AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Huuuuum.... Hi... I was just... OKAY OKAY STAY CALM AND DON'T SHOOT !!! ~ pv Aleera

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité

I'm on this case
I know you

MessageSujet: Huuuuum.... Hi... I was just... OKAY OKAY STAY CALM AND DON'T SHOOT !!! ~ pv Aleera   Mar 15 Avr - 15:36

Alexander était seul ce soir là. Et il s’ennuyait. Il était donc sorti faire un tour, glissant dans ses poches les quelques petits outils qu’il utilisait lors de ses cambriolages, son carnet, et une trentaine de livres sterling, au cas où. Il avait décidé de s’attaquer à une maison ce soir-là, dans la banlieue de Londres.

Il avait soigneusement choisi sa victime, et, théoriquement, elle devait être absente au moment de son intrusion. Il se renseignait toujours sur les gens à qui il comptait rendre visite. Enfin, presque toujours. Par prudence plus que par curiosité, puisque cette dernière était renseignée lorsqu’il faisait le tour de l’habitation avant de laisser un petit mot et de rentrer chez lui.

Il roula durant une grosse demi-heure et gara sa voiture à deux rues d’écart de sa cible. Il revint à pied sur place. La nuit était calme et claire, bien que légèrement fraiche et humide. Il resserra les pans de son blouson autour de lui en frissonnant. Il observa la maison pendant une quinzaine de minutes, replié dans l’ombre, puis, constatant que tout était calme, il se lança.

La serrure était d’une simplicité enfantine à crocheter, et en moins d’une minute, la porte était ouverte. Il pénétra dans la maison et se figea. Il avait cru entendre des voix….

« C’est pas prévu au programme ça…. » pensa-t-il.

Il fit un pas en arrière, puis ce fut un hurlement qui lui glaça le sang qui retentit dans la maison. Il se figea tandis qu’une sueur froide dégoulina le long de son dos, puis il se reprit, et chercha la cuisine –c’était toujours là qu’on pouvait trouver le plus d’armes, ne serait-ce de bons gros couteaux bien aiguisés- du regard.

« Faut que je sorte d’ici, faut que je sorte d’ici… »

Un second cri le convainquit d’avancer, et il se dirigea vers l’origine du bruit. Il attrapa la première chose qui lui passait sous la main pour s’en servir d’arme ou de bouclier, et c’est ainsi qu’il pénétra dans la salle à manger, en brandissant une chaise au dessus de lui. Sauf que… La personne qui lui fit face tenait un pistolet. Il se figea à nouveau, ne sachant vraiment plus du tout comment réagir, n’osant pas faire un geste de peur de se faire descendre. Et pour la première fois de sa longue vie de cambrioleur, il regretta amèrement de ne pas avoir emporter un Smit&Wesson, un Walter PPK ou n’importe quelle autre chose du genre pour se protéger.

« Fallait que je sorte d’ici…. Pourquoi je l’ai pas fait… Heather va me passer un putain de savon si je reviens en morceaux dans une petite boite en bois…. Meeeerde…. »

Bien sûr, il n’était plus question de faire marche arrière, et ce qu’il pensait était complètement absurde. Mais ça se passe souvent ainsi en situation de danger. On raisonne avec une bêtise dont ils nous arrivent rarement de faire preuve.


-Hum... Euh... Bonsoir... dit il, un peu malgré lui, en affichant un sourire crispé.

Summum de la connerie. Archétype du type stupide. Et toujours sa fidèle petite chaise entre les mains, prête à voler sur le possesseur de l'arme et sa victime.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

I'm on this case
Messages : 147
En service depuis le : 09/03/2014
Localisation : Londres
Métier : Consultante Criminelle Feelance
Age du perso : 36 ans
I know you


Relationships:

MessageSujet: Re: Huuuuum.... Hi... I was just... OKAY OKAY STAY CALM AND DON'T SHOOT !!! ~ pv Aleera   Mer 16 Avr - 15:16


Calm down and don't shoot

Ft. Alexander T. Steevens & Aleera D. McPherson



« Bad times have a scientific value. These are occasions a good learner would not miss. »
-  Ralph Waldo Emerson


Harvey Stain, journaliste à la retraite de son état ne devait pas savoir ce qui allait lui tomber dessus. Enfin, il aurait pu en avoir une vague idée étant donné le domaine d’activité où il avait évolué. Le risque lorsque l’on fouinait un peu partout pour dénicher la première une pour son journal, c’était qu’on se faisait des ennemis, et des ennemis plutôt hauts placés - ça n’intéresse personne les secrets inavouables de gens banales. Et c’était à ce moment là qu’Aleera entrait en jeu.

