AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Welcome to London! Feat. Aleera

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité

I'm on this case
I know you

MessageSujet: Welcome to London! Feat. Aleera   Lun 17 Mar - 18:52

Welcome to London


Participants: Eva + Aleera D. McPherson




Quand Eva ouvrit les yeux, son réveil affichait 10h18. Par réflexe, elle se releva d'un coup, s'affolant de son retard de... 3h. Il fallait qu'elle se dépêche. Oh, quelle excuse pourrait-t-elle bien donner?
Puis, en quelques secondes, elle se souvint: Le docteur Mansown, qui l'avait employée, était partit à la retraite depuis une semaine déjà. Evelina s'était donc retrouvée au chômage. Et il n'était pas si simple de trouver un emploi de secrétaire médicale en plein coeur de Londres (surtout qu'elle ne comptait pas bouger de sa ville favorite). Et puis, de toute façon, elle s'accordait un peu de repos, guettant quand même de temps en temps les petites annonces au cas-où il y aurait quelque chose pour elle. Pour le moment, elle avait suffisamment d'argent pour tenir encore quelques semaines.  

- Bon ma vieille, faudra peut-être qu'à un moment tu te bouge pour trouver du taff. Pour l'instant, va te faire un café, t'as une gueule pas possible.

Obéissant à ses pensées, la jeune femme se leva de son lit. Elle s'était endormie vers les 3h du matin, car elle s'était fait un "marathon" de sa série préférée.

Eva affala son café d'un coup et mangea quelques toast surmontés d'oeufs (pas de bacon, notre amie est végétarienne). Elle ajouta quelques galettes de pomme de terre.  Ça allait lui donner de l'énergie pour cette journée. D'ailleurs, elle ne savait pas quoi faire. Elle décida qu'elle verrait en fonction que la journée avancerait. Pour le moment, elle allait faire un peu de ménage, c'était vraiment le zouk dans cet appart. Elle commença par virer tout les draps de son lits et les lança dans le panier de linge salle. Elle mit de nouveaux draps, puis ramassa toute les affaires sales qui traînaient dans la chambre et le salon. Elle fourra tout dans la machine à laver offerte par sa mère et démarra le lavage. Puis elle sortit l'aspirateur ainsi que la serpillière et nettoya tout de fond en comble. Elle remit en place les magazines et les livres qu'elle avait laisser traîner, reclassa ses DVDs, mis à la poubelles les paquets de chips.
Il était midi passé quand elle eu tout finit. Evelina contempla son travail, fière d'elle: tout d'abord, c'était propre, au cas-où un visiteur impromptu viendrait prendre le thé. Ensuite, ce grand nettoyage avait fait passer la matinée et il était déjà l'heure de se faire un bon petit sandwich. Un fait maison, avalé rapidement pendant que la jeune femme blonde regardait les infos.

Une rapide sieste, et il était déjà 13h30. Eva décida de sortir pour prendre un peu l'air. Elle descendit les marches de son immeubles, salua un voisin qui sortait les poubelles, et prit son vélo.
Elle roula sans savoir vraiment où elle allait, quand elle se rendit compte qu'elle n'était pas loin du Kensingston Palace. Eva entreprit de rendre visite à un de ses amis d'enfance, Peter Crishton, qui habitait dans le coin.  

Elle attacha son vélo sur la grille et poussa le portail. La maison de Peter n'était pas exceptionnellement grande, mais elle était très jolie. Son ami vivait ici avec sa femme, elle aussi amie d'enfance d'Eva, et tout trois se voyaient régulièrement.

Eva sonna et attendit. Personne ne vint lui ouvrir. Sans doute étaient-t-ils absents. Evelina décida de ne pas appeler Peter, il était peut-être occupé. Alors qu'elle détachait son vélo, elle aperçut une jeune femme rousse qui se dirigeait vers la maison voisine de celle de Peter. Eva s'approcha et l'interpella:
 
- Excusez-moi? Je cherche Peter Chrishton, vous savez s'il est absent pour longtemps?




HRP: Si je dois changer quelque chose, surtout dis-le moi Wink


Revenir en haut Aller en bas
avatar

I'm on this case
Messages : 147
En service depuis le : 09/03/2014
Localisation : Londres
Métier : Consultante Criminelle Feelance
Age du perso : 36 ans
I know you


Relationships:

MessageSujet: Re: Welcome to London! Feat. Aleera   Lun 17 Mar - 22:05



Welcome To London

Ft. Evelina R. Dixton & Aleera D. McPherson



« You use your money to buy privacy because during most of your life you aren't allowed to be normal.»




