se reposer sur leurs lauriers leurs employés.

Aleera se servit une montagne de marshmallows tendit qu'elle parlait, qui commençaient à fondre dans le chocolat. Ce mélange était simple mais tellement délicieux. Pas besoin de payer cher pour se faire plaisir, en somme.

« Je vous en prie, servez-vous, ne faites pas attention à ma gourmandise...»

« Ne vous inquiéter par pour ça, je pense que je n'ai rien à dire là-dessus, ma gourmandise est aussi grande que la vôtre.»

Disant cela, la jeune femme se servit à son tour des marshmallows. Quand ils eurent bien fondu, la blonde mélangea le tout avec sa cuillère et commença à se régaler. Elle trouva tout cela fameux. Il y a longtemps qu'elle n'avait pas goûté ça, et le fait de boire autre chose que du thé lui fit du bien.

« En tout cas, c'est délicieux! »

Peter avait bien fait de ne pas être là, finalement. En tout les cas, il avait manqué quelque chose. Lui et sa femme devait être en train de boire le thé quelque part, sans penser qu'il était possible de se remplir le ventre avec autre chose en milieu d'après midi. Enfin bon. Peter était un véritable Anglais. Du genre à ne juger que par le thé. Et la Reine.

« Bref, me voilà aujourd’hui dans la belle ville de Londres que je ne connais presque plus. C’est presque une honte en pensant au fait que j’y passé mon enfance...»

Evelina sourit en se disant qu'elle avait presque la même impression quand elle retournait à Chester. Sauf que Londres était beaucoup plus grandes, et que de ce fait, Aleera était plus crédible qu'Evelina, qui avait eu le temps de visiter tout les recoins de Chester durant toute ces années, sauf qu'elle ne l'avait pas réellement fait.

« C'est compréhensible! Quand on est enfant, on ne s'intéresse pas forcément à ce qui nous entoure. Et Londres est une grande ville, où il y est difficile de tout voir.

Et je suppose que cette ville à subit quelque changement depuis votre enfance, n'est-ce pas? J'ai l'impression que Londres change tout le temps! »







Revenir en haut Aller en bas
avatar

I'm on this case
Messages : 147
En service depuis le : 09/03/2014
Localisation : Londres
Métier : Consultante Criminelle Feelance
Age du perso : 36 ans
I know you


Relationships:

MessageSujet: Re: Welcome to London! Feat. Aleera   Ven 28 Mar - 20:29



Welcome To London

Ft. Evelina R. Dixton & Aleera D. McPherson



« You use your money to buy privacy because during most of your life you aren't allowed to be normal.»




« En fait, ce sont des études spécifiques, mais on apprend certaines choses qui sont communes avec les médecins. »

Aleera hocha la tête, semblant comprendre où la blonde voulait en venir. Elle même si elle disait à voix haute qu’elle avait été Analyste, on se demanderait de quoi il s’agissait, et on penserait surtout qu’il s’agirait peut être d’un petit travail de bureau. Alors que son ancienne profession était plutôt réservée pour un haut niveau intellectuel, et surtout pas mal d’années d’études dans divers domaines. Et surtout il ne fallait pas se fier à la dénomination de l’emploi, après tout, la rousse était bien une ‘concierge’ et si elle disait cela ainsi à un quelconque interlocuteur, elle était certaine qu’on la regarderait avec un dédain évident.

« Ne vous inquiéter par pour ça, je pense que je n'ai rien à dire là-dessus, ma gourmandise est aussi grande que la vôtre.»

