AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Running Into Someone... | Ft. Mycroft Holmes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar

I'm on this case
Messages : 147
En service depuis le : 09/03/2014
Localisation : Londres
Métier : Consultante Criminelle Feelance
Age du perso : 36 ans
I know you


Relationships:

MessageSujet: Running Into Someone... | Ft. Mycroft Holmes   Sam 15 Mar - 21:25


Running into someone

Ft. Mycroft Holmes & Aleera D. McPherson



« Do not dwell in the past, do not dream of the future, concentrate the mind on the present moment. »


Il faisait bon en cette journée de mars à Londres.
Enfin il semblait à Aleera que c’était le cas, mais il ne fallait pas la prendre en référence quand il s’agissait de la météo. Bien sur qu’il faisait chaud pour la rousse, la semaine dernière encore, elle était au beau milieu d’un contrat sous la neige de Moscou, pour un milliardaire Russe. Son dernier contrat avant son retour en terre natale. Après quatre ans à avoir crapahuter dans la neige, la boue, des caves humides, des déserts arides et où le peu de fois où elle avait eu la possibilité - et l’immense joie - d’avoir le confort d’une véritable chambre d’hôtel, la jeune femme s’était dit qu’il était temps qu’elle prenne quelques semaines pour décompresser et recharger ses batteries, avant qu’elle ne commette une erreur impardonnable dans son travail. Une simple erreur pouvait causé sa perte. Une perte de la liberté dans le meilleur des cas, la mort dans la pire. C’était là le prix à payer pour ce qu’elle faisait.
Et c’était des risques qu’elle prenait maintenant sans hésitation.

Aleera n’était pas inconsciente, loin de là, mais disons que l’envie de vengeance du début - contre l’armée britannique - avait laissé place à juste à le besoin vital de pouvoir tout savoir et tout contrôler autour d’elle... en plus de s’enrichir un peu en passant. Le contrôle, c’était quelque chose dont elle n’avait pas eu pendant ses années à l’armée, entourée de mâles plus macho les uns que les autres. Et après avoir été trahie, la rousse avait juste décidé de tout laisser tomber. Laisser tomber le pays pour lequel elle avait étudié depuis son adolescence, le pays qu’elle avait promis de protéger. Le pays dans lequel elle revenait aujourd’hui. Appeler cela de la nostalgie si vous voulez. Elle était partie en toute discrétion, telle une voleuse, la tête baissée. Maintenant la jeune femme était de retour, sûr d’elle même, et ne se refusant rien.  Elle était là, au grand jour malgré une bonne réputation dans le milieu pour ses domaines de compétence. Tellement douée qu’elle n’avait pas à cacher son visage même dans la ville la plus surveillée du monde. On connaissait son surnom, parfois son nom mais très rarement, mais son visage était inconnue.

Ce qui lui permettait à ce moment là à courir au beau milieu de Hyde Park. Un pantalon de jogging noir, une brassière de sport et une paire de tennis de la même couleur, sa courte chevelure rousse détachée, elle commença par quelques étirements pour se préparer. Depuis qu’elle était enfant, son père l’avait amené à être sportive dans l’espoir qu’elle rejoigne l’armée comme lui, depuis toute petite le besoin de faire du sport était quelque chose qui était devenue indispensable. Ça lui vidait l’esprit. Ça la maintenait en une condition physique optimal. Ça l’aidait dans des contrats qui contenaient plus de support sur le terrain.

Aleera passa son regard de jade sur quelques coureurs qui avait eu la même idée qu’elle, et commença sa course, respirant par le nez et la bouche en même temps, sachant parfaitement que son corps allait réclamer plus d’air pour faire fonctionner ses muscles. Malgré le fait qu’elle soit à un rythme banal pour elle, elle dépassa vite plusieurs hommes qui commencèrent à accélérer comme pour dire qu’une femme ne pouvait pas les battre. Levant les yeux au ciel devant ce geste, elle ne fit que maintenir son rythme creusant peu à peu la distance avec eux sans plus y faire trop attention. L’esprit perdu dans ses propres pensées, la rousse ne faisait pas attention aux kilomètres qu’elle parcourait, les cheveux au vent, l’odeur de la rosée du matin sur l’herbe fraîche, elle se sentait bien. Son yeux arrivèrent sur un autre coureur devant elle, qu’elle rattrapa sans essayer et le dépassa par la droite, jetant un coup d’œil rapide derrière son épaule par curiosité avant de continuer.

