AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Un cadavre et de l'eau de javel | featuring Dana Wilderton

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
avatar
Invité

I'm on this case
I know you

MessageSujet: Un cadavre et de l'eau de javel | featuring Dana Wilderton   Lun 23 Juin - 3:24

Un cadavre et de l'eau de javel featuring Dana Wilderton


10. 10 hommages. Et une insatisfaction constante. Ce n'était pas assez. Toujours ce sentiment de culpabilité en moi. Du sang sur mes mains gantées. Une jeune femme sur son lit. Des roses rouges entre ses doigts. Cela faisait 10 jeunes femmes sacrifiées pour ma culpabilité. C'est ce dont je m'aperçu. Que je n'était qu'un sale égoïste. Un s*laud d'égoïste.

Une, deux, trois larmes sur mes joues. Je ne suis en fait qu'un c*nnard d'égoïste. Et ce n'est vraiment pas la part de moi-même que Anabeth aimait. Certainement pas.

Je me morfonds lentement lorsque j'entends la poignée de la porte d'entrée remuer violemment. Quelqu'un tente de s'introduire dans l'appartement. Je tremble. Mais après tout, ce ne serait pas une si grande perte. Que je meurs ou que j'aille en prison. Quelqu'un comme moi, qu'est-ce que ça changerait ? Rien. Vraiment et absolument rien.

La porte craque et cède. Je me réfugie dos contre la porte d'une armoire et attends la tête entre les mains. J'attends mon destin.
° CODAGE PAR DITA | EPICODE °
Revenir en haut Aller en bas
avatar

I'm on this case
Messages : 146
En service depuis le : 30/04/2014
Localisation : Londres
Métier : Tueuse à gage
Age du perso : 32 ans
I know you

MessageSujet: Re: Un cadavre et de l'eau de javel | featuring Dana Wilderton   Mar 24 Juin - 0:43



UN CADAVRE ET DE L'EAU DE JAVEL FEAT. ANDREW DWIGHT

Je pensais avoir tout vu en matière de chose inattendues. En général, quand je dois me résoudre à tuer des gens à leur domicile – ce que je n'aime pas trop faire, trop banal, pas amusant – je les trouve vaquant à leur activités quotidiennes, mangeant, se douchant, regardant la télé. Peu importe ce qu'ils font, mais une chose est commune à toutes ces victimes : elles sont en vie. Et bien, croyez-le ou non, mais pas cette fois. On m'avait fourni une copie des clés au préalables. Après avoir inséré ces dernières dans la serrure, j'avais commencé à tourner la poignée, et quelque-chose m'avait surpris : aucun bruit à l'intérieur. D'habitude, j'ai droit à un « Qui est-ce? » ou bien « Ah, tu es rentré, chéri! » parfois. Une réaction. Cette fois, un silence étouffant régnait dans l'appartement. L'endroit semblait figé par le temps, comme si quelque-chose y manquait. Ce quelque-chose, j'en déduis que c'était la propriétaire : on m'avait certifié qu'elle serait là en ce moment, alors où était-elle? J'inspectais l'entrée et le petit salon : rien. La cuisine : rien non plus. Alors que je m'approchais de la chambre, un bruit léger attira mon attention. Cela ressemblait à des sanglots. « C'est donc là qu'elle se cache », me dis-je. Je pénétrai dans la pièce et m'arrêtai nette, étonnement horrifiée parce-que je vis. Une jeune femme, sur son lit, un bouquet de roses rouges à la main, baignant dans son propre sang. Quelqu'un était arrivé avant moi. J'entendais toujours des sanglots.

Ce quelqu'un était encore là.

Des traces de sang partaient de la flaque sous le cadavre et se dirigeaient vers une armoire. La personne responsable de ce désordre n'était donc pas expérimentée, pour laisser une trace aussi visible que celle là il fallait le faire. Je m'approchai précautionneusement, déplaçai la porte et fut étonnée et amusée parce-que je vis. Un homme visiblement pas beaucoup plus jeune que moi s'y trouvait, couteau au pied et la tête dans les mains. Il savait que j'étais là, pourquoi se serait-il caché sinon? Je posai une main sur son épaule et il sursauta. Découvrant son visage, je vis que ses joues étaient zébrées de larmes.

«  Si vous voulez me tuer, allez-y, de toute manière ça ne changerait rien, chuchota-t-il
- Pourquoi est-ce que je vous tuerai? Je vous l'accorde, les raisons de ma présence ne sont pas très légales, mais ce n'est pas pour autant que je vais passer mes nerfs sur vous. »

Il releva la tête vers moi et me fixa pendant un instant, visiblement étonné. Puis, ses yeux se portèrent sur la jeune femme au sol, et les larmes se mirent à couler de plus belle sur ses joues. Visiblement il ne se contrôlait pas.

«  Tu sais, il va falloir nettoyer tout ça, fis-je en pointant la dépouille. La police ne s'est jamais mêlé de mes affaires mais je suppose que si elle le fait, ça ne sera pas beau à voir. J'ai une proposition : je t'aide à nettoyer tout ça et je clame le meurtre comme étant mien auprès de mon employeur, d'accord? »

L'homme me regarda, semblant peser le pour et le contre, et acquiesça d'un léger signe de tête.

Il avait l'air sympathique.


CODE (c) MEI SUR APPLE SPRING

_________________
we're all going to hell
I don't want your money I don't want your crown See I've come to burn Your kingdom down ©️ by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Un cadavre et de l'eau de javel | featuring Dana Wilderton

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Old Dutch avec Parisienne et Javel en TBK
» Le cadavre exquis (version personnage d'anime)
» Cadavre exquis
» Cadavre exquis
» "Va prendre l'air, t'es pâle comme un cadavre !"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors Jeu :: Corbeille :: Archives de RPs-