La criminelle aimait faire plaisir. Elle appréciait surtout le fait de discuter avec une jeune femme de son âge qui ne se préoccuper pas à longueur de temps des calories qu’elle pourrait bien ingurgité. La politesse était aussi quelque chose qu’elle valorisait grandement. Bref, Aleera sentait qu’elle pourrait devenir amie avec Evelina. Enfin, quand elle pensait ‘amie’, c’était dans le sens le plus conventionnel dont elle pouvait se permettre. Avoir des contacts avec des personnes banales pouvaient devenir dangereux. Se faire découvrir pour avoir laisser tomber sa garde et devenir sympathique, était l’une des choses qui arrivaient le plus souvent dans l’arrestation de n’importe quel criminel. Parce qu’on pouvait remonter la source. Garder ses distances étaient la clé pour devenir invisible. Seulement Aleera pensait qu’elle possédait un don pour savoir les personnes dignes de confiance, et la blonde en face d’elle ne devrait poser aucun problème. Et au pire, soit elle éliminerait le problème - bien que cela ne la branche pas trop à ce moment donné - soit elle quitterait simplement le pays. Ce n’était pas comme si elle n’avait pas les ressources nécessaires pour cela.

« C'est compréhensible! Quand on est enfant, on ne s'intéresse pas forcément à ce qui nous entoure. Et Londres est une grande ville, où il y est difficile de tout voir... »

Oh Aleera connaissait Londres, mais sûrement pas le Londres dont parler Evelina. Elle, elle connaissait ce qui se cacher derrière chaque firme, chaque société, elle connaissait presque sur le bout des doigts le Londres Underground, ce qui se passait dans l’ombre du commun des mortels. Et en vérité, ce n’était pas très jolie. Si seulement elle pouvait raconter tous ce qu’elle savait, tout le monde aurait une bien autre pensée de la belle Capitale. Mais ils étaient tous aveugles, et parfois, la rousse souhaitait être parmi ceux qui ne savent rien. Parfois, ensuite son instinct de tout contrôler et tout savoir reprenait le dessus.

«... Et je suppose que cette ville à subit quelque changement depuis votre enfance, n'est-ce pas? J'ai l'impression que Londres change tout le temps ! »

« Oh, je n’ai pas vraiment eu le temps de refaire un petit tour en ville, j’étais trop occupé à m’installer confortablement avant de prendre le temps de satisfaire mes lacunes sur le sujet...» Répondit-elle rapidement en prenant une longue gorgée de son chocolat chaud. « Mais, maintenant que j’ai le temps pour ce genre de fantaisie, je pense que je vais apprécier ma nouvelle découverte de la ville, et avouons-le, nos centres d’intérêts lorsque l’on est enfant et bien différent que lorsque nous sommes adultes. Je pense que j’aurai plus de loisirs sur lesquels me rabattre... »

En effet, maintenant elle avait tout le temps du monde pour se détendre. Enfin en principe, parce qu’Aleera ne serait pas étonnée si d’ici quelques jours, elle recevrait un appel pour un contrat... voir plusieurs. Les rumeurs courraient vites, et sa venue voir son installation à Londres devait déjà avoir fait le tour de ses contacts. Et vue que cela faisait des années qu’elle n’était pas descendue sur le territoire britanniques, certains de ses anciens clients voudraient sûrement avoir recours à ses services de nouveau. Mais inutile de penser au travail, restons dans le moment présent à se détendre.

« Allez-y, je vous en prie... » Sourit la rousse en poussa vers Evelina le plat de pâtisseries, en chipant une au passage. « Je ne sais vraiment pas par où commencer, vous avez des idées ? N’importe lesquelles, je suis preneuse !»




Spoiler:
 

_________________

 
« Si l’Angleterre n'a pas apprécié mes compétences, j'ai décidé que d'autres en seraient ravis. Je n'ai plus de pays, plus d'agenda politique, je suis là seulement pour donner au plus offrant ce qu'il désire. La prochaine fois, peut être que l'armée britannique y réfléchira à deux fois avant de se créer ses propres ennemis. »
Liens
Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://losecontrolandletitrock.tumblr.com
Invité
avatar
Invité

I'm on this case
I know you

MessageSujet: Re: Welcome to London! Feat. Aleera   Dim 30 Mar - 16:43

Welcome to London


Participants: Eva + Aleera D. McPherson





L'heure tournait, mais Eva n'osa pas sortir son portable pour savoir si Peter rentrait bientôt, au risque de paraître impoli. Elle se dit que, de toute façon, il n'était probablement pas encore 16h. Et puis, peu importe, au final. Eva aimait discuter comme cela, et même si Peter rentrait plus tôt, il devrait attendre pour voir la blonde.

