AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Huuuuum.... Hi... I was just... OKAY OKAY STAY CALM AND DON'T SHOOT !!! ~ pv Aleera

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité

I'm on this case
I know you

MessageSujet: Huuuuum.... Hi... I was just... OKAY OKAY STAY CALM AND DON'T SHOOT !!! ~ pv Aleera   Mar 15 Avr - 15:36

Alexander était seul ce soir là. Et il s’ennuyait. Il était donc sorti faire un tour, glissant dans ses poches les quelques petits outils qu’il utilisait lors de ses cambriolages, son carnet, et une trentaine de livres sterling, au cas où. Il avait décidé de s’attaquer à une maison ce soir-là, dans la banlieue de Londres.

Il avait soigneusement choisi sa victime, et, théoriquement, elle devait être absente au moment de son intrusion. Il se renseignait toujours sur les gens à qui il comptait rendre visite. Enfin, presque toujours. Par prudence plus que par curiosité, puisque cette dernière était renseignée lorsqu’il faisait le tour de l’habitation avant de laisser un petit mot et de rentrer chez lui.

Il roula durant une grosse demi-heure et gara sa voiture à deux rues d’écart de sa cible. Il revint à pied sur place. La nuit était calme et claire, bien que légèrement fraiche et humide. Il resserra les pans de son blouson autour de lui en frissonnant. Il observa la maison pendant une quinzaine de minutes, replié dans l’ombre, puis, constatant que tout était calme, il se lança.

La serrure était d’une simplicité enfantine à crocheter, et en moins d’une minute, la porte était ouverte. Il pénétra dans la maison et se figea. Il avait cru entendre des voix….

« C’est pas prévu au programme ça…. » pensa-t-il.

Il fit un pas en arrière, puis ce fut un hurlement qui lui glaça le sang qui retentit dans la maison. Il se figea tandis qu’une sueur froide dégoulina le long de son dos, puis il se reprit, et chercha la cuisine –c’était toujours là qu’on pouvait trouver le plus d’armes, ne serait-ce de bons gros couteaux bien aiguisés- du regard.

« Faut que je sorte d’ici, faut que je sorte d’ici… »

Un second cri le convainquit d’avancer, et il se dirigea vers l’origine du bruit. Il attrapa la première chose qui lui passait sous la main pour s’en servir d’arme ou de bouclier, et c’est ainsi qu’il pénétra dans la salle à manger, en brandissant une chaise au dessus de lui. Sauf que… La personne qui lui fit face tenait un pistolet. Il se figea à nouveau, ne sachant vraiment plus du tout comment réagir, n’osant pas faire un geste de peur de se faire descendre. Et pour la première fois de sa longue vie de cambrioleur, il regretta amèrement de ne pas avoir emporter un Smit&Wesson, un Walter PPK ou n’importe quelle autre chose du genre pour se protéger.

« Fallait que je sorte d’ici…. Pourquoi je l’ai pas fait… Heather va me passer un putain de savon si je reviens en morceaux dans une petite boite en bois…. Meeeerde…. »

Bien sûr, il n’était plus question de faire marche arrière, et ce qu’il pensait était complètement absurde. Mais ça se passe souvent ainsi en situation de danger. On raisonne avec une bêtise dont ils nous arrivent rarement de faire preuve.


-Hum... Euh... Bonsoir... dit il, un peu malgré lui, en affichant un sourire crispé.

Summum de la connerie. Archétype du type stupide. Et toujours sa fidèle petite chaise entre les mains, prête à voler sur le possesseur de l'arme et sa victime.
Revenir en haut Aller en bas
avatar

I'm on this case
Messages : 147
En service depuis le : 09/03/2014
Localisation : Londres
Métier : Consultante Criminelle Feelance
Age du perso : 36 ans
I know you


Relationships:

MessageSujet: Re: Huuuuum.... Hi... I was just... OKAY OKAY STAY CALM AND DON'T SHOOT !!! ~ pv Aleera   Mer 16 Avr - 15:16


Calm down and don't shoot

Ft. Alexander T. Steevens & Aleera D. McPherson



« Bad times have a scientific value. These are occasions a good learner would not miss. »
-  Ralph Waldo Emerson


Harvey Stain, journaliste à la retraite de son état ne devait pas savoir ce qui allait lui tomber dessus. Enfin, il aurait pu en avoir une vague idée étant donné le domaine d’activité où il avait évolué. Le risque lorsque l’on fouinait un peu partout pour dénicher la première une pour son journal, c’était qu’on se faisait des ennemis, et des ennemis plutôt hauts placés - ça n’intéresse personne les secrets inavouables de gens banales. Et c’était à ce moment là qu’Aleera entrait en jeu.