Il était 6h du matin, et la rousse était déjà réveillée depuis un moment.
Sa vie plus que mouvementée, ses déplacements fréquents aux quatre coins du monde, et les problèmes qu’elle pouvait rencontré à chaque heures du jour et de la nuit lui avaient déréglé son horloge biologique. Son sommeil était devenue léger, chaque bruit la réveillant instantanément. Quelques heures lui suffisaient amplement pour être d’attaque face à n’importe quelle situation. Seulement voilà, aujourd’hui, elle était à Londres depuis une semaine, maintenant bien installée dans cette maison cossue qu’elle n’avait pas pu s’empêcher d’acheter sans faire trop attention à la dépense qui ne lui ferait pas grand chose à son portefeuille.

Une heure de course à pied sur son tapis de course, des étirements, un peu de musculation, Aleera avait prit l’habitude de ce petit manège presque tous les matins, séquelle de son passage dans l’armée mais aussi ces années dans des lieux où la forme physique était de mise. Une bonne douche pour effacer les conséquences de sa matinée d’efforts, la jeune femme attrapa les clés de sa berline pour un tour en ville. Si elle était douée pour d'innombrables choses, la cuisine était un de ses points faibles, et maintenant qu’elle était dans le monde civilisé, elle ne se réfrénerait pas pour aller prendre un bon petit déjeuner. Au bien sûr elle avait les moyens d’engager un chef à domicile ou quelque chose du genre, mais elle n’avait pas vraiment confiance pour faire rentrer des inconnus chez elle sans supervision. Bien qu’elle n’ai pas de dossiers ou trucs du genre en étalage dans son salon, elle ne prendrait pas le risque.

Un copieux petit déjeuner englouti, la criminelle vérifia son téléphone portable quand celui-ci sonna, lui informant que ce qu’elle avait demandé était placé dans une consigne à la gare. La rousse ne s’empêcha pas de lever les yeux au ciel devant tant de cliché et se mit en route pour récupérer son paquet. Ses yeux d’émeraude se mit à cataloguer mentalement toutes les caméras des lieux - hors de porter de celles-ci - avant de commencer à marcher nonchalamment vers le casier qu’on lui avait désigné. Elle prit un chemin détourné, marchant vers la droite parfois, se baissant pour refaire un lacet défait imaginaire, allant vers la gauche, évitant à merveille presque toutes les caméras avant d’arriver à son objectif. Aleera fit le code pour l’ouvrir, entrouvrit le sac de sport pour vérifier le contenu - de belles liasses de billets - ferma celui-ci et repartit comme elle était venu. Son dernier paiement était arrivé, et elle était certaine qu’elle allait en faire bon usage.

De retour devant chez elle, elle gara sa voiture, devant sa nouvelle maison, sortit en claquant légèrement la porte après avoir attraper le sac de sport. Les maisons de cette rue étaient plutôt identiques, haut de gamme malgré le fait qu’il ne s’agissait pas de bâtiments récents. De l’ancien chic. Elle allait rangé sa ‘récompense’ quand elle se fit accoster par une jeune femme blonde près de son vélo. Une voisine ?

- Excusez-moi ? Je cherche Peter Chrishton, vous savez s'il est absent pour longtemps ?

Pas une voisine alors. Aleera n’avait pas eu l’occasion d’avoir de conversation avec des gens banales, et malgré le fait qu’elle ait des milliers de livres dans ses mains, rien sur son visage ne montrait d’inquiétude. Elle eut même un petit sourire. Il n’y avait aucun mal à se montrer aimable quand on était poli, et si la rousse appréciait quelque chose, c’était la politesse.

« Désolé, j’ai emménagé la semaine dernière, donc je ne connais pas le voisinage, je ne vois pas de qui vous parlez. » Répondit-elle la mine contrite. En réalité elle savait parfaitement de qui il s’agissait, tout comme le nom, le prénom, les métiers de toutes les personnes de la rue où elle habitait. Elle ne voulait pas dormir et passer la plupart de ses journées près de membre de la police ou de criminels qui pourraient attirer les dit membres de la police. On n’était jamais trop prudente. « Mais si vous parlez du couple habitant juste à côté, ils sont partis en début de matinée, je crois avoir entendu qu’ils devraient rentrer aux alentours de 16h. » Continua-t-elle voulant se montrer serviable.




Spoiler:
 

_________________