« Oh, je n’ai pas vraiment eu le temps de refaire un petit tour en ville, j’étais trop occupé à m’installer confortablement avant de prendre le temps de satisfaire mes lacunes sur le sujet...»

Normal, après tout. Eva comprenait cette réaction. Elle-même, quand elle s'était installée à Londres, avait pris le temps de bien s'installer dans son appartement, et connaître déjà son quartier ainsi que les lignes de bus et de métro qui passaient à proximité, avant de faire le tour de la ville qu'elle avait visité un peu étant plus jeune.

« Mais, maintenant que j’ai le temps pour ce genre de fantaisie, je pense que je vais apprécier ma nouvelle découverte de la ville, et avouons-le, nos centres d’intérêts lorsque l’on est enfant et bien différent que lorsque nous sommes adultes. Je pense que j’aurai plus de loisirs sur lesquels me rabattre... »

Ah, les loisirs d'enfants... Eva se rappelait de ces longues discussions avec ses parents quand ils étaient venus visiter la capitale. Eux voulaient tout lui montrer: Big Ben, la Tour, le Shakespeare Theatre... alors que elle piquait une crise pour aller à la fête foraine qui s'était installée depuis peu. Elle ne se rendait pas compte, à cet âge, que Londres ne se résumait absolument pas à ça, et qu'il y avait bien plus de choses intéressantes à découvrir.
La discussion qui s'en suivit fut longue, et Eva punit pour sa crise de colère: pas de fête foraine pour elle. Cela l'avait vraiment énervée, elle se souvenait de sa colère et de la façon dont elle avait gardé la tête baissée, marmonnant qu'elle détestait ses parents. Mais elle se souvenait aussi de la bonne surprise qu'elle avait eu en suivant ses parents. La petite fille qu'elle était avait été impressionnée par Big Ben, cette grande tour dont les "BONG" semblaient s'y méprendre à des battements de coeur de ce géant qui paraissait vivant. Elle se souvint du nombre de tours de Grandes Roue qu'elle avait pu faire et la joie qu'elle avait eu en montant dans les bus rouges, sa couleur préférée.
Bref, sa visite de la capitale avait été au final merveilleuse, et elle avait compris ce jour là que la fête foraine, elle en trouverait partout, alors que ça, ce qu'elle avait fait ce jour là, ne se reproduirait peut-être plus, alors il fallait en profiter un maximum.

Evelina sortit de ses pensées et de ses souvenirs d'enfance en clignant des yeux. Elle pourrait y repenser plus tard. Elle reporta son attention sur son interlocutrice pour pouvoir lui répondre et pour ne pas qu'Aleera est eu l'impression de parler dans le vide:

« Oui, c'est vrai! Adultes, nous arrivons mieux à discerner ce qui est intéressant dans une ville de ce qui est présents dans toute les autres... »

La jeune femme reprit une gorgée de chocolat-marshmallow. Elle en appréciait réellement le goût. Elle se promis d'en refaire, une fois arrivée chez elle. De toute façon, même si elle se promettait de faire attention à son poids, sa gourmandise reviendrait à l'assaut, et il sera difficile de lui résister. Au pire, Eva n'était pas du genre à trop résister à sa gourmandise... en général, elle écoutait son ventre. Pourtant, elle arrivait à garder un tour de taille très raisonnable. Parfois, le corps était étrange...