Il y a quelques jours, on avait pris contact avec elle pour un contrat particulier. Il semblerait que même si Harvey était à la retraite, il ne pouvait s’empêcher de vouloir découvrir des complots - réels ou imaginaires - et qu’il soit tombé sur un véritable jackpot. Un scoop sur un prince saoudien n’arrivait pas tous les jours, et un homme comme Mr Stain devait se douter qu’il serait inconcevable pour son client de ne pas avoir été mis au courant du potentiel dévastateur du journaliste s’il venait à raconter ces petits secrets. La rousse était donc dans cette maison, habillée simplement et tout en noir, divers armes cachées sur sa personne pour savoir exactement ce qu’Harvey avait appris.

Quelques minutes plus tard, l’objet de son contrat était assis sur sur une chaise, attachée sommairement mais efficacement et semblant vouloir jouer les héros en niant savoir quoique ce soit sur le sujet du prince.

« Mr Stain, ai-je l’air d’être assez idiote pour ne pas savoir que vous me mentez ? » Demanda la criminelle en sortant lentement une lame dissimulée dans la veste en cuir qu’elle portait. « Je pense que nous allons commencer par une première leçon ‘Ne pas mentir’»

Et le premier cri arriva rapidement à ses oreilles délicates, la faisant légèrement grimacer n’aimant particulièrement entendre cela même si se salir les mains ne la déranger pas plus que cela. Elle retira d’un coup sec le couteau qui était planté sans ménagement dans la jambe du vieil homme et n’écouta pas les supplications qui commençaient déjà à pleuvoir avant de planter la lame de nouveau, cette fois si à quelques centimètres plus haut que la première blessure lui arrachant de nouveau un hurlement.

« Croyez moi quand je vous dit que tout ce petit jeu n’était pas nécessaire. D’habitude je suis du genre courtoise, mais que voulez-vous, j’ai des directives à respecter. » Fit-elle remarquer en sortant cette fois si un mouchoir finement brodé pour essuyer le front en sueur du journal, comme si elle essayait de le réconforter un peu. « Vous avez vraiment mis en colère le prince - vous savez duquel je parle bien entendu - et aujourd’hui, il voudrait savoir exactement ce que vous avez pu découvrir, et à qui vous l’avez dit...»

Elle ne pût aller plus loin dans son interrogation qu’elle entendit un bruit presque imperceptible derrière elle, la faisant se retourner en un éclair, une arme à feu dans sa main précédemment libre pendant que celle tenant toujours le couteau était maintenant à la jugulaire de son ‘client’ pour que celui-ci ne puisse rien dire sous peine d’être méchamment puni.

Sous ses yeux se tenait un autre homme, brun, qui ne semblait pas coller dans le décor - et puis elle savait pertinemment que Mr Stain n’avait plus aucune famille qui pourrait lui rendre visite de manière impromptue - son regard de jade le détailla rapidement de haut en bas, semblant finalement déduire le pourquoi de sa présence dans ces lieux, la faisant ainsi lever un sourcil plus qu’amusée. Ce n’était décidément pas le jour pour Harvey Stain.

- Hum... Euh... Bonsoir...

Il était poli pour un cambrioleur, c’était un bon point pour lui. Mais le fait de la prendre en flagrant délit ne l’était pas. Pas du tout même. La rousse lui rendit son sourire - le sien était moins crispé que celui de son interlocuteur sûrement dû au fait qu’elle était en position dominante dans cette situation - toujours en position

« Bonsoir. Il semblerait que vous ayez mal choisit la maison à cambrioler...» Fit-elle remarquer, son rictus s’accentuant légèrement face à sa réplique avant de devenir un peu plus sérieuse mais pas menaçante pour autant. Enfin autant qu’elle pouvait l’être en ayant un couteau sur la nuque d’une personne et un pistolet pointé sur un intrus. « Je me demande ce qu’il va se passer maintenant...»