Une seconde. Deux secondes. La rousse se retourna de nouveau, son cerveau ayant analyser l’information qu’elle avait reçu. Elle avait déjà vu cette personne. Elle connaissait très bien le nom de cette personne - de part son travail maintenant - mais aussi, et surtout, avec le fait qu’elle l’avait déjà vu plusieurs sur son campus universitaire. Qui ne connaissait pas Mycroft Holmes quand on était dans les hautes sphères.

« Hey...» Commenta-t-elle en s’arrêtant doucement, coupant au passage la route de l’homme, un léger sourire aux lèvres, légèrement essoufflée. « Désolée, ça va paraître cliché mais on ne se serait pas déjà vu quelque part ? Cambridge non ? » L’homme qui n’avait qu’une petite place au sein du gouvernement britannique. Selon ses dires. Les personnes comme Aleera savait très bien de quoi il en tournait. Peut être qu’il serait intéressant de reprendre contact avec ce genre de personnes aujourd’hui. Il ne restait plus qu’à prier qu’il n’avait eu rien de nouveau concernant ‘The Concierge of Crime’... comme une photo. Maintenant en mode jeune femme pimpante et avenante, elle posa ses mains sur ses hanches, reprenant son souffle, semblant réfléchir. « Mike... Michaël... Non Mycroft. Mycroft ? »

La manipulation était devenu quelque chose d’inné au file des ans, en plus que du mensonge. Oui, elle pensait aux possibles contacts qu’elle pourrait avoir pour sa vie criminelle, ça ne l’empêchait pas d’être aussi de nature souriante et joyeuse même avec le genre de vie qu’elle menait. Espérons qu’il ne lise pas tout cela sous son masque qu’elle pensait impeccable.


 

Spoiler:
 

_________________

 
« Si l’Angleterre n'a pas apprécié mes compétences, j'ai décidé que d'autres en seraient ravis. Je n'ai plus de pays, plus d'agenda politique, je suis là seulement pour donner au plus offrant ce qu'il désire. La prochaine fois, peut être que l'armée britannique y réfléchira à deux fois avant de se créer ses propres ennemis. »
Liens
Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://losecontrolandletitrock.tumblr.com
Invité
avatar
Invité

I'm on this case
I know you

MessageSujet: Re: Running Into Someone... | Ft. Mycroft Holmes   Mer 19 Mar - 11:56

Tu ne sais pas ce qui t’a fait sortir de ta tanière. Sans doute le beau temps persistant – chose si rare ici – et l’appel de tes nouvelles chaussures de course n’y étaient pas étrangers.

Ton corps revêtu d’une tenue de jogging, tu balances tes bras telles les ailes d’un moulin à vent, réchauffant tes muscles. Tu pars d’en haut, tout en haut : le cou, les épaules, les coudes, les poignets, les hanches, les jambes, les genoux, les chevilles…Surtout les chevilles, étant sujet à de terribles crampes à cet endroit-là.

Enfin préparé correctement et dans les règles de l’art, tu t’élances sans te presser, tes pas adhérant au bitume avec une légèreté que tu avais conquis par d’incessants entraînements.

Au départ, la course à pied était une option afin de perdre un peu de poids. Tu n’aimais pas cette sensation de suer, d’avoir terriblement chaud et soif, des points de côté et des contorsions après l’effort. Tu détestais plus que tout les crampes la nuit, te réveillant grimaçant de souffrance. Mais tu adorais cette sensation d’être fatigué pour une bonne cause, la caresse du vent dans tes cheveux et l’ivresse de la vitesse au fur et à mesure que tu parcourais inlassablement ton parcours. Tu avais serré les dents et enduré. Ca t’avait pris du temps, beaucoup plus que pour apprendre une langue étrangère. Cependant, c’est ce que tu voulais : quelque chose qui te résiste, fasse de son mieux pour te divertir et piquer ta curiosité. Maintenant encore, tu n’expliques pas l’attrait de la course à pied, pourquoi courir te fait tant de bien. Tu ne cherches pas à comprendre, non plus, préférant savourer l’instant présent.