« Allez-y, je vous en prie... »

Aleera invitait Eva à prendre des pâtisserie, ce que cette dernière s'empressa de faire: c'était trop appétissant. Elle ne se jeta pas dessus comme une morfale non plus -la politesse, toujours la politesse-, mais elle ne se priva pas. Elle attrapa un macaron et le fourra dans sa bouche, appréciant son délicieux goût: c'était définitivement une de ses pâtisseries préférées. Elle en achetait souvent à son boulanger, qui avait fini par lui faire une réduction sur les boîtes rien que pour elle tellement la blonde en achetait. Bien sûr, elle ne se les finissaient pas toutes toute seule et en gardait la plupart du temps pour ses invités, mais il était tout de même vrai que les macarons disparaissaient à une vitesse assez phénoménale.

« Je ne sais vraiment pas par où commencer, vous avez des idées ? N’importe lesquelles, je suis preneuse !»

Dure question! La ville de Londres était tellement grande, et il y avait tellement de choses à visiter que même Eva n'avait pas eu le temps de tout voir, de tout explorer. Elle connaissait une grande partie de la ville, c'était plus utile pour ses déplacements en vélos, mais elle n'était pas la plus grande connaisseuse non plus.

« Je vous parlerais bien des classiques: la Tour, Big Ben, le British Musueum... Classiques, mais incontournables»

Tout cela était très touristiques, et c'est en général pour cela que l'on venait à Londres. Il y avait souvent du monde, des étrangers venant du monde entier, tout comme des anglais venant d'autres villes et faisant un petit détour vers la capitale. Eva y était déjà allé à plusieurs reprises et ils faisaient parti des lieux qu'elle connaissait le mieux.

« Mais si vous recherchez quelque chose de plus original, avec moins de touristes, je peux vous conseiller le quartier de Camden Town ou le Freemason Hall. Et pour les bons restos à de jolis endroits: Les docks de St Katharine »

Elle n'osa pas parler du cimetière gothique de Nunhead ou du Hunterian Museum, qui la fascinaient mais qui étaient légèrement... glauque. Eva se promenait souvent dans ces coins oubliés par les touristes. On y découvrait de véritables trésors d'architecture, de peinture... et pourtant, il n'y avait presque personne. Ce qui n'était pas plus mal: on pouvait profiter de plein de choses sans être dérangés...

HRP: pour les lieux originaux, je suis allée voir sur internet XD



Revenir en haut Aller en bas
avatar

I'm on this case
Messages : 147
En service depuis le : 09/03/2014
Localisation : Londres
Métier : Consultante Criminelle Feelance
Age du perso : 36 ans
I know you


Relationships:

MessageSujet: Re: Welcome to London! Feat. Aleera   Jeu 3 Avr - 19:45



Welcome To London

Ft. Evelina R. Dixton & Aleera D. McPherson



« You use your money to buy privacy because during most of your life you aren't allowed to be normal.»




Aleera se disait qu’elle pourrait prendre goût à ce genre de discussion cordiale sans vraiment d’arrière pensées de ce qu’elle pourrait gagner en retour. Hormis un peu de sociabilité. Elle parlait d’une valeur pécuniaire quelconque. Toute sa vie, enfin sa nouvelle vie, elle n’avait fait que travail d’arrache pied pour se venger d’un gouvernement qui l’avait salement abandonné. La rousse savait discuter des conditions de son engagement pour un contrat, mais parler de choses frivoles lui passer parfois au dessus de la tête. Il était temps que cela change. Il était même peut être temps de prendre sa retraite. Enfin peut être pas, elle s’ennuierait sûrement dans ce cas là.

« Oui, c'est vrai! Adultes, nous arrivons mieux à discerner ce qui est intéressant dans une ville de ce qui est présents dans toutes les autres... »

Ce n’était pas peu dire. Maintenant la criminelle n’était pas certaine que les deux femmes avaient la même vision de ce qui pourrait être intéressant, puisqu’elles vivaient dans des mondes totalement opposés. Bien sûr elles avaient sûrement quelques passions communes - entre femmes, on trouve toujours un terrain d’entente que ce soit pour les bijoux ou juste le sujet concernant les vêtements - mais ça s’arrêterait là.