Aleera n’aimait pas les dommages collatéraux, elle n’aurait aucun remord à abattre le pauvre homme, tout comme son nouvel interlocuteur. Mais elle était aussi curieuse de savoir si le cambrioleur allait être assez malin pour se sortir de ce genre de situation inédit pour lui.



 


Spoiler:
 

_________________

 
« Si l’Angleterre n'a pas apprécié mes compétences, j'ai décidé que d'autres en seraient ravis. Je n'ai plus de pays, plus d'agenda politique, je suis là seulement pour donner au plus offrant ce qu'il désire. La prochaine fois, peut être que l'armée britannique y réfléchira à deux fois avant de se créer ses propres ennemis. »
Liens
Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://losecontrolandletitrock.tumblr.com
Invité
avatar
Invité

I'm on this case
I know you

MessageSujet: Re: Huuuuum.... Hi... I was just... OKAY OKAY STAY CALM AND DON'T SHOOT !!! ~ pv Aleera   Lun 5 Mai - 20:13

Alec grimaça en crispant un peu plus ses doigts sur la chaise qu’il brandissait toujours au-dessus de sa tête. Ça, c’était une bonne question. Qu’allait-il se passer maintenant ? Il pouvait toujours essayer de lancer son arme improvisée sur la jeune femme, mais en admettant qu’il réussisse à l’atteindre avant qu’elle ne tire, elle serait certainement encore en état de le descendre l’instant suivant. Si toutefois elle ne réagissait pas en même temps que lui. Quant au vieil homme, il finirait égorgé, saigné comme un porc. Elle pourrait également s’arranger pour le faire passer pour le tueur, ce qui n’était peut-être pas franchement préférable à la mort… Quoique, Pour Audrey et Heather, il était peut être mieux de le savoir en prison en train de clamer son innocence que mort…. Ou pas en fait…Dans le pire des cas, elle tuait le vieux, le descendait lui ensuite, maquillait tout ça en assassinat doublé d’un suicide et tout serait inexplicable aux yeux des inspecteurs du Yard. Elle pouvait également faire passer ça pour un cambriolage qui avait mal tourné, et exit Eagle, le cambrioleur prévenant.

-Hum… Oui, c’est exactement ce que je me disais… répondit le professeur en criminologie sans préciser s’il parlait de la maison mal choisie ou des évènements qui allaient suivre.

Du temps. Il devait gagner du temps. Mais dans quel but ? Personne ne rendrait visite au propriétaire à une telle heure de la nuit. Et il avait l’impression d’être incapable de réfléchir à une solution qui lui permettrait de sauver sa peau.

-Je suppose que si je vous propose de poser votre couteau et votre flingue tandis que je fais de même avec ma chaise pour qu’on discute calmement, vous et moi, vous allez refuser...

Il abaissa légèrement sa chaise.

-Et je ne suis même pas armé… Donc vous ne risquez rien. Je me laisse même fouiller si vous voulez.

Il avait conscience de prendre encore plus de risques en disant ceci, mais jouer la carte du bluff dans une telle situation n’était à son sens pas une bonne idée. Vraiment pas. Autant être honnête.

-D’ailleurs, j’ai aucune chance face à une arme à feu avec une

Il leva les yeux sur son arme sommaire.

-… chaise en bois… marmonna-t-il, presque inaudiblement.

Il reporta son regard sur la rousse aux yeux de jade. Il était conscient que regarder ailleurs n’était pas prudent, mais peut être qu’elle verrait ainsi à quel point il était perdu et pas hostile pour un sous.

« Ça parait tellement facile dans les bouquins, les scénarii et les reconstitutions… Mon dieu, ça aurait été génial de raconter un truc pareil à mes élèves… Si ça n’était pas aussi illégal. Et merde, si elle me tue, je leur rendrait jamais leurs copies, et je pourrais jamais offrir un chien à Audrey, et Heather m’en voudra longtemps !»