Tu cours de plus en plus vite atteignant petit à petit ta vitesse de croisière. Les pelouses défilent tout comme les arbres, les promeneurs ne sont plus que des corps sans visage. Tu oublies tout ce qui existe autour de toi pour te concentrer exclusivement sur ton souffle, ton corps, ce corps en mouvement, cette extraordinaire machine jouant une partition bien connue. Tu le laisses se détendre et accélérer encore la cadence, ton esprit profitant de ce vide afin de se reposer. Avec les rayons du soleil frappant ton dos, tu ne pouvais rêver de mieux. Oui, tu avais bien fait de sortir, profitant d’un de tes rares jours de congé.

Soudainement, tu sens un courant d’air sur ta figure. Ton regard est captivé par une couleur rouge vif passant comme un éclair devant tes yeux. Tu réalises qu’il s’agit d’un coureur, d’une femme. Et que tu te fais dépasser. Un instant tu as envie de la rattraper, puérilement. Tes pas suivent cet ordre muet, sans effet. Tu perds ton rythme, perds ton souffle et ralentis jusqu’à t’arrêter complètement. Et t’aperçois qu’elle est juste à côté de toi. Tu retiens de justesse un glapissement de surprise.

Un petit sourire poli se forme sur ta bouche tandis que ton seul désir est de la voir partir. Tu détestes lorsque des gens t’observent ainsi, rouge, luisant de sueur et puant sans nul doute la transpiration. Mais… Mais tu entends le son de sa voix. Qui te ramène des années auparavant. Et tu désires vraiment, vraiment qu’elle s’en aille. Ou qu’elle reste. Tu ne sais plus très bien.

Elle parle, elle parle et toi tu restes là comme un idiot à lui sourire sans qu’un seul mot puisse franchir la barrière de tes lèvres. Enfin elle se tait et un petit silence gêné s’installe avant qu’un faible « oui » se fasse entendre. Mon dieu, vas-tu te ridiculiser comme cela ?

« Oui, c’est bien cela. Aleera McPherson, n’est-ce pas ? »

Mon dieu qu’elle était mignonne à buter ainsi sur son prénom. Et elle se souvenait de lui ! Après toutes ces années !

Du calme, du calme…Ou tu vas finir par rougir, ce qui jurerais fortement avec tes cheveux poil de carotte.

Tu lui tends une main après l’avoir essuyé sur ton mouchoir qui ne te quitte jamais, ton sourire se faisant plus sincère.

« Et bien, je ne m’attendais pas du tout à vous voir ici, miss McPherson. Comment allez-vous depuis tout ce temps ? »
Revenir en haut Aller en bas
avatar

I'm on this case
Messages : 147
En service depuis le : 09/03/2014
Localisation : Londres
Métier : Consultante Criminelle Feelance
Age du perso : 36 ans
I know you


Relationships:

MessageSujet: Re: Running Into Someone... | Ft. Mycroft Holmes   Mer 19 Mar - 19:31


Running into someone

Ft. Mycroft Holmes & Aleera D. McPherson



« Do not dwell in the past, do not dream of the future, concentrate the mind on the present moment. »


Ce n’était peut être pas le bon moment pour elle de paraître à son meilleure avantage. Il y avait mieux en effet qu’une combinaison jogging - brassière sportive, ses cheveux courts et légèrement bouclés partant sûrement dans tous les sens, les joues un peu rouge jurant sur sa peau de porcelaine, une fine pellicule de sueur traversant son front. La rousse était bien loin de son style vestimentaire chic et professionnel qu’elle arborait d’habitude. Les apparences étaient quelque chose d’essentiel dans sa vie de criminelle, et montrer un perfectionnisme dans sa manière d’être était un moyen efficace de prouver que son travail l’était aussi. D’accord, elle appréciait être bien habillée aussi, c’était une femme après tout.

Mycroft semblait surpris de la voir, même s’il arborait un léger sourire malgré l’effort qu’il venait de fournir. Ça n’étonnerait pas Aleera qu’il ne sache pas qui elle était. A Cambridge, bien qu’elle possédait un physique avantageux, elle n’était pas très adepte des sorties entre étudiants pour la simple et bonne raison qu’elle ne pouvait pas se mettre d’échouer à ses examens ou de rater des cours. Car si beaucoup là-bas possédaient des parents capables de payer leurs études, la jeune femme était là grâce à des scores presque parfait à ses tests et à une bourse totale pour poursuivre ses études. Sans cela, l’orpheline n’aurait pas eu les moyens d’entrer dans une quelque-conque Université.