Aleera lança un sourire amicale et contente de voir que la blonde se servir une pâtisserie. La gourmandise était l’un des plus grand point faible de la rousse. C’était facile à deviner rien qu’en voyant leur petit pique nique improvisé. Même quand elle était à l’étranger, on était certain de la voir près d’un paquet de bonbons ou d’autres confiseries. Son côté enfantin. Le seul qu’elle possédait encore après tout ce qui lui était arrivé.

« Je vous parlerais bien des classiques: la Tour, Big Ben, le British Musueum... Classiques, mais incontournables »

La jeune femme fit une petite moue face aux choix tellement touristique que son interlocutrice proposa. La seule raison pour laquelle elle irait au British Museum  ce serait pour voler quelques choses valant beaucoup d’argent et seulement sur contrat. Bien sûr, l’art était intéressant en lui même mais ce n’était pas quelque chose qui rentrer dans son domaine de prédilection. Et puis visiter des endroits avec autant de monde autour d’elle la rendait mal à l’aise pour la simple raison qu’elle n’avait eu que des contacts restreint avec les humains ces dernières années... Ou alors c’était pour les mettre à terre pour un temps ou définitivement suivant le cas de figure. Bref, ce n’était pas pour elle.

« Mais si vous recherchez quelque chose de plus original, avec moins de touristes, je peux vous conseiller le quartier de Camden Town ou le Freemason Hall. Et pour les bons restos à de jolis endroits: Les docks de St Katharine »

Evelina listait des choses à faire pour des personnes dites ‘normales’ donc pas pour elle. Elle ne pouvait lui en vouloir bien évidemment, la blonde ne connaissait pas vraiment sa façon de vivre ou sa véritable profession. Il serait temps qu’elle se comporte de nouveau comme une personne banale si elle ne voulait pas se montrer suspicieuse, à rester cloitrer chez elle tel une ermite. Aleera ne fit qu’un hochement de tête songeur face aux propositions comme si elle prendrait le temps de voir ce qui l’intéresserait vraiment. Toujours pensive, elle attrapa à son tour un macaron, croquant dedans sans cérémonie et avec bien peu de raffinement, en total contraste avec la décoration des lieux plus ou moins guindés.

« J’avoue être une personne peu sociable, mais je pense que me rabattre sur les différents restaurants que proposent la ville est déjà certain. Je suis très gourmande, si vous ne l’avez pas déjà remarquer. » Répondit-elle finalement dans un petit rire en engloutissant la fin de sa pâtisserie. « Mais je peux peut être faire une exception avec les endroits plus touristiques, ça me ferait pas de mal de les visiter, je n’ai jamais eu cette chance dans mon enfance. »

Entre le fait que son père l’avait élevé seul, que l’argent avait été un véritable problème à cette époque et que ses pensées avaient été accaparé pour être la meilleure dans ses études, c’était déjà un miracle qu’elle puisse aujourd’hui ne pas être vu comme une extra-terrestre avec son manque de manière. Son côté bonne actrice, sa possibilité de forger un masque précis en toute situation et sa facilité à manipuler les autres l’aidaient beaucoup dans ce déficit. Après cela ne voulait pas dire qu’Aleera voulait que la blonde la prenne en pitié à avouer ce petit secret personnel.

« Il serait peut être temps que je pose et fasse tout ce que j’ai eu envie de faire étant enfant, ça pourrait être marrant...»

Ça le serait peut être moins de faire tous ces parcours toute seule.