-Nan, franchement, j’aimerais éviter d’y passer, si ça ne vous ennuit pas… D’autant plus qu’on est plus ou moins coincé tous les deux si vous me laissez en vie. Je veux dire, si je vous dénonce pour ce que vous faites, vous pouvez me faire tomber pour le cambriolage, et vice versa.

Sa voix mourût sur les derniers mots, tandis qu’il réalisait la stupidité de ses propos.


« Génial Alec, maintenant, tu es sûr qu’elle va te tuer sans hésiter. »

Il déglutit, le visage blême.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

I'm on this case
Messages : 147
En service depuis le : 09/03/2014
Localisation : Londres
Métier : Consultante Criminelle Feelance
Age du perso : 36 ans
I know you


Relationships:

MessageSujet: Re: Huuuuum.... Hi... I was just... OKAY OKAY STAY CALM AND DON'T SHOOT !!! ~ pv Aleera   Jeu 8 Mai - 17:24


Calm down and don't shoot

Ft. Alexander T. Steevens & Aleera D. McPherson



« Bad times have a scientific value. These are occasions a good learner would not miss. »
-  Ralph Waldo Emerson


C’était un spectacle pour le moins humoristique la situation dans laquelle ils se trouvaient tous le deux, on aurait presque pût croire au début d’une blague : ‘Une tueuse à gage et un cambrioleur se retrouvent dans la même maison...’ on se demandait quelle serait la chute. Encore plus quand on pouvait voir le-dit cambrioleur, une chaise dans les mains au dessus de sa tête en guise d’arme pour se défendre. Cela voulait dire qu’il n’était pas venu armé sur les lieux de son futur crime et Aleera eut un petit sourire à cette pensée. Ce n’était pas la première fois que la rousse pouvait avoir ce genre d’imprévu au cours d’une mission mais il était rare qu’elle soit interrompu par quelqu’un d’aussi inoffensif. Parce que c’est ce que le brun en face d’elle était. S’il avait pris la première chose sous la main, c’est qu’il n’avait jamais eu l’intention de faire du mal aux habitants de la maison qu’il avait choisit de cambrioler et ça, c’était un point positif pour lui, mais aussi dans le carnet de la rousse. La jeune femme n’aimait vraiment pas les dommages collatéraux, bien que parfois on lui demande de faire un sale boulot, elle ne s’était jamais abaisser à prendre pour cible autrui même pour dissimuler son identité. Mais ça, il n’était pas censé le savoir.

- Je suppose que si je vous propose de poser votre couteau et votre flingue tandis que je fais de même avec ma chaise pour qu’on discute calmement, vous et moi, vous allez refuser... Et je ne suis même pas armé… Donc vous ne risquez rien. Je me laisse même fouiller si vous voulez.

Elle pencha doucement la tête sur le côté, comme curieuse de la façon dont il essayait de se sortir de cette situation Ô combien oppressante pour lui, étant donné l’arme pointé sur lui. Le sujet principal de sa venue toujours derrière elle, attaché et ensanglanté, semblait vouloir savoir lui aussi ce qui allait se passer étant donné le silence dans lequel il était tombé. S’il pensait que le nouveau venue pourrait faire quoi que ce soit pour l’aider, il se mettait le doigt dans l’œil.

« Vous me pensez assez stupide pour m’approcher de vous, pour que vous puissiez essayer de me désarmer ?» Demanda-t-elle avec un petit rire dans la voix.

Un tel cas de figure serait vraiment impossible compte tenu son assaillant mais elle n’allait pas dévoler tous ses talents non plus. Parfois, paraître fragile était la meilleure carte à jouer. Et en tant que femme, la rousse avait jouer de cette carte à maintes fois par le passé.’Il ne faut pas se fier aux apparences’ était le dicton qui allait le mieux à Aleera. Elle avait tout des traits d’une poupée de porcelaine, mais en dessous se cacher ce que ses employeurs aimaient appeler, une machine de guerre. C’était graveleux et de mauvais goût mais on pouvait comprendre l’image qu’on voulait donner avec cette expression.

- Nan, franchement, j’aimerais éviter d’y passer, si ça ne vous ennuit pas… D’autant plus qu’on est plus ou moins coincé tous les deux si vous me laissez en vie. Je veux dire, si je vous dénonce pour ce que vous faites, vous pouvez me faire tomber pour le cambriolage, et vice versa.