Bien entendu, elle, elle connaissait Mycroft. De nom. Le doyen et les professeurs ne pouvaient s’empêcher de dire des éloges sur tel étudiant, pariant sur les prochains majors de promotion. Le nom de Mycroft revenait bien souvent, en plus du fait de l’âge plutôt précoce à laquelle il était rentré, mais aussi pour le fait qu’il avait préparé plusieurs diplômes. De mémoire, il lui semblait même lui avoir parler quelque fois, poliment au détour d’un couloir, lui semblant timide et mal à l’aise, remontant souvent sa paire de lunette tombant sur le bout de son nez ou agrippant étroitement son sac de cours comme s’il avait peur qu’on ne lui prenne. Le parfait étudiant modèle. Aleera aussi était souvent en haut de la liste lors des résultats, pas forcément en première place mais dans le haut du panier. La chose qui l’avait amusé à l’époque était qu’il y avait très peu de femme dans la catégorie qu’elle avait choisit : Mathématiques & Technologies. Et encore plus le fait qu’elle réussissait à les dominer tous.

« Oui, c’est bien cela. Aleera McPherson, n’est-ce pas ? »

Oh il savait qui elle était. Elle ne pensait pas avoir fait autant d’impression que ça. Ou comme la jeune femme, il avait une excellente mémoire. Ça ne l’étonnerait pas en se rappelant l’étendue de ses capacités à l’époque. La rousse s’empêcha de frapper dans ses mains telle une enfant heureuse tout en sautillant sur place en entendant son nom, et ne fit qu’un grand sourire ravie. Rare les personnes qui aujourd’hui pouvait associer son nom avec son visage. Mais pour l’instant elle ne risquerait rien en présence. Pour l’instant, elle pouvait profiter d’un moment pour replonger dans ses souvenirs de fin d’adolescence, de l’insouciance de l’époque où elle n’avait pas encore était trahie.

« Oui, c’est moi ! Hello ! » S’exclama-t-elle en secouant la main en guise de salutation avant qu’il ne lui tende la main pour une poignée de main plus formelle. Aleera prit quelques secondes pour chercher du regard quelque chose pour essuyer à son tour toute trace de transpiration ou saleté dû à sa course avant de finalement hausser les épaules et de frotter énergiquement ses mains fines sur les cotés de son jogging noir, serrant après la main offerte. « Pardon.» S’excusa-t-elle devant l’attente. « Je ne m’attendais pas à tomber sur quelqu’un que je connaissais en faisant mon jogging aussi. Parfois le destin fait bien les choses. »

Très britannique et très gentleman, il demanda poliment de ses nouvelles, la vouvoyant au passage. Elle appréciait les formalités, chose rare dans sa vie professionnelle, c’était toujours rafraichissant que l’on s’adresse à elle ainsi sans que cela soit par peur de ce qu’elle pourrait faire.

« Très bien merci. J’ai pas mal voyagé ces dernières années, j’ai pratiquement fait le tour du monde. A vrai dire je viens juste de revenir en Angleterre. » Répondit-elle, toujours souriante n’allant pas dans les détails mais ne mentant non plus. L’omission n’était pas du mensonge, et elle préférait ne pas mentir quand elle en avait l'occasion. « Et vous, Mycroft ? Qu’êtes-vous devenu ? Je me souviens que vous étiez un brillant étudiant à l’époque, je ne doute pas que vous ayez réussi à rentrer dans le domaine que vous désiriez. »

Elle avait décidé d’y aller un peu au culot en l’appelant par son prénom et pas par un titre plus formel, gardant tout de même le vouvoiement et complimentant son interlocuteur. Ce genre de technique tout à fait classique, avait pour but de détendre un peu l’atmosphère, et de se rapprocher un peu de sa ‘cible’.


 

_________________

 
« Si l’Angleterre n'a pas apprécié mes compétences, j'ai décidé que d'autres en seraient ravis. Je n'ai plus de pays, plus d'agenda politique, je suis là seulement pour donner au plus offrant ce qu'il désire. La prochaine fois, peut être que l'armée britannique y réfléchira à deux fois avant de se créer ses propres ennemis. »
Liens
Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://losecontrolandletitrock.tumblr.com
Invité
avatar
Invité

I'm on this case
I know you

MessageSujet: Re: Running Into Someone... | Ft. Mycroft Holmes   Dim 23 Mar - 19:49

L’éblouissant sourire auquel il a droit lui fait presque rater un battement de cœur. Il ne s’attendait pas à voir un tel visage heureux devant lui alors qu’il n’avait que mentionné son nom. A croire qu’elle allait presque se comporter en enfant et improviser une petite dans de la joie…