Spoiler:
 

_________________

 
« Si l’Angleterre n'a pas apprécié mes compétences, j'ai décidé que d'autres en seraient ravis. Je n'ai plus de pays, plus d'agenda politique, je suis là seulement pour donner au plus offrant ce qu'il désire. La prochaine fois, peut être que l'armée britannique y réfléchira à deux fois avant de se créer ses propres ennemis. »
Liens
Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://losecontrolandletitrock.tumblr.com
Invité
avatar
Invité

I'm on this case
I know you

MessageSujet: Re: Welcome to London! Feat. Aleera   Mar 8 Avr - 20:16

Welcome to London


Participants: Eva + Aleera D. McPherson





Il n'était pas rare de voir Evelina se promener dans des lieux peu connus, qui peuvent paraître non dignes d’intérêt, mais qui au contraire le sont, ne serait-ce que pour leur originalité qui ne se remarque pas forcément dès le premier coup d’œil. En effet, le simple fait qu'il n'y avait personne, les rendaient d'autant plus attirant. Comme si leurs secrets étaient cachés aux yeux de ceux qui ne faisaient que passer, que jeter un coup d’œil rapide et désabusé, parvenant à un jugement négatif et donc faussé de toute façon. Car pour la jeune femme, chaque lieu avait son intérêt. Elle avait appris ça dans son village de Chester, où elle connaissait tout les coins par cœur à force de se balader et de fouiner partout. Plus jeune, elle avait même simuler une maladie pour ne pas aller à l'école et faire de l'exploration toute la journée. Ensuite, elle emmenait ses amis dans ces coins inexplorés, que même eux n'avaient pas remarqué alors qu'il habitaient la même ville.
Autant dire que la blonde n'avait pas perdu cette habitude en arrivant à Londres. Dès la première fois où elle avait posé le pied dans la capitale, elle n'avait pas pris la direction des grands lieux touristiques que l'on conseillait à tout les coups, mais qui l'ennuyaient au plus haut point. Certes, ces lieux étaient magnifiques, et c'est à travers eux qu'on percevait Londres, mais Eva avait eu tout simplement envie de découvrir quelque chose, et d'avoir une sorte de rapport à la ville un peu plus « intime » comme elle aimait qualifier ce qu'elle faisait.
Elle s'était donc mis en quête de nouveaux lieux à découvrir, empruntant des chemins au hasard, parlant avec des habitants, observant tout ce qu'il y avait autour d'elle. Cela lui avait permis de découvrir des lieux dignes d'intérêt, magnifiques, que personne ne voyait jamais ; les gens étaient trop occupés à se serrer dans la foule de gens qui s'entassaient dans le British Museum où dans la Tour de Londres lors des visites. Ennuyant.

Et c'était cela que la blonde avait eu envie de faire découvrir à Aleera. Tout ces lieux qu'elle pourrait trouver beau, sans avoir à faire trois heures de queue pour s'acheter un billet. Dans certains endroits, on n'avait même pas besoin de payer. Autant faire un maximum de bénéfices !

« J’avoue être une personne peu sociable, mais je pense que me rabattre sur les différents restaurants que proposent la ville est déjà certain. Je suis très gourmande, si vous ne l’avez pas déjà remarquer.  »

Eva sourit. En effet, la gourmandise semblait être un « défaut » commun aux deux jeunes femmes. Pour appuyer ces paroles, la secrétaire médicale reprit même une pâtisserie, comme pour signifier à son hôte que, niveau nourriture, elles avaient à peu près le même caractère.
Aleera avait aussi dit qu'elle était peu sociable. Parfait pour les lieux qu'Eva lui indiquait. Vides, surtout en semaine, ces endroits étaient tranquilles et calmes, et on pouvait y passer un petit bout de temps sans être forcément dérangé. Parfois, la tranquillité faisait du bien, surtout quand on vivait dans la capitale anglaise. De toute façon, en général, les capitales n'étaient pas réputées pour leur tranquillité... que ce soit Londres, Paris, Berlin ou ailleurs, ces villes étaient pleines d'activitées, tout le temps.