« Il faudrait déjà que je vous laisse en vie pour que vous puissiez me dénoncer, et ce n’est pas comme si vous saviez qui je suis. » Fit-elle remarquer dans un haussement de sourcil.

Ce petit jeu était amusant, et elle prendrait le temps d’en profiter tout en sachant déjà très bien ce qu’elle allait faire du cambrioleur. Son regard prit le temps de détailler de haut en bas son interlocuteur, prenant en compte tout ce qu’elle pouvait apprendre de lui de part son comportement, la main tenant l’arme à feu toujours en sa direction et ne bougea pas d’un pouce.

« Ca me désolerait de faire une veuve alors que votre seule faute aurait été de choisir la mauvaise maison. » Lança-t-elle en fixant son alliance. « Surtout que j’ai le plus grand respect pour votre travail, je l’effectue moi-même de temps en temps. » Et là voilà qu’elle commençait une conversation comme si de rien n’était. Il devait sûrement la prendre pour une folle... ou quelqu’un assez certaine d’elle pour pouvoir dire ce genre de chose. Et puis il était inutile d’être impoli de surcroit, cela ne menait à rien. « C’est le moment où vous me proposez quelque chose en contrepartie de votre silence et de votre vie...» L’aida-t-elle un peu, semblant attentive à toute proposition décente.

Elle n’avait pas envie de ‘Pitié ne me tuer pas’, ou ‘Je ferais n’importe quoi’. Elle s’attendait à quelque chose d’un peu plus recherché, une vraie proposition. Il avait l’air assez intelligent pour se rendre compte de la chance qu’elle lui laissait.



 


Spoiler:
 

_________________

 
« Si l’Angleterre n'a pas apprécié mes compétences, j'ai décidé que d'autres en seraient ravis. Je n'ai plus de pays, plus d'agenda politique, je suis là seulement pour donner au plus offrant ce qu'il désire. La prochaine fois, peut être que l'armée britannique y réfléchira à deux fois avant de se créer ses propres ennemis. »
Liens
Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://losecontrolandletitrock.tumblr.com
Invité
avatar
Invité

I'm on this case
I know you

MessageSujet: Re: Huuuuum.... Hi... I was just... OKAY OKAY STAY CALM AND DON'T SHOOT !!! ~ pv Aleera   Sam 13 Sep - 17:04

Alec se mordit la lèvre inférieure et détourna le regard une demi-seconde de la jeune femme.

-Certes… Il faut que je reste en vie pour ça… Quant à vous dénoncer, même si je ne connais pas votre nom, je peux toujours vous décrire à la police pour qu’elle fasse votre portrait-robot et qu’elle le diffuse dans les médias. Vous n’avez pas de chance, je suis assez physionomiste.

« HAHAHA YOUPI elle va m’abattre. »

Il ne voyait pas d’autre issue, aussi lui adressa-t-il un sourire désarmant. Il ne se faisait aucune illusion, son charme naturel –inexistant, à son sens- ne suffirait pas à le tirer de ce tas de merde bien puant dans lequel il était coincé. Pas plus que son doux accent du Middle-West. Il n’allait tout de même pas tenter la méthode « Max La Menace », non ? Celle qui consistait à utiliser des phrases du genre « Et si je vous disais qu’il y a des policiers qui attendent derrière la porte pour venir vous arrêter… », en somme, des coups de bluff vraiment pas crédibles ? Non… Quoiqu’avec un peu de chance, son interlocutrice mourrait de rire au sens littéral du terme ! Ok, avec vraiment beaucoup de chance en fait… Non, ce n’était pas une bonne solution.

-Je crois que le plus désolé de nous deux serais quand même moi si vous faisiez de ma femme une veuve.


Gagner du temps. Encore. Toujours.

« Et non, vous ne savez strictement rien de mon boulot, ma p’tite dame ! Vous êtes à des milliers d’années lumières d’imaginer qui je suis. »

La réplique qui suivit lui fit ouvrir de grands yeux surpris. Un peu plus et on se serait cru dans un mauvais film de série b dont les acteurs oubliaient les répliques ! Sauf que son arme n’était nullement factice… Et elle n’était probablement pas chargée à blanc non plus.