C’est vrai qu’elle n’était pas des plus sociables à l’université, se cloîtrant volontiers dans sa chambre ou à la bibliothèque. Il ne se souvient pas non plus de l’avoir entendu tenir une conversation de plus d’une vingtaine de minutes avec ses camarades de promotion. Tout ce dont il se rappelle à son sujet était les ragots et autres rumeurs déplaisantes courant à son sujet. Il les détestait, Mycroft, ces bruits de couloirs rabaissant la rousse à une file prête à tout, même passer sous le bureau des professeurs et directeurs de thèse, pour y arriver. Ce n’était qu’une bande de singes jaloux, incapables et complexés. Des êtres manichéens. Soit on était de leur côté, soit on était contre eux. Tellement enfantins, tellement simplets. Ils ne méritaient pas un quart d’une poussière de son attention.

Il lui rend son sourire, commençant tout de même à avoir un peu mal aux joues, peu habituées à une telle gymnastique faciale. Ses sourires normaux étaient froids, glaçants, la pose typique d’un homme d’influence et de terreur. Et c’est cela qu’il avait l’habitude de voir dans la position de son interlocuteur : la terreur, ou la haine. Mais là, rien de tel. Que cet entretient était rafraîchissant…

Il rit légèrement, balayant son excuse d’un petit geste de la main.

« Si je n’étais pas aussi maniaque, j’aurais fait exactement la même chose que vous, miss Aleera. »

Il n’arrive pas à la tutoyer comme tout Anglais l’aurait fait face à une de ses anciens camarades de campus, pas plus qu’il ne peut laisser tomber le « miss » devant son prénom. Il se sent terriblement gêné d’utiliser son prénom mais sait que c’est la meilleure des choses à faire dans cette circonstance.

« Et bien, bon retour chez vous alors ! »

Il l’examine plus attentivement, notant au passage le léger bronzage qu’elle arbore. Une marque sur son poignet révèle la couleur de sa peau d’origine, une teinte se rapprochant d’un mien pâle. Elle est en excellente forme et rayonnait littéralement. Ce qui ne gêne qu’un peu plus Mycroft, conscient de son teint rouge et de sa nuque cachet d’aspirine, preuve que sa vie ne se déroulait qu’entre les quatre murs d’un bureau, certes grands, mais un bureau tout de même.

Le fait qu’elle l’appelle par son prénom n’arrange pas les choses pour lui. Il se claque mentalement avant de reprendre le fil de la conversation.

« J’ai bien peur que ma vie ne soit insipide comparée à la vôtre. Je ne suis qu’un employé au gouvernement, une de ces petites mains tapant maints discours un peu pompeux et tout aussi vite oubliés un fois prononcés. »

Tout à coup, il sent sa gore se dessécher, signe qu’il est grand temps qu’il s’hydrate.

« Pardonnez moi, Aleera, il se trouve que j’ai une petite soif. Que diriez-vous de prolongez notre conversation dans un endroit de votre choix ? Je vous invite en tant qu’anciens de Cambridge. Bien entendu, si cela ne vous dérange pas ? »

Il espère qu’elle dise oui. Elle commence à l’intriguer, sans compter l’attirance qu’il éprouve toujours pour elle, purement physique. Si elle a fait le tour du monde, il serait curieux de savoir les pays par lesquels elle a transité, ainsi que son point de vue sur ses périples. Peut-être pourrait-il glaner deux ou trois informations intéressantes, après tout. En véritable bourreau de travail, il pense encore et toujours aux affaires étrangères…
Revenir en haut Aller en bas
avatar

I'm on this case
Messages : 147
En service depuis le : 09/03/2014
Localisation : Londres
Métier : Consultante Criminelle Feelance
Age du perso : 36 ans
I know you


Relationships:

MessageSujet: Re: Running Into Someone... | Ft. Mycroft Holmes   Dim 23 Mar - 23:48


Running into someone

Ft. Mycroft Holmes & Aleera D. McPherson



« Do not dwell in the past, do not dream of the future, concentrate the mind on the present moment. »


Aleera connaissait parfaitement la réputation de Mycroft. Dans le cercle où elle évoluait, la moindre informations concernant ceux capables de la traquer et l’arrêter était toujours bienvenue. Et Mycroft faisait partie du peu d’hommes qui pourrait bien mettre fin à sa vie mouvementée.