« Mais je peux peut être faire une exception avec les endroits plus touristiques, ça me ferait pas de mal de les visiter, je n’ai jamais eu cette chance dans mon enfance.  »

Evelina n'insista pas sur ce propos. Elle aussi avait quelques difficultés durant sa jeunesse, mais ses problèmes n'avait pas forcément été les mêmes que ceux de son interlocutrice. La blonde avait pas mal voyagé, et ce n'est pas de ça qu'elle allait se plaindre, elle avait toujours vécue dans une situation assez aisée niveau argent. Des visites, elle en avait faite. Et ses problèmes familiaux n'avaient eu aucun rapport avec cela, si ce n'était sur son mental.
Qu'importe, il n'était pas temps de ressasser son passée. Eva le faisait suffisamment dans ces mauvais jours, elle n'allait pas le faire aujourd'hui alors qu'elle discutait avec ce qui semblait être une nouvelle amie. Son regard, qui s'était un peu assombrit, revint à la normale et elle leva ses yeux clairs sur ceux de la jeune femme rousse.
« Il serait peut être temps que je pose et fasse tout ce que j’ai eu envie de faire étant enfant, ça pourrait être marrant...  »

« Je comprend. C'est toujours un réel plaisir de faire quelque chose que l'on attends d'accomplir depuis notre jeunesse. J'en ai déjà fait l'expérience. »

Evelina ne parlait pas seulement des visites qu'elle n'avait pas faite, mais aussi de tout ces petits plaisirs de la vie qu'on ne fait pas enfant car on est toujours sous le regard de ses parents, et que l'on n'ose pas trop, que l'on a trop peur, ou tout simplement que l'on ne se rend pas compte de ce que l'on avait vraiment envie de faire.

Eva prit la dernière gorgée de sa tasse et passa sa langue sur ses lèvres. Ce petit repas lui avait remplit l'estomac, qui avait arrêté de gargouiller depuis. Elle n'était même pas sûr qu'elle pourrait avaler le gâteau qu'elle avait prévu d'amener chez Peter.

« En tout cas, c'était très bon, Aleera. Merci ! Peter ne devrait pas tarder. Vous voudriez m'accompagner chez lui ? Histoire de faire un peu connaissance ! »

HRP: Bon, c'est tout pourrit (surtout la fin) et en plus je suis en retard, donc dis-moi s'il y a quelque chose à changer !



Revenir en haut Aller en bas
avatar

I'm on this case
Messages : 147
En service depuis le : 09/03/2014
Localisation : Londres
Métier : Consultante Criminelle Feelance
Age du perso : 36 ans
I know you


Relationships:

MessageSujet: Re: Welcome to London! Feat. Aleera   Lun 14 Avr - 22:38



Welcome To London

Ft. Evelina R. Dixton & Aleera D. McPherson



« You use your money to buy privacy because during most of your life you aren't allowed to be normal.»




La rousse continuait de sourire gentiment tout en continuant la conversation. Etre normale pouvait avoir ses qualités. Elle ne l’avouerait jamais à son hôte, mais c’était la première personne hormis elle et les déménageurs à être rentrer dans sa demeure. C’était aussi la première fois qu’elle avait baptisé la cuisine, Aleera n’était pas une grande cuisinière et de part ses différents voyages, elle avait juste commander des plateaux repas, ou acheter des sandwichs dans des échoppes quand elle n’avait pas le temps d’aller au restaurant. Maintenant qu’elle était en vacances, peut être qu’elle prendait le temps d’apprendre à cuisiner quelque chose convenablement, le temps ne lui manquant plus. Et avoir une capacité qui ne serait pas d’aucune utilité pour sa profession pouvait devenir rafraichissant. Après tout, il n’y a pas que le travail dans la vie, n’est ce pas ?