Il y a quelques jours, on avait pris contact avec elle pour un contrat particulier. Il semblerait que même si Harvey était à la retraite, il ne pouvait s’empêcher de vouloir découvrir des complots - réels ou imaginaires - et qu’il soit tombé sur un véritable jackpot. Un scoop sur un prince saoudien n’arrivait pas tous les jours, et un homme comme Mr Stain devait se douter qu’il serait inconcevable pour son client de ne pas avoir été mis au courant du potentiel dévastateur du journaliste s’il venait à raconter ces petits secrets. La rousse était donc dans cette maison, habillée simplement et tout en noir, divers armes cachées sur sa personne pour savoir exactement ce qu’Harvey avait appris.

Quelques minutes plus tard, l’objet de son contrat était assis sur sur une chaise, attachée sommairement mais efficacement et semblant vouloir jouer les héros en niant savoir quoique ce soit sur le sujet du prince.

« Mr Stain, ai-je l’air d’être assez idiote pour ne pas savoir que vous me mentez ? » Demanda la criminelle en sortant lentement une lame dissimulée dans la veste en cuir qu’elle portait. « Je pense que nous allons commencer par une première leçon ‘Ne pas mentir’»

Et le premier cri arriva rapidement à ses oreilles délicates, la faisant légèrement grimacer n’aimant particulièrement entendre cela même si se salir les mains ne la déranger pas plus que cela. Elle retira d’un coup sec le couteau qui était planté sans ménagement dans la jambe du vieil homme et n’écouta pas les supplications qui commençaient déjà à pleuvoir avant de planter la lame de nouveau, cette fois si à quelques centimètres plus haut que la première blessure lui arrachant de nouveau un hurlement.

« Croyez moi quand je vous dit que tout ce petit jeu n’était pas nécessaire. D’habitude je suis du genre courtoise, mais que voulez-vous, j’ai des directives à respecter. » Fit-elle remarquer en sortant cette fois si un mouchoir finement brodé pour essuyer le front en sueur du journal, comme si elle essayait de le réconforter un peu. « Vous avez vraiment mis en colère le prince - vous savez duquel je parle bien entendu - et aujourd’hui, il voudrait savoir exactement ce que vous avez pu découvrir, et à qui vous l’avez dit...»

Elle ne pût aller plus loin dans son interrogation qu’elle entendit un bruit presque imperceptible derrière elle, la faisant se retourner en un éclair, une arme à feu dans sa main précédemment libre pendant que celle tenant toujours le couteau était maintenant à la jugulaire de son ‘client’ pour que celui-ci ne puisse rien dire sous peine d’être méchamment puni.

Sous ses yeux se tenait un autre homme, brun, qui ne semblait pas coller dans le décor - et puis elle savait pertinemment que Mr Stain n’avait plus aucune famille qui pourrait lui rendre visite de manière impromptue - son regard de jade le détailla rapidement de haut en bas, semblant finalement déduire le pourquoi de sa présence dans ces lieux, la faisant ainsi lever un sourcil plus qu’amusée. Ce n’était décidément pas le jour pour Harvey Stain.

- Hum... Euh... Bonsoir...

Il était poli pour un cambrioleur, c’était un bon point pour lui. Mais le fait de la prendre en flagrant délit ne l’était pas. Pas du tout même. La rousse lui rendit son sourire - le sien était moins crispé que celui de son interlocuteur sûrement dû au fait qu’elle était en position dominante dans cette situation - toujours en position

« Bonsoir. Il semblerait que vous ayez mal choisit la maison à cambrioler...» Fit-elle remarquer, son rictus s’accentuant légèrement face à sa réplique avant de devenir un peu plus sérieuse mais pas menaçante pour autant. Enfin autant qu’elle pouvait l’être en ayant un couteau sur la nuque d’une personne et un pistolet pointé sur un intrus. « Je me demande ce qu’il va se passer maintenant...»

Aleera n’aimait pas les dommages collatéraux, elle n’aurait aucun remord à abattre le pauvre homme, tout comme son nouvel interlocuteur. Mais elle était aussi curieuse de savoir si le cambrioleur allait être assez malin pour se sortir de ce genre de situation inédit pour lui.



 


Spoiler:
 

_________________