Si aujourd’hui la rousse était encore libre comme l’air, c’était parce que son côté perfectionniste lui procurait les moyens de ne pas tomber dans des pièges tendus maladroitement, ou de laisser une trace de son passage. Chaque mission avait été pensé avec minutie, chaque échappatoire lui avait traversé son esprit, chaque possible dommage collatéral évité... Car même si la jeune femme devait parfois se salir les mains, si elle pouvait éviter des victimes innocentes, elle le faisait. Bien peu avait ce genre de décence dans sa profession.

« Je suis contente d’être de retour, j’avoue avoir ressenti un certain sentiment de nostalgie en revenant ici. »

Encore une fois, elle ne mentait pas vraiment, mais elle ne détaillait pas ce qu’elle pensait réellement. Bien évidemment qu’elle avait pensé à sa terre natale quand elle était à l’autre bout du monde, malgré la trahison qu’elle avait vécue. Cependant, la rousse s’était surtout rappelé les bons moments d’insouciance, où les seules problèmes qu’elle pouvait rencontré était de savoir si elle allait réussir à tel examen. Sa vie avait été tellement plus simple à l’époque. La criminelle s’empêcha de secouer la tête pour effacer ce genre de pensées, il ne servait à rien de se ressasser le passé ainsi.

Aleera regarda du coin de l’œil Mycroft l’observé étroitement, semblant déduire différentes choses à son sujet. La rousse se détendit complètement, sachant pertinemment que si elle se crisper, détourner le regard ou se comporter différemment qu’une jeune femme banale, il le remarquerait au premier coup d’œil. Elle était devenue maître dans l’art de personnifier une tout autre personne qu’elle même, tout comme mentir était devenue une seconde nature. Elle aimé à penser que ses masques étaient parfaits. Ou presque. La véritable clé d’une personnification parfaite était de parfois laisser transparaître une fragilité, un point faible pour rendre le personnage plus humain. Tout le monde a des problèmes, tout le monde aime connaître ceux des autres. Aleera avait commencé à jouer à la jeune femme pimpante et souriante, voir naïve sur les bords sans qu’elle ne s’en rende bien compte. Il était trop tard maintenant pour revenir en arrière. Elle espérait qu’il n’aille pas trop fouiner dans les dossiers militaires, pour contredire la façade qu’elle entretenait maintenant. Si l’armée avait presque effacé toute trace d’elle dans leur registre - par honte ou pour garder le secret des opérations auxquels elle avait participé à l’époque, elle ne savait pas trop pourquoi -  elle ne pensait pas qu’un effacement total était possible, et avec les atouts que Mycroft avait dans les manches, il pourrait sûrement retrouver n’importe quoi la concernant s’il était motivé. Il fallait qu’elle demande à ses contacts de se pencher sur la question.

« J’ai bien peur que ma vie ne soit insipide comparée à la vôtre. Je ne suis qu’un employé au gouvernement, une de ces petites mains tapant maints discours un peu pompeux et tout aussi vite oubliés un fois prononcés. »

Mensonge. Mycroft Holmes n’avait pas esquissé un geste contraire à ce qu’il venait d’énoncer et si elle ne savait pas de quoi il s’occupait réellement, elle aurait tout gober sans hésitation. Un excellent menteur. Aleera sentit l’excitation d’avoir en face d’elle quelqu’un capable de mentir aussi efficacement. La pensée d’avoir un challenger à sa hauteur lui faisait plaisir malgré les risques qu’elle pouvait encourir face à ce petit jeu.

« Oh. J’aimerai vous dire que je trouve ça excellent comme travail, mais je serai obligée de mentir. Ne m’en veuillez pas de ne pas trop apprécié tout ce qui touche à la politique. Trop compliqué pour moi. » Répondit-elle avec une petite grimace désolée, son sourire se déformant en une petite moue à la pensée de la politique du pays. Vérité, naïveté. Léger compliment malgré une remarque qu’on pourrait penser désagréable. Tout était bien balancé dans son discours.