« Je comprend. C'est toujours un réel plaisir de faire quelque chose que l'on attends d'accomplir depuis notre jeunesse. J'en ai déjà fait l'expérience. »

Aleera s’empêcha un raclement de gorge en pensant à sa propre expérience, depuis son enfance, elle avait toujours rêver de faire comme son père et d’entrer dans l’armée pour servir son pays. Le rendre fier d’elle. Le rêve s’était rapidement transformé en cauchemar avant que finalement elle en prenne avantage. Si le gouvernement britannique avait fait la sourd d’oreille à ses appels à l’aide malgré les compétences exceptionnelles qu’elle possédait, tant pis pour eux. Prendre un virage à 180 degrés avait été une décision prise sur un coup de tête. Mais le choix avait été cela ou rester au pays, jugée pour des crimes qu’elle n’avait pas commis, et sûrement enfermer. Et elle tenait particulièrement à sa liberté.

«« En tout cas, c'était très bon, Aleera. Merci ! Peter ne devrait pas tarder. Vous voudriez m'accompagner chez lui ? Histoire de faire un peu connaissance ! »

Aux mots de la blonde, la criminelle regarda l’heure sur sa montre, semblant étonnée elle même de l’heure qui avait passé sans qu’elle ne s’en rende compte. Elle n’avait pas eu de discussions mondaines depuis des années et ne savait plus que lorsqu’on discuter avec une personne qu’on appréciait ou qu’on faisait connaissance, le temps passait plus vite qu’à l’accoutumée.

« Oh mon dieu, je n’avais pas du tout fait attention à l’heure, je suis désolée, j’ai l’impression d’être l’une de ses retraitées qui ne savent pas quoi faire de leur temps et accapare celui des autres pour se sentir moins seules... » S'excusa-elle en se levant du canapé. « C’est à force de ne plus être sociale je pense. » Finit-elle par révéler dans un petit rire.

La criminelle était cependant plus réticente à accompagner Evelina jusqu’à son voisin.Elle venait d’arriver, peut être que ce n’était pas vraiment le moment de se fondre dans la masse et faire connaissance avec tout le quartier, ses compétences relationnelles pas tout à fait au point encore. Il fallait qu’elle semble ordinaire pour ne pas attirer la méfiance des autres, et il fallait donc qu’elle travaille tout cela plus profondément. Son côté perfectionniste lui interdisait de franchir le pas de la porte pour tenter un quelconque début relationnel avec son entourage pour ne pas se contredire par la suite. Aleera était une excellente menteuse et avait une excellente mémoire mais il suffisait qu’elle dise quelque chose avant de dire le contraire la fois d’après pour qu’on devient suspicieux. Elle devait donc trouver tous les points de son histoire de ‘comptable pour de grandes entreprises’ qu’elle avait servi à la blonde avant le grand saut.

« Je ne sais pas par contre pour mon voisin. Peut être que vous désirez plus venir aux nouvelles avec lui et présenter quelqu’un d’autre pendant des retrouvailles risque de devenir vite étrange non ?» Fit-elle remarquer avec délicatesse, jouant légèrement avec son haut comme pour montrer une certaine timidité. « Et puis ce n’est pas comme si je n’aurai plus l’occasion de le voir hein ? » Continua avec un petit rire.




Spoiler:
 

_________________

 
« Si l’Angleterre n'a pas apprécié mes compétences, j'ai décidé que d'autres en seraient ravis. Je n'ai plus de pays, plus d'agenda politique, je suis là seulement pour donner au plus offrant ce qu'il désire. La prochaine fois, peut être que l'armée britannique y réfléchira à deux fois avant de se créer ses propres ennemis. »
Liens
Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://losecontrolandletitrock.tumblr.com
Contenu sponsorisé


I'm on this case
I know you

MessageSujet: Re: Welcome to London! Feat. Aleera   

Revenir en haut Aller en bas
 

Welcome to London! Feat. Aleera

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Welcome to London! Feat. Aleera
» Bloody London
» PV de Roxane || Chloé R. Evans ( feat Kristen Bell ) pris
» Jimmy Jacobs & Paul London Vs John Morrison & Ben Arfa & Christiano Ronaldo & Chris Jericho & Goldust
» Just the same //feat Matt'//

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors Jeu :: Corbeille :: Archives de RPs-