-Euh…

Que devait-il dire ? J’ai une femme et une petite fille qui veut un chien ? Je suis prof et mes élèves seraient trop contents de ne plus avoir cours si je mourrais ?

-J’ai un paquet de chewing-gums dans la poche poitrine de mon blouson si vous voulez…

C’était sorti tout seul. Le pire, c’est qu’il était parfaitement sérieux.

-Okay, ça n’achètera pas vraiment ma vie de façon correcte, mais…. Je ne vois pas quoi vous proposer de plus intelligent.

« Et surtout pas une alliance, je ne fréquente pas les tortionnaires. »

Il reposa les pieds de sa chaise sur le sol, las de la porter à bout de bras alors qu’elle ne lui sauverait certainement pas la vie, puis il s’assit dessus.

-Je réfléchis mieux assis. expliqua-t-il.

Il croisa les mains derrière sa tête.

-Je peux vous donner plein de raisons qui sont à mon sens valable pour que vous me laissiez la vie sauve, du genre, j’ai une femme, un enfant, je suis prof et mes élèves seraient trop contents de ne pas avoir cours, je suis trop jeune pour mourir, enfin bref, plein de blablas stupides et inutiles de ce genre, je peux même verser dans le pathos en vous suppliant à genoux, quitte à m’accrocher à votre jambe comme un gamin qui fait un caprice, mais honnêtement, si vous avez décidé de me tuer, vous me tuerez. Dans ce cas, quel est l’intérêt de s’abaisser à faire ça, à me laisser un quelconque espoir ? Sauf si vous y prenez du plaisir parce que vous êtes une sadique dégénérée…

Il jeta un regard au pauvre bougre attaché sur sa chaise, terrifié et qui devait avoir perdu près d’un litre de sang -« Pas grave mon gars, il t’en reste quatre de plus ! »- en l’entendant gémir. Oui, bon, de son point de vue à lui, c’était une folle psychopathe sadique dégénérée. Mais du point de vue de l’américain, c’était juste une criminelle qui pointait un gros calibre droit sur sa poitrine.

- Sinon, je n’ai que des chewing-gums, des outils, et dix dollars à vous offrir. Ah, non, et ma voiture aussi, mais vous n’y gagneriez pas au change à mon avis ! Elle a cinq ans et son volant est à gauche en plus. Je l’ai rachetée à ma sœur avant qu’elle ne la massacre trop, c’est une américaine… La voiture, hein... Enfin, ma sœur aussi ceci dit…


A voir l’air de la braqueuse, il devait soit l’agacer, soit la stupéfier. Il parlait trop, trop vite, et ses idées n’étaient pas franchement ordonnées.

« Je comprends enfin le calvaire de mes élèves…. »

Quoique ses cours, il les préparait. Ça devait être moins chaotique avec eux. Là, il était en train de négocier sa vie. Nuance. Légère, mais tout de même notable. Enfin, légère…

« Façon de parler… »

Il croisa les jambes en se retenant d’exploser de rire, mais un sourire hilare étira tout de même ses lèvres. Il pouvait également payer en nature, mais… Non. Ça c’était bon pour les prostituées et les gigolos.

-De mon point de vue, je suis dans une impasse. acheva-t-il avec une décontraction qui frisait le je-m’en-foutisme d’un dépressif drogué.

=3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé


I'm on this case
I know you

MessageSujet: Re: Huuuuum.... Hi... I was just... OKAY OKAY STAY CALM AND DON'T SHOOT !!! ~ pv Aleera   

Revenir en haut Aller en bas
 

Huuuuum.... Hi... I was just... OKAY OKAY STAY CALM AND DON'T SHOOT !!! ~ pv Aleera

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Huuuuum.... Hi... I was just... OKAY OKAY STAY CALM AND DON'T SHOOT !!! ~ pv Aleera
» Fiche technique et news de Stay with me
» Fate Stay Night RPG (demande de partenariat)
» BUT I'LL ONLY STAY WITH YOU ONE MORE NIGHT - 9 JUIN, 2H24
» sullivan&sevde ◭ stay out tonight and see through my eyes.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors Jeu :: Corbeille :: Archives de RPs-