Le voilà maintenant l’invitant spontanément à se détendre et boire quelque chose après l’effort qu’ils avaient fournis. Elle ne pensait pas qu’il ferait un pas dans sa direction aussi vite. Soit son jeu était vraiment excellent, soit elle lui avait laissé une plus grande impression qu’elle le pensait malgré le fait que son passage à l’Université avait été des plus banales pour elle. (Si on oubliait les bruits de couloirs de certains de ses collègues d’études jaloux de ses excellents résultats)

« Vous êtes certain que ça ne vous dérange pas ? Je ne voudrais pas m’imposer. Je vous ai déjà coupé au beau milieu de votre jogging... » Demanda-t-elle laissant un brin de timidité faisant surface. « ... et si ça ne vous dérange pas de marcher aux côtés d’une vieille femme habillé un peu n’importe comment. » Finit-elle dans un petit rire, ramenant une mèche de cheveux rebelle derrière son oreille.

A peine avait-elle finit sa réponse, qu’elle pensait aux informations qu’elle pourrait bien lui donner concernant ses voyages à l’étranger. Que pouvait-elle bien lui raconter...



 

Spoiler:
 

_________________

 
« Si l’Angleterre n'a pas apprécié mes compétences, j'ai décidé que d'autres en seraient ravis. Je n'ai plus de pays, plus d'agenda politique, je suis là seulement pour donner au plus offrant ce qu'il désire. La prochaine fois, peut être que l'armée britannique y réfléchira à deux fois avant de se créer ses propres ennemis. »
Liens
Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://losecontrolandletitrock.tumblr.com
Invité
avatar
Invité

I'm on this case
I know you

MessageSujet: Re: Running Into Someone... | Ft. Mycroft Holmes   Mar 1 Avr - 18:13

Mycroft ne résiste pas à la moue d’Aleera et ne doit son self-control qu’en pensant à une série de choses désagréables, à commencer par son embonpoint qu’il combattait férocement depuis sa naissance, ou presque.

« Carring is not an advantage, Sherlock. »

Pourquoi se rappelait-il de cela maintenant ? Pourquoi ces mots, prononcés par lui-même qui plus est, revenaient à sa mémoire ? Etait-ce son subconscient qui le mettait au pas ? Ou bien un simple souvenir à chasser d’un froncement de sourcils ?

Il aurait envie de fumer et de s’arrêter là à s’auto psychanalyser sur un banc à moitié trempé. Il aurait envie de prendre le temps de disséquer son monde, dans sa bulle hermétique. Il aurait envie de stopper le temps et d’être quelqu’un de plus drôle, de plus beau, de plus…parfait. Dieu, en somme. Parce qu’elle semble accepter sa proposition.

« Voyons, Aleera, ne jouez pas à ce petit jeu avec moi ! Ca ne marche pas. »

Il s’offusque sans vraiment le faire des termes qu’elle emploie. « Vielle femme habillée n’importe comment » n’est pas du tout les mots qu’il utiliserait s’il voulait décrire Aleera. Il ne peut s’empêcher de remarquer l’éclat de malice au fond de ses yeux, signe qu’elle prend goût à le taquiner de la sorte.

Il la conduit le long de Hyde Park et, traversant un passage piéton, l’invite à passer le porche d’un sympathique café. Les étudiants y sont nombreux, tous habillés très décontractés. Le genre d’endroit où les macs se côtoient aux window et les feuilles annotées de partout tapissent les tables. L’ambiance estudiantine n’était pas pour rappeler celle régnant à la cafeteria de Cambridge où maths et lettres se mélangeaient afin de former un langage des plus étranges et des plus alambiqués.

« Est-ce que ça vous va si nous nous installions ici ? »

Déjà l’arôme du café chaud se mêle à celle sucrée du chocolat, formant un parfum enivrant que la narine de Mycroft capte avec délice. La vitrine étincelle, projetant des images démultipliées de scones, de pain perdu et de cookies, ainsi que de cake aux carottes. La tentation est telle qu’il serait dommage de ne pas y céder…

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
avatar

I'm on this case
Messages : 147
En service depuis le : 09/03/2014
Localisation : Londres
Métier : Consultante Criminelle Feelance
Age du perso : 36 ans
I know you


Relationships:

MessageSujet: Re: Running Into Someone... | Ft. Mycroft Holmes   Jeu 3 Avr - 21:14


Running into someone

Ft. Mycroft Holmes & Aleera D. McPherson



« Do not dwell in the past, do not dream of the future, concentrate the mind on the present moment. »


« Voyons, Aleera, ne jouez pas à ce petit jeu avec moi ! Ca ne marche pas. »

La rousse s’empêcha une quelconque réaction face cette réflexion, pensant pour quelques secondes qu’elle avait été mise à jour sur ses intentions envers Mycoft avant de se rendre compte finalement du ton un peu taquin avec lequel il avait répondu. Ça aurait été bien sa veine si elle n’avait même pas réussi à tenir quelques minutes face à lui avant qu’il ne se rende compte de la supercherie. Aleera n’eut qu’un haussement de sourcil, amusée, et rassurée que ses charmes avaient opérés comme elle l’avait prévu.

La jeune femme suivit presque en sautillant gaiement le politicien, ne se demandant même pas où il comptait l’emmener, la tête un peu dans les nuages. Elle avait remarqué que comme à l’époque de l’Université, il semblait toujours un peu mal dans sa peau, bien qu’il essayait de rectifier le tire en faisant du sport, comme le jogging qu’elle avait interrompu. Pour sa part, la criminelle n’avait jamais eu de problème à ce niveau là et bien qu’on l’avait toujours qualifié de femme ‘charmante’ pour être très poli, elle n’avait utilisé ses formes voluptueuses qu’en de très rares occasions. Le fait qu’elle soit devenue une femme un peu aigrie, emplie de vengeance envers les hommes en général, en était pour beaucoup. Jamais elle ne serait à la merci d’un homme... dans tous les sens du terme. La beauté physique n’était pas l’élément clé pour elle quand il s’agissait de choisir un partenaire, bien qu’il en fallait un minimum. Elle était plus attirée par l’intelligence du genre humain. Sapiosexuel lui avait dit un de ses collègues en rigolant. La liste de possibilité était donc plus restreinte.

Ils arrivèrent bientôt devant un petit café, où les étudiants semblaient avoir pris place, révisant leurs cours, revoyant leurs copies et profitant d’une légère éclaircit en terrasse avec un bon café et quelques gâteries. Cela la rendrait presque nostalgique en les voyant ainsi, avant de se rappeler des ragots à son sujet à cette époque.

« Ca me semble parfait... »

Et comme à son habitude, Aleera prit les devants en entrant directement dans le café, tenant la porte au passage pour laisser passer Mycroft avec elle. D’ordinaire, il aurait été normal de laisser l’homme prendre les commandes mais la rousse était plus du genre à être maître en toutes circonstances. Déformation professionnelle sûrement. Et s’il s’offusquerait de cela, et bien tant pis pour lui. C’était déjà un miracle qu’elle n’avait pas fait ce geste quand il lui proposa un rafraichissement. Peut être qu’il fallait qu’elle mette en sourdine son côté autoritaire à l’avenir si elle continuait avec le masque de naïveté  avec lequel elle avait commencé. Arriver devant le comptoir, elle passa directement sa commande, lança un sourire lumineux au garçon - sûrement étudiant lui aussi vu son jeune âge - le faisant légèrement rougir au passage quand celui-ci remarqua sa tenue plus que légère compte tenu de la situation.

« Bonjour ! Je vais prendre un chocolat liégeois. Grand. Avec beaucoup de Chantilly.» Commença-t-elle se souciant bien peu du nombre de calories qu’elle allait ingurgité. Ce n’était pas comme si elle n’allait pas les éliminer par la suite. « Et une part de ce cheesecake à la myrtille... Oh et les deux macarons à la framboise qui reste en vitrine.» Oui, elle avait l’air d’une morfale. Et alors ? « Mycroft, qu’est ce qui vous tenterez bien ?» Demanda-t-elle en se tournant vers lui, son sourire toujours en place et cherchant dans la poche de sa veste attachée au tour de sa taille, les quelques billets qu’elle devait posséder.



 

_________________

 
« Si l’Angleterre n'a pas apprécié mes compétences, j'ai décidé que d'autres en seraient ravis. Je n'ai plus de pays, plus d'agenda politique, je suis là seulement pour donner au plus offrant ce qu'il désire. La prochaine fois, peut être que l'armée britannique y réfléchira à deux fois avant de se créer ses propres ennemis. »
Liens
Rp
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://losecontrolandletitrock.tumblr.com
Contenu sponsorisé


I'm on this case
I know you

MessageSujet: Re: Running Into Someone... | Ft. Mycroft Holmes   

Revenir en haut Aller en bas
 

Running Into Someone... | Ft. Mycroft Holmes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mycroft Holmes - J'ai le bras -que dis-je ?- le parapluie très long...
» Mycroft Holmes - Gouvernement en personne.
» Who is running Haiti for whom?
» 07. Girls running wild
» (11) ALEXIANE « i keep on running »

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Hors Jeu :: Corbeille :: Archives de RPs-